Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Quatre maîtres-chanteurs jugés lundi



PAPEETE, le 13 septembre 2019 - Cinq individus, soupçonnés de tentative de chantage, de vol avec violence et de cambriolage ont été interpellés mercredi par les enquêteurs de la Brigade de recherches (BR) de Faa’a. Au terme de deux jours en garde à vue, ils ont été déférés vendredi devant le procureur de la République et seront jugés lundi en comparution immédiate.

Quatre hommes et une femme ont été interpellés mercredi et placés en garde à vue dans les locaux de la Brigade de recherches (BR) de Faa’a. Ces arrestations font suite à une plainte déposée par un homme en août dernier.

Le plaignant avait alors expliqué aux enquêteurs qu’il avait reçu l’appel de plusieurs hommes le menaçant de diffuser des photos à caractère compromettant s’il n’acceptait pas de leur remettre une somme d’argent. La victime ayant refusé de se soumettre à cette tentative d’extorsion, les maitres-chanteurs s’étaient rendus à son domicile à Hitia'a afin de le faire craquer et l’avaient frappé. Ils avaient également cambriolé la maison en s’emparant d’argent en numéraire.

Tentative de car-jacking

Au cours de leur enquête, les forces de l’ordre avaient rapproché ce premier fait d’une tentative de car-jacking opérée en juillet dernier. Un homme, qui avait mis sa voiture en vente, avait été contacté par un prétendu acheteur qui disait vouloir essayer son véhicule. Mais lors du rendez-vous, l'individu avait vainement tenté de voler le véhicule.

Au terme de deux jours de garde à vue dans les locaux de la Brigade de recherches (BR), les cinq mis en cause, tous consommateurs d’ice, ont été déférés vendredi devant le procureur de la république. Quatre d’entre eux, dont une femme, ont été placés en détention provisoire à Nuutania et seront jugés lundi en comparution immédiate. Le cinquième individu, moins lourdement impliqué, a été placé sous contrôle judiciaire.

L’article 312-10 du Code pénal prévoit que la peine encourue pour le délit de chantage ou sa tentative est de cinq ans d’emprisonnement.

Rédigé par Garance Colbert le Vendredi 13 Septembre 2019 à 15:27 | Lu 6219 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 18:24 382 nouveaux cas de dengue 2 en deux semaines

Lundi 14 Octobre 2019 - 18:02 Audience renvoyée pour les trafiquants d’ice

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués