Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La Maison de l’Adolescent : une structure au service de la jeunesse polynésienne



La Maison de l’Adolescent : une structure au service de la jeunesse polynésienne
La Maison de l’Adolescent est l’une des quatre unités du Fare Tama Hau. Suite à la récente publication du plan de redressement annonçant l’éventuelle fermeture du Fare Tama Hau – nous – agents de la Maison de L’Adolescent, souhaitons vous expliquer notre travail auprès des jeunes polynésiens et de leur famille.

Nous sommes la seule structure du territoire dédiée aux adolescents à offrir une prise en charge globale tant sur le plan médical, social que psychologique.

Nous recevons les jeunes de 12 à 20 ans pour les aider de manière gratuite et confidentielle, sans distinction de revenu ou de régime CPS. Les adolescents peuvent se présenter seuls ou accompagnés de leurs parents. Un parent peut aussi venir seul s’il est en difficultés avec son enfant.

Derrière une demande simple en apparence, se cachent bien souvent d’autres difficultés. Ici à la Maison De l’Adolescent, psychologues, agents sociaux, éducateurs spécialisés, kinésithérapeute, nutritionniste, infirmières et médecin s’unissent pour répondre aux besoins des jeunes.

Par exemple les adolescents viennent :

> Pour demander une contraception : ce qui nous permet d’évoquer d’éventuels problèmes dans le couple (jalousie, violences conjugales, prises de risques…)

> Lorsque cela se passe mal au collège ou au lycée (chappe, violence, exclusion, démotivation, racket, problème d’orientation…)

> Lorsqu’il y a des problèmes dans la famille (disputes régulières, incompréhension…)

> Lorsqu’ils se sentent mal, sont dans une situation difficile et ne savent pas à qui parler (deuil, séparation parentale, victime de maltraitance ou d’agression)

> Lorsqu’une adolescente est enceinte et ne sait pas quoi faire. Nous allons la soutenir qu’elle décide de poursuivre sa grossesse ou non.

Les parents sollicitent également notre aide quand par exemple :

> Ils s’inquiètent pour leur enfant (dépression, mutisme, scarifications…)

> Quand il y a une mauvaise communication entre parents et enfants (séparation parentale, problème d’autorité, fugue, délinquance…)

> Quand les parents craignent une consommation d’alcool, de paka…

> Quand les parents découvrent que leur enfant a des difficultés scolaires, d’attention, de comportement, et qu’ils sont inquiets pour leur avenir.

Ces difficultés ne peuvent être résolues par une personne seule et nécessitent le travail d’une équipe qui travaille en cohérence dans un même lieu.

Nous travaillons tant sur la prévention que sur l’accompagnement et la prise en charge avec des partenaires : les établissements scolaires (collèges, lycées, CJA, CETAD), le service social, la BPDJ, les foyers d’accueil…

Nous développons à la demande des établissements scolaires des actions de prévention :

> Participation aux forums de prévention santé

> Nous intervenons très régulièrement dans les classes sur le thème de l’éducation à la sexualité (pour informer et prévenir les risques)

> Nous travaillons avec plusieurs collèges apportant un appui technique aux équipes éducatives pour les élèves en grande difficulté (cellule de veille, cellule d'aide médico-psychologique...)

> Ponctuellement, nous répondons à un problème aigu dans un établissement (gang, suicide d’un élève…)

> Nous avons mis en place dans plusieurs établissements un lieu d’écoute psychologique pour les élèves dénommé « Point Ecoute ».

Deux après-midi par semaine nous mettons à disposition des jeunes, un espace de loisirs gratuit « l’Espace Jeune » encadré par des professionnels. Cet espace en libre-accès est véritablement un lieu d’échange et de prévention. Cela permet aux plus défavorisés de profiter d’un encadrement de qualité dans un environnement ludique et éducatif. De plus, nous en facilitons l’accès en acheminant des élèves du collège de Faa’a.

Nous répondons favorablement et rapidement aux demandes qui nous sont faites, qu’elles proviennent des mairies, des établissements, des associations (de quartier, religieuses), des camps de vacances, etc.

Par ailleurs grâce à des formations sur les problématiques de l’adolescence, nous sensibilisons des adjoints d’éducation et des chargés d’études.

Aujourd’hui nous ignorons si la Maison de l’Adolescent pourra poursuivre ses actions, c’est pourquoi nous sommes inquiets pour la jeunesse polynésienne. Que vont devenir ces adolescents que nous suivons et qui comptent sur nous, et vers qui vont-ils pouvoir se tourner ?

A ceux qui pensent que les actions de prévention et de prise en charge des jeunes sont importantes, c’est le moment de vous exprimer.

Rédigé par L’équipe de la Maison de l’Adolescent le Mercredi 6 Juillet 2011 à 19:32 | Lu 2801 fois






1.Posté par Taahoa Girl le 06/07/2011 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous faîtes, comme bien d'aures, un travail formidable et plus que nécessaire avec nos jeunes.
Bravo!!!!!!
Je partage sur FB et je diffuse.

Mais bon... Battez-vous pour conserver, voire développer votre structure!!!
Faites quelque chose!!!
Bougez-vous!!!

2.Posté par PAUWELS Sylvain le 07/07/2011 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour a vous,

Je pense que les mission du Fare Tama hau sont louables, aujourd'hui vu la conjoncture économique et social difficiles et les nouveaux phénomènes de délinquance qui apparaissent. Je pense que cette établissement est nécessaire. Toute fois, cette établissement coûte très cher en fonctionnement, le budget de cette organisme est vraiment trop élevé aux vu du nombre de public touché, "en fait je me base sur des ont dis.!!!!". Je pense qu'il aurait souhaitable d'avoir un vrai retour, une vrai évaluation du travail que vous menez auprès du public. En fait nos politiques sont des bureaucrates qui ne connaissent pas la réalité du terrain, et donc ils se contentent de regarder des chiffres sur papier et ils en restent la. C'est exactement ce qui c'est passé pour l'EPAP, ils ont vu cette masse d'argent qui pourrait leur servir dans leur ministère ou leur service. Et après, ou est le résultat .... Aujourd'hui on ferme le Fare Tama hau, demain on baissera et c'est déjà fait les subventions des associations alors que le millieu associatif est un outil qui contribue à la paix social. Oui je suis d'accord pour faire des économies, mais pas n'importe comment, Donc Battez vous, c...

3.Posté par AITOR le 07/07/2011 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Publiez toutes vos statistiques, afin que el public soit au courant de votre travail et puisse vraiment juger.
Quid enfin de la ligne verte ?

4.Posté par Alexandra le 07/07/2011 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Je me permet de laisser un commentaire. Je me rends bien compte le FARE TAMA HAU est nécessaire pour les familles.J'oeuvre au sein d'une association qui lutte contre toutes formes de violence et souvent j'oriente les familles vers cet établissement.
Je suis déçue du comportement des responsables territoriaux, car plusieurs familles ont pu à un moment ,rencontrer les professionnels duFARE TAMA HAU, qui se retrouvaient confrontées à la problématique de l'enfant. J'ai orienté une maman qui avait un garçon hyper actif et depuis la maman me remercie car cela lui a permit de comprendreson fils, même j'ai pu orienté une jeune fille en mal d'adolescence , qui depuis à le sourire, et j'en passe tellement il y en a.
Pourquoi supprimer une telle structure qui a son role à jouer dans les conflits familiaux? Surtout vec cette violence en augmentation, comment allons nous faire pour aider ces futurs adultes et ces parents qui demandent juste de l'aide.
A qui ils vont parler? aux responsables territoriaux?. auront-ils le professionnalisme demandé? non je ne crois pas. Alors je vous le dis, faites une pétition, une manifestation et nous vous soutiendrons dans cette démarche. Battons-nous ...

5.Posté par nono le 07/07/2011 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Faré Tama Hau !!
Sans rentrer dans les détails, Le boulot que vous faîtes auprès de la jeunesse est immense et louable, BATTEZ VOUS !!
Faaitoito jeunesse du Fenua !!






6.Posté par Tarona le 07/07/2011 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ia Orana,
Le Fare Tama Hau est une structure qui encadre et qui aide bien les jeunes. Elle aide beaucoup d'adolescents, de familles en difficulté et de différents milieux. Certains adolescents vivent des moments difficiles et ne savent pas forcément vers qui se tourner pour en parler. Le Fare Tama Hau offre un très bon cadre pour nos jeunes. L'équipe sur place offre une bonne écoute et un bon suivi médical. Si il y a disputes ou agression sexuelle ou un autre problème, il peut encadrer psychologiquement les ado, la famille aussi si besoin.
Ce genre de suivi non négligeable est appréciable, mieux perçu par nos familles dans un cadre tel que le Fare Tama Hau. Le Fare Tama Hau est une structure utile.

7.Posté par José le 07/07/2011 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, bravo au Fare Tama Hau, et au travail social que vous accomplissez !

Il suffit pas de dire Battez-vous, , C'est à nous tous de se battre avec vous, et à manifester le soutien que nous vous devons, à commencer par tous les djeun's.
Première piste,bien sûr, une pétition que vous pouvez nous proposer de signer, à faire circuler sur internet, mais surtout à faire signer partout, et à adresser à M. le Président, aux ministres et aux représentants qui vont valider les mesures d'économie.

merci pour ce message, now action !

8.Posté par poney le 07/07/2011 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d abord pour repondre a la question de aitor les statistiques sont sur le site
http://www.faretamahau.pf/bilan.php

mais bon, par definition c est sur que proposer une aide gratuite a des jeunes et des familles en difficulte, faire de la prevention... ca ne ramene pas d argent dans les caisses !!! par contre, je ne pense pas que les personnes qui ont calcule l interet financier de supprimer ce type de structure aient prix le temps de calculer le cout plus tard pour ces jeunes !!!

en tout cas je trouve bien triste de nier la souffrance et le besoin de soutien des gens de cette maniere...

9.Posté par Jo le 07/07/2011 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quoique vous fassiez, je vous soutiendrai...et bravo pour ce que vous faites pour nos jeunes, continuez et bon courage.

10.Posté par douci le 08/07/2011 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Les soutiens de chacun font chaud au coeur. Il y a encore des gens qui se soucient du bien être, et de la santé de nos jeunes et des familles et qui n'ont pas comme seul référence les "économies" faites à court terme. D'ailleurs, si l'on voulait parler d'économie, il faudrait calculer les coûts que la suppression des actions préventives à moyen et long terme: en prenant par exemple, le nombre de personnes touchées et les frais occasionnés à la CPS pour les problèmes suivants: IVG, diabète, arrêts maladie pour coups et blessures, longue maladie (dépression...), rééducation des personnes accidentées de la route, allocations familiales et sociales, cancers liés directement aux mauvaises habitudes de vie (alcool, drogue, médicaments, stress), sans parler des médicaments anti-dépresseurs, somnifères et autres... j'en passe!!!
Non, vraiment, on va creuser le gouffre de la CPS et augmenter le budget "santé" des ménages!

Juste un dernier point: les agents du fare tama hau sont liés à un "droit de réserve" les empêchant de contester publiquement les décisions prises par leur hiérarchie (ministère notamment): seuls les syndicats ou mouvements initiés par des non-fonctionnaires peuv...

11.Posté par douci le 08/07/2011 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour info, tous les chiffres sont dans le rapport d'activité 2010 en ligne sur le site du fare tama hau:
http://www.faretamahau.pf/pdf/bilan/Bilan2010.pdf

12.Posté par Restonzen le 08/07/2011 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On notera que les élus (tous bords confondus) défendent leurs avantages et leurs salaires avec beaucoup plus d'ardeur et de ferveur que pour le maintien de cette institution qui oeuvre quotidiennement pour le soutien de nos adolescents...no comment!

13.Posté par douci le 08/07/2011 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

info récente: concernant la ligne verte, elle n'est pas sûre du tout de continuer à exister!!! alors qu'elle est le seul espace d'écoute anonyme et gratuit pour toutes les personnes isolées, notamment des îles!
et la décision risque de passer inaperçue...
où est la démocratie là dedans?


14.Posté par LEDOUX ANITA le 08/07/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Je trouve vraiment anormal qu'une telle structure ferme ses portes.
C'est peut être le seul endroit ou les enfants en difficultés peuvent se réfugier pour trouver une écoute, une aide, une main tendue dans leur vie.
Messieurs les politiques arrêter vos conneries,
Réveillez vous et agissez
Ne faites pas n'importe quoi, aidez les enfants.
Pensez qu'un jour c'est peut être votre enfant qui aura besoin de ce centre
Bravo et merci à toute l'équipe qui encadre tous ces enfants, elle peut compter sur mon soutien pour faire en sorte d'éviter cette fermeture que je qualifierais de honteuse et inadmissible mais quelle connerie !!!!!

15.Posté par Alex Cadré le 08/07/2011 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne peut accepter de laisser fermer une structure sociale pour les ados sans connaître les solutions de remplacement ou reclassement du foyer ou regroupement avec d'autres structures existantes!!! Que le gouvernement arrête de faire n'importe quoi!

16.Posté par douci le 08/07/2011 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

info récente: concernant la ligne verte, elle n'est pas sûre du tout de continuer à exister!!! alors qu'elle est le seul espace d'écoute anonyme et gratuit pour toutes les personnes isolées, notamment des îles!
et la décision risque de passer inaperçue...
où est la démocratie là dedans?

17.Posté par fouillem le 08/07/2011 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est utile et donc ça risque d'éveiller cette jeunesse... Alors comme dans toutes les dictatures stoppons les moyens d'expression ou d'élargissement de l'esprit... Vous vous rendez-compte si un jouir ces jeunes futurs adultes se mettaient à réflêchir!!!
Fini les zones de non droit comme FAAA, fini les élus repris de justice...
Amis polynésiens continuons à voter pour ces ignares et dans très peu de temps ils auront volé notre jeunesse... en plus de nos terrains!

18.Posté par michelle le 08/07/2011 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon courage à toute l'équipe pour la suite, je suis désolée et les mots me manquent pour vous dire mon désarroi. Je suis travailleur social aussi et je me dis que nous nous ne rapportons pas d'argent alors on nous élimine comme ça , sans réfléchir!! quelle inhumanité- stupidité et quel avenir maintenant pour tous ces jeunes qui ont et auront besoin de vous ... Je suis DEGOUTEE !!

19.Posté par Cantot Sylvie le 10/07/2011 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

STOP à la connerie !!! STOP à l'inhumanité !!! STOP aux politiques mafiosi...

On se retrouve sans qualificatif valable face à une telle stupidité.

Bravo et bon courage...

20.Posté par fred le 11/07/2011 06:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le social coûte cher et n'apporte "rien"...rien spour des dirigeants qui ne voient pas plus loin que leurs tongs !

Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti