Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Papeete ordonne la fermeture du Centre islamique de Tahiti



L'Imam Hicham El-Barkani, le 14 octobre 2013 à Papeete, la veille de l'ouverture au public du Centre islamique de Tahiti pour l’Aïd al-adhaa (archive Tahiti infos)
L'Imam Hicham El-Barkani, le 14 octobre 2013 à Papeete, la veille de l'ouverture au public du Centre islamique de Tahiti pour l’Aïd al-adhaa (archive Tahiti infos)
PAPEETE, 10 juillet 2014 – L’arrêté de fermeture au public des locaux du Centre islamique de Tahiti a été signé par les autorités municipales ce jeudi après-midi, peu après réception d'un procès verbal de la commission de sécurité constatant sa non conformité. Il a été transmis au Haut-commissariat et pourrait être notifié dès vendredi aux intéressés.

L’acte administratif est symptomatique d'un refus généralisé à Tahiti de l’implantation d’un lieu de culte musulman.

La commission de sécurité avait visité mercredi en fin de matinée les bureaux aménagés en lieu de culte par le CIT, au premier étage du n°11 de la rue Gauguin à Papeete. Elle a constaté "des problèmes de sécurité évidents", commente Bruno Marty, adjoint au maire de Papeete en charge des questions d’urbanisme : "pas de conformité, pas de deuxième issue de secours, pas d’équipement de sécurité incendie… La réglementation est claire en la matière et tout le monde s’y plie. Nous avons engagé une demande de mise en conformité en octobre dernier et depuis, rien", continue-t-il. "Donc quand quelqu’un ne répond pas, que tout indique qu’il continue son activité normalement et que tu as ta responsabilité qui se trouve engagée, tu prends les dispositions qui s’imposent !".

En tant qu’Etablissement recevant du public, le Centre islamique de Tahiti est contraint par les dispositions du livre V du Code de l’Aménagement de Polynésie française qui s'applique aux "enceintes dans lesquelles des personnes sont admises (…) ou dans lesquelles sont tenues des réunions".

En octobre dernier la mairie de Papeete avait demandé au bureau de l’association présidée par l’Imam Hicham El-Barkani de solliciter une visite de la commission de sécurité dans le cadre d’une mise en conformité de son lieu de prières de la rue Gauguin, en centre ville.

Déjà la menace d'un arrêté de fermeture avait été brandie, sans résultat. Aucune demande n'est parvenue à l’Urbanisme. Et c'est dans ce contexte que le 25 juin Bruno Marty a pris l’initiative de provoquer la visite de la commission de sécurité réunie mercredi.

"La Grande Mosquée de Tahiti"

En plein mois de Ramadan, le lieu de culte musulman se trouve donc frappé d’une décision de fermeture administrative, ordonnée par le maire de Papeete en vertu de ses pouvoirs de police. Le jeune Imam du 9-3, 23 ans, n’a pas souhaité réagir, nous aiguillant vers "ses avocats" métropolitains.

Un éventuel recours devant le tribunal administratif de cet arrêté n’aurait pas le caractère suspensif.

A Tahiti, la décision municipale ponctue catégoriquement le raz-de-marée de contestation qui enfle depuis l’annonce, en octobre dernier, de l'implantation de ce lieu de culte musulman. Le "fenua" ne connait pas la religion de Mahomet. Il n'en voit que ses dérives et le traitement médiatique spectaculaire qui leur est donné. En terre "ma'ohi", le refus du prosélytisme musulman est constant, épidermique, ferme et sans appel.

Et il s'exprime. Plusieurs pétitions invitent à réagir sur internet. Plus de 3 500 personnes ont signé l’appel "Non à la mosquée en Polynésie" en réaction à la levée de fonds initiée dans l’Hexagone pour financer la construction de la Grande Mosquée de Tahiti.

Depuis le 28 juin, dans ce contexte, le Centre islamique de Tahiti publie sur sa page Facebook un montage vidéo (voir ci-dessus) qui insiste sur la nécessité de ce projet de mosquée et présente quelques polynésiens prétendument convertis. En réponse le lendemain, une tête de porc, du sang et des abats sont répandus sur le trottoir, à l’entrée de l’immeuble du 11 rue Gauguin, par un activiste.

Une autre pétition s’adresse directement au Président de la Polynésie française et demande "l’expulsion sans délai de M. Hicham El-Barkani". Elle compte près de 5 000 signataires, dont celle du président sénateur Flosse lui-même. Manière d’interpeller le représentant de l’Etat en Polynésie française, seul habilité à ordonner cela ; mais le prosélytisme n’est pas un crime et l’Imam est de nationalité française.

Une marche est organisée samedi 12 juillet, 13 heures au départ du stade Willy Bambridge à Papeete, pour demander l’expulsion de l’Imam. Ce sera la deuxième en 9 mois. Quatre à cinq cents personnes avaient manifesté à la première, contre ce projet de Mosquée que l’Iman El-Barkani réduisait dernièrement, interrogé par sur Première, à une "petite" mosquée, construite simplement pour permettre aux gens de confession musulmane de pratiquer leur foi.
La marche de samedi en appelle à "l'expulsion de l'Imam suspect". Sur la page Facebook du collectif organisateur, jeudi plus de 800 personnes assuraient y participer et près de 150 supplémentaires disaient vouloir s'y joindre.

> Lire aussi : Nouveau défilé contre l'Imam et l'Islam à Tahiti

Dans une Polynésie française profondément de foi chrétienne ce projet musulman est confronté à l’adversité et au refus.

Rédigé par JPV le Jeudi 10 Juillet 2014 à 17:02 | Lu 24117 fois





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par Faut pas pousser! le 11/07/2014 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très intéressant hier soir le reportage d'Envoyé spécial sur l'Iran. Une immersion dans la société où bcp de clichés paranos véhiculés depuis des décennies, volent en éclat devant la réalité de ce simple reportage. Une belle leçon de tolérance à méditer peut être. AIE c pas politiquement correct ce que j'écris, je sens que je v me faire allumé (au bucher !!) !!!

25.Posté par Tetuaveroa Tautu le 11/07/2014 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A lire tous les propos tenus sur la religion Musulmane, je me pose la question de savoir si nous, nous sommes Chrétiens ?
En effet, il est écrit dans la Bible que tu aimeras ton prochain comme toi-même .......
S'il est vrai que l'individu en lui-même fait peur en raison de ce qui se passe ailleurs, je trouve que certains propos sont excessifs et qu'il serait bien que l'on apprenne à les modérer.
Je rappels qu'en Nouvelle-Calédonie existe, depuis fort longtemps une communauté Musulmane qui cohabite avec d'autres communautés chrétiennes, sans que cela ne pose de problème !
Alors, SVP, soyons tolérant comme le furent ceux qui nous ont accueilli sur le sol de ce fenua si cher à mon coeur.!!!
Surtout ne vous laissez pas manipulé !

24.Posté par Roro LEBO le 11/07/2014 07:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Respectons la Polynésie... et surtout nos "vahine".

23.Posté par ARTIMON le 11/07/2014 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hicham le Normand a été déclaré indésirable aux Etats-Unis. Pourquoi ? Je suis persuadé que dans le cadre de la coopération instituée en matière de sécurité entre Washington et Paris nous avons reçu toutes les informations utiles à propos de ce personnage. Les Polynésiens n'en veulent pas et ils sont maîtres chez eux. Qu'il s'en aille !
Mais il choisit de s'incruster. Comme s'il recevait des instructions visant à préparer l'arrivée progressive d'une smalah chargée d'islamiser nos îles d'une façon ou d'une autre.
Nous voyons ce qu'il en est de la France déjà largement envahie !

22.Posté par ROPATI le 11/07/2014 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEHORS C EST UN DANGER POUR LA POLYNESIE ET LES POLYNESIENS REGARDEZ PARTOUT DANS LE MONDE A LA BASE DES PROBLEMES IL YA L ISLAM C EST UN DANGER POUR LA PAIX ET LA TRANQUILITE DE NOTRE FENUA.

NE LACHONS PAS "DEHORS"

21.Posté par Firmin Lafond le 11/07/2014 06:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitations aux Polynésiens qui se tiennent debout face à ce début d'implantation musulmane en votre territoire. Je suis canadien, J'ai visité quelques unes de vos iles. Vos gens sont très sympatiques et l'arrivée de musulmans chez-vous n'ajouterait rien de bon.

20.Posté par Fiu!!! le 11/07/2014 05:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le barbu en tenue salafiste, insiste. Il suffit d'observer son comportement (méprisant à l'égard des Polynésiens) et d'écouter son discours politico religieux et les notions qu'il implique. En résumé, il veut un lieu de prières à part, avec un style de vie à part, un régime alimentaire à part, une loi à part (charia), etc. Ici, dans un même cimetière, on trouve des chrétiens, des juifs, des athées... Lui il veut un cimetière à part. Même après la mort, il croit que les non-musulmans ne sont pas ses égaux! Il veut transformer la Polynésie en terre d'Islam. Regardons ce qui se passe dans le monde. On voit que la tolérance, le respect des droits de l’Homme et de la démocratie n’est pas la qualité majeure de ce genre de personne. Logiquement, ce personnage cristallise un rejet massif, ici.

19.Posté par Titi le 11/07/2014 05:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et la population polynésienne ordonne le départ imminent de l’Imam du territoire, point a la ligne et retour a la case depart. Si vousne comprenez pas le francais, je m efforcerai de le dire en arabe...

18.Posté par Claude le 11/07/2014 05:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Accepter cette idéologie en Polynésie c'est comme faire entrer un loup dans la bergerie, mais attention ces gens là sont profondément et viscéralement contre toute autre forme de pensée et de religion qui ne soit pas celle du prophète. Le prosélytisme est leur but final, convertir et éradiquer les "infidèles". Les exemples sont légions en Europe et dans le monde occidental, désolé mais ici à Tahiti les Polynésiens ne peuvent accepter une religion qui impose des barrières contraires à leurs convictions et à leurs liberté de vivre. Pas de voile, pas de ramadan, pas de barbus, pas de lavage de cerveau, pas d'endoctrinement, pas de "mise à mort " de notre foi, quelle soit chrétienne, mormone, juive, protestante, ce sont des religions qui vivent en paix entre elles, même si il y a des siècles en arrière des massacres ont été perpétrés, et il n'y a pas si longtemps en Irlande des guerres de religions entre protestants et catholiques, mais tout cela semble résolu car l'humain reste en fin de compte humain. On ne peut en dire autant du fanatisme aveugle.

17.Posté par Nicolas le 11/07/2014 02:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La loi est la meme pour tous les ERP, a vocation religieuse ou non. Si le local n'est pas aux normes, c'est normal qu'il soit fermé.
En revanche, c'est un triste épisode pour la vie locale que les manifestations et propos racistes envers les musulmans. Polynésiens ou est notre tradition d'accueil ? Nous sommes un pays "arc en ciel".
Tahitien, popaa, chinois etc... Homme, femme, mahu, raerae, ....etc. Catho, sanito, protestant, mormons, témoins, mont thabord etc...Notre société accueille deja les origines, pensées, religions différentes. Pourquoi pas une poignée de musulmans à tahiti ?
Parce que il y a les conflits au moyen orient, parce qu'il y a les tours à New York, parce qu'il y a les racailles en metropole? Même si les medias y poussent, ne mélangeons pas tout.

Tolérons la différence.

Un jeune popaa catho né a tahiti

16.Posté par Margouillette le 11/07/2014 02:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Suffit-il de s'auto-proclamer "imam" pour être reconnu comme tel, que ce soit par la communauté des musulmans ou par les tenants des autres religions ? Cela me paraît un peu trop facile , à l'âge de 23 ans, de débarquer dans un pays étranger en paix, pour s'y déclarer représentant d'un culte et prétendre faire du prosélytisme et, ce faisant, bouleverser une société, sa culture et ses traditions en implantant une autre culture de violence et de meurtre

15.Posté par julia le 11/07/2014 02:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ya des églises partout en Polynésie, des églises qui en France sont considérées comme sectes , parfois sectes dangereuses et ne pourraient surement pas s'étaler ainsi . et on empeche une cinquantaine de personnes de vivre leur foi tranquillement?
c'est faux de dire qu'en pays d'islam , les eglises chrétiennes sont interdites. pendant près d'un millenaire et demi, mosquées, synagogues et eglises ont cohabité. ce sont les pays musulmans qui ont accueilli en 1492 les juifs expulsés par les rois très catholiques d'Espagne, ce sont les pays d'Islam qui ont accueilli les chrétiens orientaux chassés de Byzance. c'est pas parce qu'il ya des fanatiques integristes et minoritaires qui sevissent au Moyen orient , du coté juif comme du coté musulman qu'on doit faire comme eux.
allez vous mettre les juifs dehors de Tahiti parce que les israeliens massacrent les palestiniens dont beaucoup sont chrétiens?

14.Posté par Lacoste le 11/07/2014 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo !
une bonne décision et en plus conforme au désir des tahitiens !
Pas de mosquée a Tahiti...La métropole devrait suivre l'exemple.
G.Lacoste

13.Posté par uwe le 11/07/2014 00:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonne nouvelle ^^

12.Posté par Te Haama Öre le 11/07/2014 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D E H O R S.......il ne faut plus discuter avec ces fous de Dieu, leur unique objectif déstabiliser l'Occident, la charria, et le Djihâd .....S T O P ouste dehors et encore c'est bien pour rester poli
C'est tout le peuple polynésien qui doit descendre dans la rue et tous nos gouvernants en tête, Gaston Flosse a eu au moins le courage de signer la pétition pourquoi pas les autres...téra tau taime ra !!!!!

11.Posté par cingel le 10/07/2014 22:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C est tellement évident qu il y a un problème ! Pourquoi cet imam s acharne ? Pourquoi rester dans le silence et dire que flosse aussi à été interdit de séjour aux US de 15 jours quand on l interrogé sur son interdiction à lui !!! C fini pour toi.

10.Posté par tehau le 10/07/2014 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La tolérance doit être réciproque. En terre d'islam, les chrétiens sont persécutés, tués. Un musulman qui veut se convertir au christianisme est condamné à mort...Alors ne nous parlez pas de tolérance. L'islam par essence est intolérante et appelle à la guerre sainte consistant à convertir ces "chiens" de chrétien à l'islam. Alors on ne veut pas de cette religion ici, et arrêtez de parler de polynésiens musulmans. Ce n'est pas parce que cet "iman" est "installé" ici, comme ses co-disciples qu'ils sont polynésiens.

9.Posté par alvaro le 10/07/2014 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Unde décision sage et attendue de tous!

8.Posté par eoe le 10/07/2014 17:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut commencer par lui faire dénoncer la charia , les lapidations, le meurtre des bébés "illégitimes" etc...avant de lui accorder credit

1 2 3 4
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Juillet 2021 - 12:26 Le compositeur Samuel Tuahu est mort

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus