Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Tepuanui Snow : "Il y aura des poids lourds sur la liste"



Tahiti, le 12 décembre 2019 - Le président de la Fédération des associations de parents d’élèves (Fapeep), Tepuanui Snow, a tenu une conférence de presse hier pour annoncer le programme de la liste citoyenne "Ia Ora Arue". Il a notamment annoncé qu’il voulait voir la commune devenir "le centre économique de la côte est".

Cette liste est-elle indépendante ou bien relève-t-elle d’une formation existante ?

"Il s’agit d’une liste apolitique principalement constituée de personnalités de la société civile qui ont souhaité se réunir dans le cadre d’un projet nouveau en Polynésie : la mise en place d’une liste citoyenne et d’un projet participatif. Ce projet met en valeur des personnalités inconnues de la société silencieuse, qui ne s’expriment pas lors des élections et qui font partie des nombreux abstentionnistes (…) L’idée est de pouvoir les réunir, les rassembler, et leur dire qu’ils ont leur mot à dire dans le choix démocratique. Nous prônons le renouveau démocratique, une nouvelle façon de voir les choses où chacun a le droit de s’exprimer. "

Outre le conseil municipal, cela signifie que vous comptez mettre de nouvelles instances en place ?

" Il s’agit pour le moment de gagner ces élections au travers d’un projet nouveau avec des personnes nouvelles. Nous sommes riches de personnalités qui viennent de la société civile, du monde des affaires mais aussi de vécus personnels. Nous avons aussi des mères au foyer qui ont des choses à partager."

Vous évoquez notamment des colistiers issus du monde des affaires, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

"Beaucoup de personnes nous suivent aujourd’hui, c’est la raison pour laquelle nous nous présentons. Il y aujourd’hui 10 400 électeurs sur Arue et lors des dernières élections, force est de constater que les deux tiers de ces électeurs ne se sont pas présentés aux urnes. Il s’agit aujourd’hui de rassembler ces personnes. Il y aura des poids lourds sur la liste mais je ne souhaite pas qu’ils soient kidnappés !"

Selon vous, que faut-il réaliser à Arue ?

"Il est important de redynamiser la commune. Depuis 2003, nous avons un maire qui gère la commune en bon père de famille. Il y a des bonnes choses qui ont été faites en termes de gestion mais la commune mérite mieux. Arue mérite un programme qui soit davantage tourné vers les jeunes, elle mérite d’être belle et accueillante et de mettre en valeur son patrimoine historique. Nous sommes l’une des seules communes à avoir des mara’e, des sites culturels importants qui ne sont pas assez mis en valeur. Nous sommes aussi l’une des seules communes à avoir un accès à la mer. Je suis désolé mais considérez-vous que la marina que nous avons aujourd’hui est une vraie marina ? La coopérative de Arue ne pourrait-elle pas être davantage développée de sorte qu’il y ait de véritables structures pour accueillir nos pêcheurs ?"

Avez-vous une vision différente de celle qui est actuellement portée par la commune sur le Contrat de redynamisation des sites de défense ?

"Nous avons déjà des idées du type de projets que nous pourrions développer pour utiliser ces terres qui pourraient donner une autre orientation à la commune. Il appartiendra à la prochaine équipe de trouver les bons projets. Nous souhaitons faire de la commune le centre économique de la côte est. Aujourd’hui, Arue n’est qu’une ville que l’on traverse et c’est dommage. Nous souhaitons donc développer une activité économique qui pourra passer par la construction d’un centre commercial qui accueillera diverses boutiques avec des restaurants, avec des emplois qui seront donnés. Nous pensons aussi au développement d’une marina avec des restaurants, à l’aménagement du motu de Arue qui n’est pas du tout utilisé tel qu’il devrait l’être et au développement du port de pêche. "

Est-ce votre passage au Tahoeraa qui vous pousse aujourd’hui à vous présenter sans étiquette politique ?

"Non. La difficulté dans laquelle je me trouve aujourd’hui est que l’on me colle l’étiquette du Tahoeraa sur le front ou celle de la Pappep (la fédération des associations de parents d’élèves) alors que je m’engage aujourd’hui en qualité de citoyen. Je souhaite porter, avec mes compagnons, une liste dans le cadre d’un nouveau projet. Je serai confronté à Teura Iriti qui mène une liste d’alliance avec le Tavini. "


Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 11 Décembre 2019 à 17:43 | Lu 1401 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 17:47 Jumel fait honneur aux vendeurs de bords de route

Lundi 21 Septembre 2020 - 16:21 Ice : Il paye ses impôts avec l’argent du trafic

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus