Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


A Manille ou ailleurs, le sept milliardième habitant de la Terre est né



A Manille ou ailleurs, le sept milliardième habitant de la Terre est né
NEW YORK, 31 octobre 2011 (AFP) - A Manille ou Kaliningrad ? Fille ou garçon ? Plusieurs pays ont revendiqué lundi la naissance symbolique du sept milliardième habitant de la planète, occasion pour l'ONU d'attirer l'attention sur les défis de la croissance démographique.

Le palier des 6 milliards avait été atteint en 1999. Les Nations unies avaient alors choisi Adnan Nevic, un bébé né à Sarajevo, comme représentant du six milliardième humain.

Cette fois, l'ONU s'est gardée de désigner un "gagnant" à l'avance et plusieurs pays annonçaient la naissance d'un heureux élu chez eux...

A ce jeu, les Philippines ont été les plus rapides.

Danica May Camacho, née dimanche deux minutes avant minuit dans l'un des pays les plus pauvres du monde, est une ravissante petite fille de 2,5 kilos. Ses parents, Florante Camacho et Camille Dalura, ont été félicités par des fonctionnaires de l'ONU qui avaient apporté un petit gâteau pour l'occasion.

"Elle est si belle. Je n'arrive pas à croire qu'elle soit le sept milliardième habitant de la planète", s'est émue Camille Dalura.

Selon le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), les Philippines sont le 12e pays le plus peuplé du monde, avec 94,9 millions d'habitants dont 54% ont moins de 25 ans.

Mais l'Inde, qui compte 1,24 milliard d'habitants et devrait devenir d'ici 2025 le pays le plus peuplé devant la Chine avec près 1,5 milliard d'habitants, a de son côté annoncé la venue au monde de Nargis.

La petite est née à 07H20 locales (01H50 GMT) dans le village poussiéreux de Mall, dans l'Etat de l'Uttar Pradesh, a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'organisation caritative britannique Plan International.

Deux régions russes, la plus orientale, le Kamtchatka, et la plus occidentale, Kaliningrad, contestent également le titre.

Le Kamtchatka, péninsule isolée et peu peuplée sur les rives de l'océan Pacifique, a été la première à annoncer la naissance de son candidat à 00H19 locale lundi (16H19 GMT dimanche), un petit Alexandre.

"Notre pays, comme on le sait commence avec le Kamtchatka, c'est pourquoi nous considérons que ce nouveau-né du Kamtchatka est le premier à être né en Russie le jour où la population mondiale atteint 7 milliards", a déclaré le dirigeant de cette région, Vladimir Ilioukhine.

Mais la région de Kaliningrad, enclave russe entre la Pologne et la Lituanie située à 7.400 km à l'ouest du Kamtchatka, a son propre prétendant: Piotr Nikolaev est né à 00H02 locale lundi (21H02 GMT dimanche) et pèse 3,6 kilos.

En fait de concours de bébé, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui marquera l'événement par une conférence de presse, a estimé que le passage aux sept milliards n'était pas à prendre à la légère.

"Ce n'est pas une simple affaire de chiffre. C'est une histoire humaine", a-t-il déclaré dans une école new-yorkaise la semaine dernière.

Dans les pays les plus pauvres, les gouvernements vont être confrontés à la difficulté de trouver un emploi à l'armada de jeunes qui arrivera sur le marché du travail. Sans compter le réchauffement climatique, la sécheresse et l'explosion incontrôlée des mégapoles, selon l'UNFPA.

"Sept milliards de personnes ont besoin de nourriture. D'énergie. D'offres intéressantes en matière d'emplois et d'éducation. De droits et de liberté", a insisté Ban Ki-moon.

Au rythme de deux naissances par seconde, l'UNFPA prédit que la population va continuer à progresser pour atteindre 9,3 milliards en 2050 et plus de 10 milliards d'ici la fin du siècle.

La hausse la plus forte a lieu en Afrique, dont la population a dépassé le premier milliard en 2009 et le second est attendu d'ici 2044.

Dans certains pays du continent, jusqu'aux deux-tiers des naissances ne sont pas enregistrées, a affirmé Plan International, selon qui le Liberia n'enregistre que 16% des naissances et le Niger 32%.

"Beaucoup d'enfants sont privés d'accès à l'éducation et, sans certificats de naissance, ils sont quasi invisibles, sans accès possible à leurs droits de l'homme fondamentaux", explique l'organisation.

bur-eg/sf

Rédigé par Par Pierre-Antoine DONNET le Lundi 31 Octobre 2011 à 17:04 | Lu 345 fois







1.Posté par CeduBo le 02/11/2011 05:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est dommage que peu de monde en PF ne réagisse à une information aussi importante pour notre devenir de citoyen de la Terre ... tant il est vrai que seules les informations politiques locales manipulatrices sont au top 50 des internautes ... pauvre pays que le notre. Mais pourquoi le 7ememilliardieme terrien ne serait il pas polynésien au fait ???

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies