Tahiti Infos

L’Education Nationale recherche des contractuels : « Jeunes diplômés, déposez vos CV !»


L’Education Nationale recherche des contractuels : « Jeunes diplômés, déposez vos CV !»
Le vice-recteur avait deux bonnes nouvelles à annoncer vendredi matin. Premièrement, le système éducatif polynésien n’aura pas à se serrer la ceinture : la dotation de l’Etat reste équivalente à 2010, avec 62,6 milliards de francs. Surtout, les effectifs restent constants, contrairement à la métropole, où 3 367 postes doivent être supprimés à la rentrée 2011. Deuxième bonne nouvelle : l’éducation nationale recrute en Polynésie.

« Je lance un appel à tous les jeunes qui sont sortis de l’université avec une licence au mois de juin 2010, ou qui en sortiront en juin 2011. S’ils pouvaient nous envoyer leurs CV ce serait très bien, car nous aurons des emplois à leur fournir sur les zones où il manque des titulaires » a déclaré Jean-Claude Cirioni. Le vice-recteur précise que l’éducation nationale a besoin de jeunes qualifiés : c’est-à-dire titulaires d’un master pour prétendre enseigner dans le second degré, et d’une licence pour le premier degré.

Le nombre de postes à pourvoir sera connu aux alentours du 15 juillet. Il s’agit bien entendu de postes de contractuels, pour suppléer aux absences de titulaires, notamment dans les îles, où aujourd’hui encore, certains postes d’instituteurs sont pourvus par des bacheliers.

L’éducation nationale emploie environ 200 contractuels dans le premier degré, et 350 à 400 dans le second degré ( sur 6 000 enseignants), pour les postes laissés vacants à l’année, ou bien ponctuellement, par exemple lors de congés maternité.

Les carrières dans l’éducation nationale ont de quoi faire rêver les jeunes diplômés polynésiens : un instituteur gagne en moyenne 420 000 F par mois. Tous postes confondus, le salaire moyen mensuel dans l’ éducation est de 760 000 par mois, grâce à une indexation de 1,84 à Tahiti, et de 2,08 dans les îles.

Avec plus de 6 280 fonctionnaires, l’éducation nationale est le premier employeur du Pays,

Rédigé par F K le Vendredi 27 Mai 2011 à 16:11 | Lu 17707 fois
           



Commentaires

1.Posté par Victoire Zoc le 27/05/2011 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facebook
Je vous cite " un instituteur gagne en moyenne 420 000 F par mois." .....Et bien moi je connais une institutrice qui gagne 415 000F après 11 ans de carrière...Donc ne pas croire que les jeunes diplômés gagneront 420 000F....Sinon Merci à l'état pour les 62,6 milliards!

2.Posté par Prof le 28/05/2011 01:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faudrait pas exagérer au niveau du salaire moyen, je suis en milieu de carrière et je touche moins de 400 000F par mois, ce qui est certe une belle somme, mais pas du niveau que vous annoncez !

3.Posté par jlo le 28/05/2011 07:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
C'est quoi ces chiffres, 760 000f salaire moyen?
Je suis contractuel dans un collège (lycée pareil) je suis à 340 000 xpf (c'est déjà beaucoup). Un prof ayant le capes échelon 9-10 tourne autour de 500 000 f (la très grosse majorité des enseignants de métropole). Comment peut on arriver à 760 000 xpf de moyenne, les principaux et proviseurs touchent 50 millions par mois?
de plus l'indexation n'est pas de 1.84% (Société et pas seulement Tahiti) mais de 1.84, en clair le salaire est presque doublé!

4.Posté par odyssee99 le 28/05/2011 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne nouvelle pour la polynesie, alors qu'en métropole ils suppriment des postes et des salaires en moyenne de 2000Euros(=240000cfp environ) en milieu de carrière!...( vu le coût de la vie)
Bravo!
Mais ayant travaillé aussi en polynesie, je peux vous assurer qu'un enseignant dans le second degré ne gagne pas les 760000Cfp annoncés ( mais 2 ou 300000 de moins suivant l'échelon!, le salaire annoncé ne concernant qu'un principal - ce qui est normal vu ses charges de travail et responsabiités)
Que les jeunes qui commencent ne soient pas leurrés!Juste pour info!

5.Posté par Woupi le 28/05/2011 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

760.000/mois, en MOYENNE !!!???
Sans dec (ça fait quand même dans les 3500 euros non indexés, ça), je sais même pas si la grille des agrégés arrive à ce montant en fin de carrière ! En tout cas, le prof certifié (90-95% des cas en Polynésie) commence à 1584 € (347.794 F indexé) et termine à 3026 € (664.410 F indexé), dixit http://www.education.gouv.fr/cid1058/professeur-certifie.html#Carri%C3%A8re%20et%20r%C3%A9mun%C3%A9ration%20du%20professeur%20certifi%C3%A9 , soit assez loin d'une MOYENNE à 3500 € !!! Allez, Ma'ame Ginette, j'vous l'fais à 2300 (500.000 balles, quoi), pas plus.
Attention, monsieur le Vice-recteur (?), car Hiro veille et va maintenant épingler l'étoile jaune aux profs blancs becs. Après la lapidation des fonctionnaires détachés (dans l'indifférence institutionnelle), ça va être au tour de ceux mis à disposition !!!??
Mais c'est peut être ce que l'Etat veut, après tout ...

6.Posté par Garnier Yves le 28/05/2011 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non, vraiment, les chiffres que vous annoncez ne sont pas exacts. Les enseignants sont déjà pris pour cible pas beaucoup de gens mais alors là, ils vont avoir encore d'autres arguments, et faux ceux là !
Comment pouvez-vous, dans un article qui concerne les vacataires, publier des salaires de titulaires, par dessus le marché inexacts ! Vérifier vos sources, ce serait la moindre des choses.
Un rectificatif s'impose avec les chiffres réels du salaire d'un vacataire débutant

7.Posté par Jo le 28/05/2011 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Premièrement c'est 184% et 208% !
Deuxièmement, 760 000 XPF en moyenne, c'est n'importe quoi !

Et troisièmement, il aurait été bien de chercher pourquoi ils recrutent des contractuels à la place de vrais profs ???
Peut-être parce qu'ils sont moins bien payés (heures sup non indexées, et à terme plus d'indexation)?
Ca permet aussi d'avoir plus de personnel malléable, (plus précaire aussi) ?

8.Posté par Jo le 28/05/2011 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"titulaire d'un master pour enseigner dans le second degré" ! :
Cette fois c'est le vice-recteur qui nous enfume...
Avec une licence, ça passe sans problème !
Et avec un peu de piston, ça passe encore mieux !

9.Posté par plutotsourd le 28/05/2011 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je cite : "un instituteur gagne en moyenne 420 000 F par mois. Tous postes confondus, le salaire moyen mensuel dans l’ éducation est de 760 000 par mois"
Méconnaissance (volontaire ?) totale des salaires ? provocation ? ou erreur de Tahiti-info ?

10.Posté par philyne le 29/05/2011 05:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

760 000 f par mois ?
petit rappel :
- un jeune diplomée avec un bac +3, sans capes ou autre diplôme de l'enseignement démarre au alentour de 270 000 F par mois,
- Si il passe un des concours de l'éducation (capes, plp, ...) son salaire devrait augmenter de 60 000 F, puis ensuite si il a de la chance son salaire devrait continuer a augmenter tous le 3 ans lors de changement d'échelon d'à peu près 30 000F, pour finir au alentours de 600 000 F avant de prendre sa retraite .
- à la retraite si tout se passe bien, sa retraite devrait avoisiner les 400 000 F
On est donc bien loin des 760 000 F par mois pour un enseignant du second degré.
Maintenant 760 000 F par mois c'est plutôt le salaire en fin de carrière d'un agrégé.
Ou peut être avait vous pris le salaire moyen d'un professeur expatrié en fin de carrière qui touche le même salaire mensuel qu'un local mais qui touche en plus une prime pour son déplacement seulement lors de son arrivée (et je crois lors de son départ).
Donc attention, jeune diplômé, en début de carrière votre salaire tournera autour de 270 000 Fcp pour 18 h de cours effectifs par semaine, ce qui est déjà un bon salaire pour débuter; mais méfiez vous à partir de 2015 vous ne pourrez plus passer le CAPES ou autres diplôme d'enseignant avec une licence, il vous faudra au minimum un master ce qui est déjà le cas en métropole.


11.Posté par areke le 29/05/2011 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ouais ce qu'ils disent pas c'est qu'ils vont virer tout ceux qui n'ont pas de master 2 ! et meme si ces gens ont enseigné des années dans les iles ou personne veut aller !! ces gens gagnaient un peut mieux qu'un jeune car ils ont acumulés de l'ancienneté , donc si ils virent ces gens pour prendre des jeunes diplomé et les payer au plus bas de l'echelle , ils vont faire des belles economies !! bien vu mr le recteur , surtout qu'ici ya pas de formation pour mettre ces gens la à niveau ! il applique la loi mais ya aucune structure adapté ici , pour faire un master 2 ! C'est comme ça qu'on remercie les gens qui s'investissent dans les iles lointaines, montent des projets educatifs .... !! et pour info un jeune debute a 250 000 fcp ! et ne touchera jamais de somme a 760 000 ! Ensuite il pourra enseigner que maximum 6 ans en tant que contractuel ! ensuite virer et renouveler !!L'humain et l'investissement educatif ils s'en foutent !!! faut arreter de dire des conneries ! tourner vous dans le medical si vous voulez avoir des sous et etre sur de votre emploi !!

12.Posté par stanley le 29/05/2011 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les bacheliers n'ont pas à rougir bien au contraire, il faut même tirer chapeau bien bas. En effet, quand on n'avait pas encore de licenciés, le rectorat était bien content de demander les services des bacheliers. J'espère que l'on prendra encore des bacheliers et que l'on ne les rejettera pas comme de vulgaire Kleenex.

13.Posté par Bertrand DONADILLE le 29/05/2011 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Puisque le vice-rectorat cherche des enseignants pour le 1er degré, pourquoi ne recrute-t-il pas des professeurs des écoles métropolitains qui sont en disponibilité sur le territoire, comme c'est mon cas.
J'ai suivi mon épouse qui est enseignante spécialisée, mais je ne peux pas travailler pour d'obscures raisons politiques.
Nous sommes nombreux dans ce cas-là, nous sommes formés, nous avons de l'expérience et nous ne demandons pas la lune au niveau salaire? Juste le droit de travailler et de mettre notre expérience au profit des enfants polynésiens.
C'est un immense gâchis, à l'échelle du gâchis engendré par la classe politique polynésienne sur le Fenua.

14.Posté par Tahiti Infos le 30/05/2011 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Tahiti Infos tient à préciser que les chiffres donnés dans l'article ont été fournis par le vice-rectorat de l'Education Nationale en Polynésie.
Ce salaire moyen élevé (760 000 F) prend en compte les salaires des professeurs du premier degré, du second degré et de l'université, ainsi que ceux des cadres. Il s'agit d'une moyenne mensuelle.
Merci

15.Posté par odyssee99 le 30/05/2011 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme si on additionnait le salaire du président et de débutants dans la carrière!? (ce que seront ces vacataires qu'on embauche)
Même en fin de carrière, au 11ème échelon , classe exceptionnelle ils ne toucheront pas la somme annoncée, à moins de faire en sus moult heures sup!
S'il vous plait donnez à ces jeunes les vrais montant, les vraies réalitéss et non des moyennes extravagantes de salaires qui ne correspondent à aucune réalité et qui risquent de bien décevoir, surtout qu'ils n'auront même pas droit aux vacances payées!...Et qu'au bout de 3 ans on pourra les jeter comme des kleenex s'il ne conviennent pas?

16.Posté par Nic le 30/05/2011 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les contractuels ont de beaux jours devant eux, puisque au concours de recrutement des professeurs des écoles de cette année, ils n'ont pu sélectionner que 37 candidats pour les oraux, alors qu'il y avait 80 postes.
Les popa'a se sont fait éjecter car ils n'ont pas pu avoir 5/20 en Tahitien et pour le reste, il a été dur de trouver 37 personnes avec au moins 6/20 en Français et en Math (c'est dire le niveau raz des pâquerettes des futurs enseignants).
Le gros avantage pour le pays, c'est que ça permet d'embaucher les cousins et les copains locaux, sans aucune pédagogie ni formation, et ce sont nos enfants qui vont encore en faire les frais...

17.Posté par Bertrand DONADILLE le 30/05/2011 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vois qu'apparemment la Polynésie n'a pas besoin des Popa'a. Pour enseigner, vaut-il mieux parler le Français ou le Réo tahiti?
On marche la tête à l'envers. C'est peut-être parce que l'on se trouve dans l'hémisphère sud!

18.Posté par Popoti le 31/05/2011 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment cher payés les gars surtout losque l'on analyse le taux dérisoire de réussite.

L'argent facile et assuré expliquant peut être cela......