Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Page enfant : Heiva Taure’a, les collégiens à To’atā



Page enfant : Heiva Taure’a, les collégiens à To’atā
TAHITI, le 18 février 2020 - Pour la troisième année consécutive, les collégiens vont faire comme les grands lors de deux soirées de Heiva Taure’a. Ils vont monter sur la scène de To’atā avec leur thème, leur musique, leurs costumes et leurs chorégraphies. Cette initiative est l’aboutissement d’un travail au long cours effectué dans des classes à horaires aménagés en musique et en danse.

Pour participer au Heiva Taure’a il faut respecter un certain nombre de critères. Comme au Heiva i Tahiti, il y a un règlement très précis. Il contient 5 pages et 21 articles.

Il y a deux catégories possibles : la catégorie danse avec une présentation en groupe et, en option, un concours individuel, et la catégorie orchestre.

L’effectif d’un groupe pour le concours de danse doit être compris entre 22 personnes (15 danseurs et 7 musiciens et choristes) et 56 personnes (30 danseurs, 15 musiciens, 10 choristes et un ‘orero). Celui pour les orchestre est de 7 à 15 musiciens qui peuvent être aussi choristes. Il doit y avoir au moins un pahu tūpa’i. Un raatira ‘orero est possible, pour une présentation.

Par ailleurs, les ornements corporels tels que les montres, bracelets, colliers ou boucles d’oreilles de facture non polynésienne ainsi que les piercings sont interdits. La liste des instruments autorisés au concours est consignée dans le règlement, l’utilisation d’instruments électriques ou électroniques est strictement interdite. Les sons obtenus à partir de produits de l’environnement naturel polynésien comme les nacres, les pierres, les graines sont par contre possibles.

Un jury composé de personnalités connues du monde de la culture suivra de près chaque prestation. 
Il décernera 8 prix : meilleure interprétation (catégorie Heiva taure’a), meilleur dossier pédagogique, meilleur orchestre, meilleur danseur et meilleure danseuse. Deux prix spéciaux sont laissés à la libre appréciation du jury.

Le président de ce jury est Teraurii Piritua, chef du groupe Hura Tau ‘ori i Tahiti et directeur de l’école de danse A Ori Mai. Il dit être très agréablement surpris par la qualité des prestations des précédentes éditions. D’après lui, "les élèves progressent sur la partie artistique, ils maîtrisent l’orchestre, ils sont très créatifs ! Ce sont des graines d’artistes, on les reverra sur les planches de To’atā, c’est sûr et certain".

Le Heiva Taure’a est porté par l’association du même nom. Il a été lancé par trois établissements scolaires : le collège de Taravao, celui de Tipaerui et celui de Maco Tevane. Il est soutenu par le ministère de la Culture et celui de l’éducation. Les ministres concernés admirent le travail des adultes engagés mais aussi de tous les élèves.

Les trois collèges fondateurs accueillent des classes dites Cham et Chad depuis quatre ans. Les classes Cham et Chad sont des classes à horaires aménagés en musique et en danse. Elles évoluent tout au long de l‘année en partenariat étroit avec le Conservatoire artistique de Polynésie française (CAPF). Les professeurs de l’établissement culturel se rendent dans les établissements scolaires.

Cette initiative permet de travailler plusieurs disciplines, l’apprentissage est "transversal". Plusieurs disciplines sont abordées : les lettres modernes, le reo ma’ohi, les mathématiques, les arts plastiques, l’éducation musicale, le sport.

En plus, grâce à cela, les élèves apprennent à travailler en équipe, à assumer des responsabilités, à se fixer des objectifs et à les atteindre…

Les résultats de cette initiative sont très positifs : les élèves s’intéressent à l’école, ainsi que leurs parents, les résultats scolaires sont meilleurs. Tout le monde y trouve son compte.

Aujourd’hui, le directeur du CAPF se réjouit que sept collèges aient ouvert des classes Cham et Chad, ainsi que des primaires et le lycée professionnel de Faa’a.


Huit collèges, huit thèmes

Installés dans les îles de la Société, huit collèges vont s’affronter. Cela représente 300 élèves. Chaque établissement a choisi un thème :

- Notre Dame des Anges présente le ‘aito Tetua’eha et la légende de Tefana i te rima ve’ave’a
- Maco Tevane : Ta’u pe’ue iti
- Le collège de Huahine : La pratique de la pêche aux cailloux et la protection du milieu marin
- Le collège de Rangiroa : To’u Fenua, to’u ora
- Henri Hiro : Haere po, le compteur de nuit
- Le collège de Taravao : I rahui nā. A rahui ā
- Le collège de Mhahina : Te ‘ite (la connaissance)
- Le collège de Bora Bora : Taitemanu

Pratique

Vendredi 6 et samedi 7 mars à 18h30 à To’atā
Tarif unique : 200 Fcfp
Billets en vente à la Maison de la culture ou en ligne
.

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 18 Février 2020 à 19:14 | Lu 1392 fois

Tags : page enfant





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Juillet 2020 - 18:41 Préavis de grève à l’OPH

Jeudi 9 Juillet 2020 - 17:02 Une épicerie solidaire pour les étudiants

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus