Tahiti Infos

Ranihere Taharia : Du conseil municipal de Pirae aux finances publiques


Ranihere Taharia, future fonctionnaire et inspectrice des finances publiques.
Ranihere Taharia, future fonctionnaire et inspectrice des finances publiques.
Tahiti, le 18 septembre 2021 - Ranihere Taharia, 26 ans, benjamine du conseil municipal de Pirae a démissionné de son siège d'élu pour s'envoler à la fin du mois de septembre vers Lyon et l'école nationale des finances publiques. La jeune femme fait partie des cinq ultra-marins (sur les 751 personnes reçues) à avoir réussi le concours d'inspecteur des finances publiques.

De son siège d'élu au conseil municipal de Pirae, au banc de l'école nationale des finances publiques de Lyon. C'est le pas que s'apprête à franchir Ranihere Taharia. La jeune femme de 26 ans, benjamine du conseil municipal, a été reçue au concours d'inspecteur des finances publiques et s'envolera fin septembre vers la cité des Gones pour débuter sa formation.
 
Mais avant son départ, la future fonctionnaire a dû démissionner de son siège d'élu. Pour marquer le coup, Thilda Harehoe, tête de liste Tavini ia Pirae, liste sur laquelle était inscrite Ranihere, a organisé une passation entre cette dernière et John Thunot, le suivant de liste qui prendra sa place.
 
Engagée auprès de Thilda Harehoe depuis 2014, la jeune femme, diplômée d'un master en droit des entreprises, a déjà mené deux campagnes aux élections municipales du haut de ses 26 ans. Et en 2020, les résultats obtenus par la liste Tavini ia Pirae lui ont permis de faire son entrée au conseil municipal. "C'est une aventure à vivre", affirme la jeune femme. "Ça m'a permis de voir comment la commune fonctionne et de vraiment connaitre ma commune de Pirae. Il faut dire aussi qu'à Pirae, nous n'avons pas un conseil municipal très jeune et, parfois, on a des idées un peu 'vieillotte'."

Une formation d’un an à Lyon 

Ces derniers mois, Ranihere a donc jonglé entre la fin de ses études à l'UPF, ses obligations au conseil municipal de Pirae et le concours d'inspecteur des finances publiques qui s'est déroulé sur un an. "Les premières épreuves du concours se sont tenues en mai 2020 et j'ai eu les résultats en janvier dernier", indique la jeune femme. "C'est un concours qui n'est pas fait pour les ultra-marins notamment au niveau des démarches administratives. On nous réclame des documents, comme la carte vitale, qui n'existe pas ici et il faut le justifier. Et au niveau du concours en lui-même, il n'y a pas beaucoup de documentation. J'ai fait les trois concours, celui d'agent, de contrôleur et d'inspecteur. Le concours d'argent, ça a été comme un brouillon pour moi et ça m'a permis de voir qu'est-ce-que l'on attendait de moi." En effet, sur les 751 personnes reçues au concours d'inspecteur des finances publiques, seulement cinq ultra-marin ont été reçus.
 
Une belle réussite donc pour la jeune tahitienne qui découvrira dans les prochains mois la ville de Lyon, où elle suivra, pendant un an, une formation. À l'issue, Ranihere décrochera une première affectation en métropole, "car la Polynésie française ne fait pas partie des vœux d'affectation", indique-t-elle. "Je serai obligée d'attendre encore deux ans pour demander une mutation en Polynésie française à condition évidemment que des places se libèrent." L'océanisation des cadres au fenua attendra encore un peu.

La jeune femme est engagée auprès de Thilda Harehoe depuis les élections municipales de 2014.
La jeune femme est engagée auprès de Thilda Harehoe depuis les élections municipales de 2014.

Rédigé par Désiré Teivao le Samedi 18 Septembre 2021 à 10:17 | Lu 3805 fois