Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Un brevet pro pour devenir éducateur sportif



Guillaume Mariani et une partie de son équipe.
Guillaume Mariani et une partie de son équipe.
Papeete, le 26 juin 2019 - L’Institut Supérieur de l’Enseignement Privé de Polynésie française s'apprête à proposer aux Polynésiens un brevet pro d'éducateur sportif, mention “Activités Physiques pour Tous". A l'issue d'une formation de neuf mois, les stagiaires seront aptes à intervenir tant auprès des clubs de sport que dans les associations, les collectivités ou même les entreprises.

"On s'est aperçu que beaucoup d'associations sportives, de clubs, de fédérations, etc. étaient tenus et animés essentiellement par des amateurs. Il existe une vraie culture du sport en Polynésie. La montée en compétence de ces bénévoles implique des formations professionnalisantes et très polyvalentes. Les personnes doivent savoir être de véritables couteaux suisses. Cela s'apprend, elles ont besoin d'être formées pour cela. Il est urgent de les professionnaliser ", explique Guillaume Mariani, le directeur de l’Institut Supérieur de l’Enseignement Privé de Polynésie française (Isepp).
C'est donc en faisant le constat que les milieux sportifs étaient très souvent composés d'amateurs que l'Institut a décidé de proposer au fenua cette nouvelle formation délivrant le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, (BPJEPS), Spécialité Éducateur Sportif, mention Activités Physiques pour Tous, Certificat Complémentaire " Direction d’un accueil Collectif de Mineurs "

UNE FORMATION COURTE

"L'Isepp se spécialise beaucoup sur les métiers du sport. On a déjà une filière Staps (ndlr : sciences et techniques des activités physiques et sportives) qui fonctionne très bien, mais en parallèle, on avait à cœur d'offrir une formation plus courte dans le champ du sport. Ce brevet est davantage destiné aux personnes, pas forcément très scolaires, qui veulent travailler dans le domaine du sport, mais sans forcément faire de longues études jusqu'en Master", précise Guillaume Mariani.
Diplôme d’Etat de niveau IV, c’est-à-dire d’un niveau Bac, ce Brevet pro est obtenu à l'issue de neuf mois de stage et d'enseignements où le stagiaire va devenir, avec l'aide du responsable Nicolas Rude, véritable acteur de sa formation. Pendant neuf mois, à partir de la rentrée de janvier prochain, les stagiaires, au nombre de 15 à 20, vont acquérir toutes les connaissances requises pour encadrer les nombreuses activités découlant d’activités physiques et sportives dans tout type de structures et surtout avec la quasi-totalité des publics, autant avec les enfants qu'avec les personnes âgées.

Un Master en Sciences de l'Education pour se préparer aux métiers sociaux éducatifs

Tout juste lancé l'an dernier, le Master en Sciences de l'Education Master entame sa seconde année.
Ce Master forme des étudiants désirant devenir des professionnels de l’éducation, de la formation et de l’insertion dans les secteurs socio-éducatifs. L’ensemble de ces secteurs professionnels sont traversés par des enjeux communs d’accompagnement et de définitions de projets en lien avec les transformations des réalités économiques, sociales et culturelles. Ce qui caractérise l’ensemble de ces professions, c’est le fait que toutes ces pratiques professionnelles relèvent des métiers de l’intervention et de l’agir avec et sur autrui.
"Ce master concerne tous les métiers de l'accompagnement dans la formation, dans l'enseignement et dans l'approche du handicap. C'est une approche globale qui répond bien aux besoins de nos étudiants, mais également du territoire", explique Guillaume Mariani. Concrètement, ce master va dispenser des enseignements autour des sciences humaines et sociales pour comprendre le fonctionnement des personnes, comment on peut envisager un accompagnement, une aide, etc.



Rédigé par Pauline Stasi le Mercredi 26 Juin 2019 à 12:49 | Lu 3750 fois

Tags : FORMATION





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Juillet 2019 - 17:25 Dix mois ferme pour l’(es)croque-mort

Mardi 23 Juillet 2019 - 17:23 "La grippe devrait être moins virulente"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués