Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Affaire "Petit": la gendarmerie relance un appel à témoins



PAPEETE, le 13 octobre 2017- La disparition toujours non élucidée de Gaëlle et Arthur en compagnie de leur père Dominique, à bord du voilier le « Honu », refait surface. La gendarmerie a lancé vendredi un appel à témoins, dans le cadre d’une commission rogatoire ordonnée par le magistrat chargé de l'instruction au tribunal de première instance de Papeete.

Il faut remonter à juin 2010. Les parents de Gaëlle et Arthur, Vanessa et Dominique Le Gall étaient en procédure de séparation. Dominique Petit qui n’acceptait pas la situation aurait pris avec lui ses deux enfants nés en 2007 et 2008. A bord de leur voilier le "Honu", il aurait quitté la marina Taina à Punaauia, pour une destination inconnue. Le bateau a été vu pour la dernière fois par des témoins, quittant la marina, le vendredi 4 juin 2010.

Alors qu’elle devait récupérer Gaëlle et Arthur devant le poste des vigiles de la marina le 4 juin, la mère, Vanessa n’avait trouvé qu’un siège enfants avec une enveloppe. Celle-ci contenait les papiers et les clés du bateau. "C’est tout ce qu’il te reste, pleure" , était-il écrit sur une lettre. Après avoir alerté les gendarmes, Vanessa Le Gall recevait deux jours plus tard un mail réexpédié par une amie de Dominique Petit à plusieurs proches du disparu. "Ne me cherchez pas, ça ne servirait à rien", exigeait le disparu.

Ce ne sera que deux jours plus tard qu’un naufrage sera signalé aux gendarmes. Elément troublant, le canot de survie du Honu a bien été retrouvé flottant dans le secteur. "Il y avait des fourmis à l’intérieur, cela peut vouloir dire qu’il a été posé à terre quelque temps et placé ensuite là pour faire croire à un naufrage," suppose Elise, la grand-mère des enfants lors d’une émission tournée par M6. "Pourquoi n’a-t-on pas retrouvé du gasoil et des objets provenant de ce bateau, qui était une vraie caravane?"

Dans un premier temps un pêcheur avait affirmé avoir assisté au naufrage d’un voilier au large de Moorea. Mais il affirmera plus tard que ce n’était pas le Honu.

A ce jour, le mystère reste total sur la disparition du voilier et de ses passagers.

Une enquête est diligentée pour ces faits, par la section de recherches de Papeete, dans le cadre d’une instruction judiciaire. La gendarmerie a décidé de relancer un appel à témoins.


Toute personne susceptible d’apporter des informations relatives à l’identification des personnes recherchées (pièce jointe), est invitée à se manifester auprès d’un service de gendarmerie ou de police le plus proche ou en composant le 17 ou le n° (689) 40 47 92 09 ou par mail sr.papeete@gendarmerie.interieur.gouv.fr .

Rédigé par () le Vendredi 13 Octobre 2017 à 10:34 | Lu 21435 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 09:52 Carnet de voyage:« Gatae », l’or vert de Ahe

Vendredi 24 Novembre 2017 - 09:44 Teva Rohfritsch défend l'économie bleue à Paris

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance