Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Quatre heures de blackout à Tahiti



Papeete, le 10 octobre 2019 - Une coupure générale d'électricité s'est produite jeudi entre 15h25 et 19h10 sur l'ensemble de l’île de Tahiti. C’est l'incendie d'un poste source de la TEP, situé à la Punaruu, qui a causé cette immense panne. Un « plan d’opération interne » a été déclenché au haut-commissariat mais « aucune situation critique n’a été signalée », assuraient jeudi soir les services de l’Etat, en dehors des aléas en tous genres rencontrés par les usagers.
 
Le temps s’est arrêté jeudi après-midi à Tahiti. A 15h25, l’électricité a été subitement coupée sur l’ensemble de l’île. Les équipes d’EDT-Engie ont mis quelques minutes à identifier l’origine du problème : l’incendie d’un poste source de la Société de Transport de l’énergie électrique de Polynésie française (TEP) situé à la Punaruu à Punaauia. Les pompiers ont rapidement été mobilisés sur place. Mais si l’incendie a été maîtrisé moins d’une heure après le début de la panne, le courant n’a pu être rétabli intégralement qu’à 19h10 dans la soirée.
 
Selon nos informations, l’incendie a touché l’un des deux câbles de 90 000 volts du poste source (voir encadré ci-contre). Une réaction en chaîne a ensuite conduit à la surtension de l’ensemble du réseau électrique et a provoqué la panne générale sur Tahiti. Entre 16 et 17 heures, plusieurs premiers « renvois de tensions » ont été tentés par EDT-Engie, notamment depuis les unités hydroélectriques de Marama Nui, puis avec la réalimentation de la centrale de secours de Vairaatoa à Papeete. L’alimentation a d’ailleurs été très brièvement rétablie, un peu après 16 heures, uniquement sur Punaauia et pendant quelques petites minutes.
 
Une fois la situation sécurisée par les pompiers au transformateur de la Punaruu, le courant a pu être progressivement rétabli. A 18 heures, un quart de l’île était réalimentée. Durant l’heure qui a suivi, les communes et la capitale se sont, petit à petit, ré-illuminées. Jusqu’à l’annonce par EDT-Engie du rétablissement complet de la situation.

​« Aucune situation critique n’a été signalée »

A partir de 16h15, le haut-commissariat a déclenché le « plan d’opération interne » et mis en place un poste de contrôle, en lien permanent avec EDT-Engie, pour s’assurer du bon fonctionnement des points vitaux de l’île (hôpitaux, cliniques, télécommunications…). Selon les services de l’Etat : « aucune situation critique n’a été signalée » pendant toute la durée de la panne. Les télécommunications (téléphonie, Internet, 3G, 4G) ont fonctionné sur onduleurs et grâce à des groupes électrogènes de l'OPT, même si Vini a annoncé vers 17 heures que « les antennes relais mobile n'étaient plus alimentées par le secteur sur Tahiti », prévoyant même « une coupure des services mobile voix et data est attendue si le courant électrique général n’est pas rétabli ». Coupure qui n’a heureusement pas eu lieu.
 
En centre-ville néanmoins, la coupure générale d’électricité a causé l’extinction des feux de signalisation et provoqué de longs embouteillages jusqu’en soirée, malgré l’intervention des mutoi. Quelques grandes surfaces sont restées allumées, sur groupes électrogènes, pendant l’intégralité de la panne et ont été prises d’assaut par des clients en recherche de bougies, de lampes torches et de piles. La plupart des commerces ont en revanche fermé leurs portes.
 
Jeudi soir, le haut-commissariat a annoncé que le poste source incendié à la Punaruu restait sous surveillance et que « l’exploitant prévoyait un retour à la normale dans les prochains jours ». Le haussariat a également précisé que son PC crise restait en veille et qu’un « point de situation serait réalisé vendredi matin avec tous les acteurs concernés ».

La panne causée par un incendie au poste TEP de la Punaruu

La coupure générale d’électricité a été causée par un incendie qui s’est déclenché à l’intérieur du poste source 90 000 volts de la TEP à la Punaruu, juste devant la centrale Martin d’EDT-Engie qui alimente en électricité la quasi-totalité de l’île de Tahiti. C’est précisément un « incident au niveau d’un sectionneur du jeu de barres d'un des deux câbles de 90 000 volts » du poste source qui est à l’origine de l’incendie. Du côté d’EDT-Engie, on donnait jeudi soir une première explication vraisemblable de la réaction en chaîne qui a conduit au blackout : « Ce n’est pas le seul point d’évacuation de l’électricité. Mais à partir du moment où on perd une ligne, le transit électrique se reporte sur d’autres lignes qui entrent en surtension ». Il a ensuite fallu éteindre intégralement l’incendie, sécuriser les lieux dans le poste source et vérifier le « jeu de barres voisin » pour « renvoyer la tension progressivement ».

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 10 Octobre 2019 à 15:32 | Lu 25718 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 8 Décembre 2019 - 03:50 Hana et Hō mai, grands vainqueurs du Hura Tapairu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019