Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


2016 année record pour le renouvelable à Tahiti



Les barrages de Marama Nui sont bien les seuls à avoir profité du temps pluvieux exceptionnel de l'année 2016, causé par phénomène El Nino.
Les barrages de Marama Nui sont bien les seuls à avoir profité du temps pluvieux exceptionnel de l'année 2016, causé par phénomène El Nino.
PAPEETE, le 13 février 2017 - La production d'énergies renouvelables à Tahiti a été particulièrement importante l'année dernière, permettant d'établir un nouveau record. Les barrages de Marama Nui ont été très productifs et la montée du solaire continue de verdir nos lignes électriques.

Notre électricité n'est pas encore verte – loin de là – mais l'année dernière elle a pu prendre quelques reflets émeraude. Ainsi, 38% de la production électrique de Tahiti en 2016 était d'origine renouvelable, ce qui représente la deuxième meilleure année depuis l'ouverture du premier barrage hydro-électrique.

Car les énergies renouvelables à Tahiti, ce n'est qu'une poignée d'éoliennes, un tout petit peu de solaire, et beaucoup d'hydro-électricité. Grâce à la forte pluviométrie de 2016 et à des travaux d'augmentation des capacités des installations existantes, Marama Nui a injecté 185,4 gigawatt-heures sur le réseau électrique de l'île de Tahiti. Si ce n'est pas le record absolu, cette performance n'est pas loin de celle de 1998. Par contre elle n'arrive qu'à l'épaule de la grosse année 2010.

Pendant ce temps, la montée des installations solaires (x4 entre 2010 et 2015) et leur connexion au réseau commence à changer la donne. La production électrique renouvelable à Tahiti inclut désormais 10,9 GWh supplémentaires grâce aux panneaux solaires photovoltaïques.

LOIN DE L'INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE

Si la production d'électricité renouvelable est en hausse, elle reste loin de l'objectif officiel de 50% pour 2020 dans toute la Polynésie. Cet objectif a été renouvelé par le Président Édouard Fritch à l'occasion de la COP21 et de la Déclaration de Taputapuatea, afin de faire baisser notre production de gaz à effet de serre de 3,4 tonnes équivalent CO2 par habitant à seulement 2 tonnes par habitant d'ici la fin de la décennie.

Ce n'est pas gagné, parce que quand on prend une vue plus large de notre consommation d'énergie et que l'on inclut le carburant utilisé dans les transports terrestres (33% de nos émissions de CO2), maritimes (19%) et aériens (4%), l'électricité ne représente plus qu'un gros tiers de nos émissions.

Du coup, le renouvelable ne représente que 6,4% de notre "mix énergétique primaire" (selon le Plan climat énergie du gouvernement publié en 2014). Tout le reste, soit 93,6% de toute l'énergie consommée en Polynésie, est produit à partir d'hydrocarbures importés.





Le solaire brille pour les îles

Ces chiffres concernent Tahiti et ne montrent qu'une partie de l'image de l'énergie renouvelable polynésienne. Car dans les îles, le solaire commence à prendre une place importante. Elles bénéficient de plus du double de la capacité photovoltaïque de Tahiti, supérieure à 20 GWh. Sans oublier que le renouvelable compte également les chauffe-eaux solaires, qui représentaient il y a deux ans une production équivalente à 19 GWh, en forte progression. Il y a une petite production éolienne locale (0,65 GWh). Enfin, le SWAC (refroidissement par eaux profondes) représentait l'équivalent de 3,6 GWh de clim économisée en 2015, avec l'objectif de doubler ce chiffre d'ici 2020 grâce au projet de SWAC de l'hôpital de Taaone.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 13 Février 2017 à 16:29 | Lu 2957 fois







1.Posté par vetea1 le 13/02/2017 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et que ce que ça serait si on favorisait vraiment l'autoproduction/l'autoconsommation et les véhicules électriques...
Evidemment, les importateurs de produits pétroliers et EDT feraient gris mine, mais on pourrait vraiment dire qu'on se soucie de notre environnement (que les agences touristiques veulent vendre comme préservé...)

2.Posté par tautu le 13/02/2017 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En avant le fenua !! il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin Faitoito !!!

3.Posté par Jean pierreBeaulieu le 14/02/2017 08:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour la performance des renouvelables, il est à souhaiter pour les années futures que les parts du solaire et de l'éolien soient (comme il semble étre le cas) développé un maximum.

4.Posté par Masque VENGEUR le 14/02/2017 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous voyez les dirigeants de ce beau pays, on peut y arriver au 50% d'énergie renouvelable, il faut foncer pour la vaiha, mais avant il faut vous assurer que denis helme et son gréviste de la faim ne soient pas dans les parages!!!! sinon on aura encore du gasoil pendant longtemps
allez bonne journée

5.Posté par Masque VENGEUR le 14/02/2017 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faisons un petit calcul, je vous rassure ce n'est pas de moi, je ne suis pas allé au bac, j'ai juste mon bep, mais je lis beaucoup. si j'en croit les chiffres du ministère de l'énergie, la puissance installée est de l'ordre de 46 mW. donc si je fait 184,5 gwh/46mW = 4011 heures de fonctionnement que je divise par 8760 heures qui représentent le total d'heures dans une année cela fait un taux de charge de 45,8%. bravo aux équipes de maramanui et a edt. maintenant si on prend les chiffres de 2010, ce même taux était de 34%, très belle progression. ca montre le professionnalisme de edt engie, et denis helme et son chaperon veulent prendre tevaruanui? occupez vous de vos je ne sais pas quoi et ne venez pas nous embeter avec vos revendications à la noix, vous ne comprenez meme pas la moitié de ma démonstration.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance