Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Un fare qui met le « reo » à l’honneur



Le fare ‘aira’a upu est un lieu d’échanges, de transmission et de partages sur notre langue maternelle.
Le fare ‘aira’a upu est un lieu d’échanges, de transmission et de partages sur notre langue maternelle.
PAPENOO, le 17 août 2019 - L’association Haururu de Papenoo a inauguré ce samedi matin, le « Fare ‘aira’a upu » (maison des connaissances ou des savoirs). Un lieu où notre langue maternelle y a toute sa place, puisque tous les échanges ne se feront qu’en tahitien.

Le projet « Farefenua » lancé par l’association Haururu avance bien. Il consiste à construire plusieurs fare destinés à la pratique et à l’enseignement de nos traditions.

Deux fare ont déjà été construits, dont le dernier a été inauguré il y a quelques mois, le fare rapa’aura’a. Un lieu où les professionnels de Santé peuvent échanger avec nos tradi-praticiens. Ce samedi, le troisième fare a été ouvert au public, il s’agit du fare ‘aira’a upu. « C’est un lieu d’enseignement qui est destiné à la pratique de notre langue maternelle », décrit Rumia Avaemai, secrétaire de l’association Haururu, avant de rajouter : « L’idée première est de pratiquer le reo et de ne pas parler le français à l’intérieur. »

Pour l’inauguration de ce fare, des invités maoris étaient de la partie. « La représentante de la délégation a encouragé Haururu à préserver notre langue maternelle, et elle a mis une petite enveloppe pour la réalisation de ce fare », confie Léonne Teuira, présidente de l’association Haururu.

Ce fare ‘aira’a upu n’a aucun mur et aucune dalle. Elevé sur des poteaux en bois, le fare possède un toit en pandanus et il s’étend sur 60 m2. Pour sa conception, l’association a reçu une aide du pays à hauteur de 7,5 millions de Fcfp. La pose de la première pierre avait été faite au mois de janvier. Sept mois plus tard, l’entrepreneur livre cette structure, où le reo mā’ohi aura tout sa place.

La prochaine étape, pour Haururu consistera à construire le « fare ‘arioi ou le fare nana’ora’a. Pour l’instant, nous sommes dans les chiffres », indique la présidente de l’association.

Ces fare devraient représenter une superficie de 20 m2 chacun, et ils auront la même conception que le fare ‘aira’a upu. Selon le secrétaire de l’association Haururu, une dizaine de fare devraient voir le jour sur ce site, d’ici quelques années. Des fare, où plusieurs enseignements seront donnés, dont le ‘ori tahiti.


Rumia Avaemai
Secrétaire de Haururu

« C’est ouvert à tout le monde »


« C’est un projet qui porte le nom de Farefenua, et à l’intérieur de ce projet, Haururu veut bâtir plusieurs maisons. Deux ont déjà été construites, le Fare ‘opu rahi a Pere et le fare rapa’au. Maintenant, il y a le Fare ‘aira’a upu. Selon la conception de Haururu, le fare ‘aira’a upu est un lieu d’enseignement. Il est destiné à la pratique de notre langue maternelle. C’est une maison qui est destinée à partager, à approfondir avec la participation de certains metua et enseignants. C’est ouvert à tout le monde. Selon la définition du dictionnaire de Davis, c’est un lieu où on mange un savoir, un lieu réservé à préparer des prêtres. Il y a plusieurs incantations qui y sont enseignées et c’est surtout réservé à l’adoration du dieu Ti’i. »


A chaque événement, l’association Haururu prépare de beaux chants.
A chaque événement, l’association Haururu prépare de beaux chants.

Des invités maori étaient également de la partie.
Des invités maori étaient également de la partie.

Un des moments forts de la cérémonie, la coupure du ruban en ‘auti.
Un des moments forts de la cérémonie, la coupure du ruban en ‘auti.

Les invités maori ont ressenti le mana mā’ohi. Pour sa représentante, il est important de conserver nos langues et de les transmettre aux futures générations.
Les invités maori ont ressenti le mana mā’ohi. Pour sa représentante, il est important de conserver nos langues et de les transmettre aux futures générations.

Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 17 Août 2019 à 18:01 | Lu 1796 fois

Tags : FARE HAPE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués