Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

14 mutoi sortent des bancs de l'école



14 nouveaux agents de police municipale, toute la promotion a réussi la formation.
14 nouveaux agents de police municipale, toute la promotion a réussi la formation.
PAPEETE, le 11 mai 2016 - Le Centre de gestion et de formation vient de former 14 policiers municipaux issus de huit communes à leur métier. Jeunes recrues, stagiaires ou agents non-titulaires, ce sésame leur ouvre désormais la voie de la titularisation et de l'assermentation.

Ce lundi 9 mai, ils étaient 14 à prêter serment au tribunal, puis à recevoir leurs attestations de formation initiale au métier d'agent de police judiciaire adjoint. Ces femmes et hommes de tous âges et tout niveau scolaire (du collège à bac+2), vivant dans trois archipels différents, sortent de quatre mois de formation. Ce cursus mêlait théorie (droit pénal, rôles et missions de la police municipale, procédures…), pratique des gestes techniques, stage d'observation (gendarmerie, douanes, DSP) et stage pratique dans les communes.

Ce sont les communes qui ont financé cette formation, mise en place par le Centre de gestion et de formation (CGF, un établissement public au service des communes). Elle était réservée aux salariés communaux. Certains étudiants étaient en poste, agents non titulaires, d'autres viennent d'être recrutés et étaient stagiaires.

DERNIÈRE PROMOTION D'AGENTS NON-TITULAIRES

Cette formation coïncide avec la mise en place de la fonction publique communale. Les agents qui n'avaient pas encore le statut auront maintenant les qualifications nécessaires pour devenir fonctionnaires de catégorie C (ils étaient en catégorie D). Les futurs stagiaires, eux, seront issus des concours, dans le respect de la procédure. René Temeharo, président du CGF, les a félicités pour leur succès.

Après cette formation qualifiante, ils vont tous intégrer la fonction publique communale, et ont été assermentés agents de police judiciaire adjoints. S'ils ne peuvent pas intervenir, par exemple pour interrompre une bagarre, ils peuvent dresser des procès-verbaux et faire intervenir gendarmes ou policiers. Leur rôle "est surtout d'être en rapport avec le public" nous explique la responsable de leur formation.

Une nouvelle formation est prévue pour aout 2016. Une trentaine de recrues, tous issus des concours de recrutement, y participeront.



Le CGF : au service des communes et de leurs fonctionnaires

Créé en 2011 par la loi, le Centre de gestion et de formation est un établissement public local à caractère administratif, avec une mission unique en France, adaptée aux spécificités de nos communes, peu peuplées et très dispersées géographiquement. Il est destiné à accompagner la mise en place de la fonction publique communale. Il est financé par les communes, et dirigé par les élus, et agit comme un vrai complément aux départements des ressources humaines communaux : il assure l'organisation des concours et examens, les formations, la gestion des dossiers individuels des agents communaux, la prise en charge des fonctionnaires privés temporairement d'emploi…


Aeata Jacquet, major de promo

"La formation, au début c'était beaucoup de théorie, c'était un peu difficile de revenir sur les bancs de l'école. On a appris tout ce qui est pénal, puis tout ce qui touche au travail d'un agent de police municipale. Ensuite on est passés à la pratique, ça nous a réveillés ! Et tout c'est bien passé !

Je suis issue du dernier recrutement e la police municipale de Mahina, j'y suis depuis septembre 2015. Avant la formation j'étais fonctionnaire stagiaire, j'ai vu un petit peu le métier. Mais la formation m'a donné tout le cadre légal, quand on peut intervenir, et quand on ne doit pas intervenir. C'est vraiment professionnalisant. Il y a avait aussi tout ce qui était GTPI, les gestes techniques professionnels. Ça va être très utile au quotidien. Je pense avoir tous les outils qu'il me faut pour gérer une intervention… Sachant qu'on n'est pas seuls sur une intervention, c'est un travail d'équipe.

Maintenant, je vais rester dans la police municipale, je veux y faire carrière. J'aime tout dans ce métier. J'aime l'ordre, l'uniforme, le travail d'équipe, le terrain, être au service de la population, le contact avec les administrés. Vraiment tout. La prochaine étape pour moi ce sera d'essayer de devenir chef d'équipe même si je sais qu'en tant que femme ça ne va pas être facile. Mais c'est mon objectif !"



Adrien Tahiata et son collègue Malcom Roomataaroa

"Nous sommes venus de Tubuai exprès pour la formation, on est restés à Tahiti du 11 janvier jusqu'à maintenant, et on n'est pas encore rentrés. Notre île nous manque, et ça nous manque aussi de travailler avec nos collègues. On a déjà fait presque un an sur le terrain, et là on devait faire la formation pour notre titularisation.

La vie de policier municipale à Tubuai… Généralement c'est assez tranquille, mais ça peut devenir chaud quand il y a des fêtes. Mais les gens là-bas sont gentils, c'est cool. Nous on fait surtout de la prévention, on va beaucoup au contact de la population, voir les jeunes. Et avec cette formation, on a appris beaucoup de choses, elle nous a été bénéfique. On a appris quelles sont nos missions en tant que policiers municipaux. On doit représenter la Loi, et la commune en même temps. On représente le maire et la Loi."


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 11 Mai 2016 à 14:40 | Lu 6394 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance