Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


ATN : Michel Monvoisin espère un accord des pilotes dans les prochaines 24 heures



Michel Monvoisin, le président directeur général d'Air Tahiti Nui a ouvert les discussions avec les syndicats de pilotes depuis le début d'après-midi de ce jeudi.
Michel Monvoisin, le président directeur général d'Air Tahiti Nui a ouvert les discussions avec les syndicats de pilotes depuis le début d'après-midi de ce jeudi.
PAPEETE, le 17 décembre 2015. Les discussions entre la direction générale d'Air Tahiti Nui et les syndicats de pilote ont démarré ce jeudi après-midi vers 13h30 au siège de la compagnie au tiare. Elles se poursuivaient encore en fin d'après-midi avec Jean-Yves Saint-Marc, le représentant du SPNT (syndicat de personnel navigant technique). Le P-dg d'Air Tahiti Nui espérait une réponse positive à ses propositions dans les prochaines 24 heures pour que le programme des vols de la compagnie ne soient plus perturbés comme ils le sont depuis le samedi 12 décembre.

Cette rencontre avec les syndicats de pilote et Michel Monvoisin, le président directeur général de la compagnie a permis d'aborder quelques questions sensibles en suspens depuis de longs mois. "Il y avait surtout un point d'achoppement sur les heures de nuit. On a fait des propositions avec un volet à trois options sur ces heures de nuit. Ils vont faire leurs calculs, leurs simulations et ils reviendront vers nous. J'aimerai bien une réponse dans les 24 heures, c'est ce qu'on leur a demandé" a précisé Michel Monvoisin vers 17 heures 15 ce jeudi, après le départ de la réunion de l'un des syndicats de pilotes.

En revanche la discussion se poursuivait avec le SPNT, dont le représentant syndical a rejoint la réunion plus tardivement. C'est ce syndicat qui était le plus engagé au cours de ces derniers jours sur le non remplacement volontaire des pilotes en arrêt maladie. "J'ai demandé à ce que la consigne syndicale soit levée" poursuivait Michel Monvoisin. C'est en effet cette consigne syndicale adressée par le SPNT à ses adhérents qui perturbe les vols car elle empêche de dépanner au pied levé les vols des pilotes "qui sont malades, qui ne sont pas en état de faire le vol. Là aussi j'attends la réponse" précisait encore le P-dg de la compagnie aérienne.

Les discussions avec le SPNT abordent d'autres problématiques. "Avec le second syndicat nous discutons encore sur un mal être un peu plus profond. Mais chacun est libre de ces décisions : il y a une base syndicale à consulter et j'attends leur réponse" concluait Michel Monvoisn avant de regagner son bureau pour poursuivre son entretien avec Jean-Yves Saint-Marc.

Depuis samedi dernier, la compagnie Air Tahiti Nui subit des perturbations dans son programme de vol. Selon le dernier communiqué publié mercredi par la compagnie, elles devraient se poursuivre au moins jusqu'à dimanche. Ainsi, le vol TN77 Tokyo-Papeete du samedi 19 décembre est retardé pour un départ le dimanche 20 décembre à 12h40. Son arrivée sur Papeete est prévue le dimanche 20 décembre à 4h50.



Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 17 Décembre 2015 à 17:28 | Lu 2807 fois







1.Posté par Xenos le 17/12/2015 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends rien à cet article : si les pilotes sont malades, c'est au CHT qu'il faut s'adresser, pas à ATN ...

Il est quand même pas médecin, Monvoisin. Négocier avec lui ne va quand même pas les guérir !

2.Posté par PUAKA le 18/12/2015 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

3.Posté par luc le 18/12/2015 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entièrement d'accord avec "XENOS". Jean Yves Saint Marc...en voila un joli sujet psy à étudier....

4.Posté par TEKI TOA le 18/12/2015 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends pas pourquoi ATN n'a toujours pas viré le Saint Marc depuis l'épisode de la grève de 2011.

Certes il pourra prétendre à des indemnités de licenciements conséquentes mais ce sera toujours moins que la mauvaise image et les pertes colossales qu'il a fait subir à la compagnie depuis qu'il est représentant du SPNT!!

5.Posté par TAAHOA le 18/12/2015 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entièrement d'accord avec TEKI TOA.

La seule raison de cette soi-disant grève, c'est que St Marc voudrait une augmentation de son salaire pour bien passer les fêtes de fin d'année. Un peu de décence St Marc. Il y a des gens qui voudraient avoir le 1/10e de ce que vous gagnez.

6.Posté par PUAKA le 18/12/2015 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans ma cuisine,
saint marc ou monsieur propre ?

on choisit QUI



7.Posté par zebulon le 18/12/2015 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans ma cuisine, j'ai

saint marc ou m. Propre,

je choisis le 2eme.


8.Posté par Xenos le 18/12/2015 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tous cas, j'espère que ces pilotes passeront une visite médicale soigneuse avant d'être autorisés à reprendre le travail !

Une telle fragilité de la santé, ça fait peur. A mon avis, ils ne sont plus aptes.

Une enquête de la CPS auprès des médecins qui ont délivré ces arrêts de travail s'impose aussi : on ne voudrait pas que des gens trop fragiles continuent ce noble métier.

Le mieux, ce serait qu'ils démissionnent d'eux-mêmes, pour notre sécurité.

9.Posté par Luc le 18/12/2015 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement autant de problème de communication pour un pilote s'avère être pathologique. Une visite psychiatrique s'impose pour le bien de la collectivité et des assureurs de la compagnie ATN.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance