Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La maison Kellum va ouvrir ses portes au public



La maison Kellum va ouvrir ses portes au public
TAHITI, le 24 février 2020 - Nichée dans la baie d'Opunohu, la maison Kellum devrait recevoir le public dès le mois d'avril. Cette demeure datant de 1925 et restée en l'état racontera l'histoire de ses propriétaires, Gladys et Medford Kellum et avec elle celle d'un autre temps à Moorea.

L'endroit est insoupçonnable. Pour l'heure il reste encore confidentiel, le temps de finaliser et d'ajuster quelques aménagements. Il ouvrira ses portes à partir du mois d'avril.

Cet endroit, c'est la maison Kellum et son domaine. C'est un espace bordé par les eaux de la baie d'Opunohu, limité par la route arborée et bercé par des flots de souvenirs. Il est comme il a toujours été. "Une histoire d'amour qui est devenue une histoire de vie", résume Lina Huan, visiblement émue par la mission dont elle s'est chargée.

Visiter la maison Kellum et son domaine, c'est voyager dans le temps, c'est entrer dans l'intimité d'une famille "visiblement heureuse, qui a beaucoup apporté à Moorea. De toutes les rencontres et de toutes les lectures que j'ai pu faire les concernant je n'ai jamais rien trouvé à leur encontre. Ils étaient très appréciés".

Gladys et Medford Kellum étaient américains. Pour leur lune de miel, ils traversèrent le Pacifique à bord d'un quatre-mâts familial, la goélette Kaimiloa. Un jour, ils approchèrent l'île de Moorea. Le coup de foudre. Ils tombèrent sous le charme de la baie d'Opunohu.

En 1925, le père de Medford Kellum offrit le domaine d'Opunohu au couple comme cadeau de mariage. Il s'étendait alors sur 1 500 hectares. "Je suis remontée jusqu'aux années 1 700 pour connaître les propriétaires", raconte Lina Huan. "Le domaine qui avait appartenu un temps à un Allemand avait été confisqué pendant la guerre."

Lina Huan a proposé à l'héritier du domaine de se charger de préserver et de valoriser la maison. Elle a créé l'association Kaimiloa qu'elle préside désormais. Elle a construit tout un projet pour permettre l'accueil du public sans dénaturer l'endroit. "Je veux que les visiteurs puissent la découvrir telle qu'elle est, qu'ils puissent déambuler en petit nombre." Chacun pouvant prendre connaissance à son rythme de l'histoire singulière du couple.

Dès 1925, une maison a été rapportée d'Hawaii en kit. Gladys et Medford y vécurent toute leur vie des produits de la terre (élevage, vanille, coprah, café, canne à sucre). Ils lisaient beaucoup (près de 5 000 livres ont été retrouvés et seront proposés à la lecture sur place), ils recevaient des chercheurs du monde entier.

Parmi eux se trouvait Kenneth Pike Emory, un jeune archéologue américain d'Hawaii. Ami de Gladys et Medford il a voyagé à bord du Kaimiloa. Ses études ont été financées par les Kellum qui ont, de ce fait, soutenu la première expertise archéologique, botanique et anthropologue d'Opunohu à Moorea. Pas moins de 200 sites ont été découverts de cette manière.

Gladys et Medford ont eu une fille, Marimari, en 1937. Partie à 15 ans pour faire ses études, elle est devenue archéologue puis est revenue en Polynésie. Elle s'est mariée à Paul Ottino, anthropologue, spécialiste de Madagascar, de la Réunion et des Marquises. Elle a vécu à son tour dans la maison d'Opunohu.

Un domaine à la biodiversité variée

En 1962, une grande partie du domaine a été restituée au Pays, la famille Kellum a préservé 60 hectares. Gladys et Medford étaient passionnés de botanique. Ils ont entretenu un domaine dont la richesse de la biodiversité reste d'actualité. Elle a été confirmée par Jean-François Butaud, spécialiste de la flore polynésienne.

Le domaine Kellum a su rester à l'identique. Lina Huan en savoure chaque recoin au quotidien. Pour concrétiser son projet, elle a consulté des ouvrages, ouvert la correspondance de Gladys et Medford, parcouru le livre d'or, elle est allée à la rencontre des anciens qui se souviennent avoir été gâtés par le couple. "À Noël", racontent-ils tous, "le couple distribuait des cadeaux à tous les enfants".

Mettant ses compétences au service de sa mission, Lina Huan va mêler le tourisme à l'éducation, elle va marier la sensibilisation environnementale aux sciences.

Les visiteurs seront accueillis au rez-de-chaussée de la maison, ils pourront feuilleter des livres, rêver confortablement installés dans un canapé, profiter des senteurs et des couleurs du jardin, apprécier la lumière sur l'une ou l'autre des rives, contempler la falaise qui délimite aujourd'hui la frontière du domaine.

À l'étage de la maison, les visiteurs pourront apprécier le mobilier et la collection de coquillages, découvrir l'histoire des lieux.

Plus tard, un mémorial dédié à Cook, Tupaia et Omai sera dressé avec des reproductions et panneaux explicatifs. "Car", pour ceux qui l'ont oublié, "le navigateur n'a pas posé l'ancre en baie de Cook mais bien en baie d'Opunohu", rappelle Lina Huan. Il se pourrait même qu'il ait mis pied à terre sur la rive devenue propriété des Kellum.

Plus tard encore, des événements culturels et artisanaux seront organisés. La présidente de Kaimiloa ne manque pas d'idées. Elle n'a qu'une limite, que le domaine (re)vive sans jamais trahir Gladys et Medford Kellum. Ils sont partis en 1990 et 1992. Enterrés à Papetoai, ils contemplent la baie pour l'éternité.

Contacts

Facebook : Kaimiloa

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 24 Février 2020 à 18:01 | Lu 8484 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus