Affaire Davet-Lhomme : Gaston Flosse débouté


PAPEETE, le 19 mai 2015. Le tribunal correctionnel de Papeete a débouté Gaston Flosse dans sa procédure pour diffamation à l'encontre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Le tribunal a estimé que les deux journalistes du Monde avaient agi dans le cadre de la liberté de la presse et du droit à l'information.

Le 17 mars dernier, le tribunal correctionnel de Papeete avait examiné une procédure en diffamation engagée par Gaston Flosse, en 2013, à l’encontre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, deux journalistes du Monde.

b[Lire aussi :
Le compte rendu de l'audience du 17 mars 2015

Une plainte avait été déposée par Gaston Flosse peu après la publication, sur le site lemonde.fr, d’une enquête évoquant des éléments nouveaux dans l'information judiciaire ouverte pour assassinat et toujours en cours à Papeete 17 ans après la disparition inexpliquée du journaliste Jean-Pascal Couraud, dit JPK.

Le 13 mars 2013, les journalistes du Monde, envoyés spéciaux en Polynésie française, signaient L’enquête sur la mort d’un opposant à Gaston Flosse relancée.

On était à six semaines du 1er tour des élections territoriales ; Gaston Flosse était candidat à la tête de la liste Tahoera’a. Et déjà, les deux enquêteurs du Monde, auteur du best-seller "Sarko m’a tuer" avaient annoncé la sortie pour le 20 mars du livre "L’homme qui voulut être roi", une enquête au vitriol sur le système Flosse des année 90.

Le leader autonomiste polynésien avait déposé plainte peu après en dénonçant des "allégations et imputations de faits portant atteinte à l’honneur et à la considération".

"La personne qui est ciblée au travers de cet article est bien M. Gaston Flosse", avait mis en avant Me Quinquis pour qui la diffamation est constituée dans la mesure où d'une manière générale, la publication vise directement l'homme politique en faisant mine de rendre compte de l'avancement d'une procédure d'instruction.

Me Saint-Pierre, avocat des deux journalistes s’était quant à lui, lors de l'audience, fait un devoir de rappeler la fonction du journalisme et le principe de la liberté de la presse en reprochant à Gaston Flosse de dénoncer une diffamation sans évoquer aucun "fait précis" : "Le Monde a enquêté pendant des années, avec le plus grand sérieux, sur Gaston Flosse, ses mandats, la vie publique en Polynésie. Les articles que Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont publié dans le Monde servent l’information du public. Ils n’ont pas d’autre but que d’informer la société de la façon dont fonctionnaient les institutions polynésiennes à l’époque de M. Flosse. Celui-ci a souhaité nous attaquer en diffamation devant le tribunal correctionnel, l’audience a eu lieu et mon message était le suivant : nous ne cesserons jamais de publier des informations importantes, sur les sujets d’intérêt public dont doivent être informés nos concitoyens."


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 19 Mai 2015 à 08:09 | Lu 2770 fois