Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Kevin Holozet, fabriquant de rame de va'a : " La demande explose à l'international "



Kevin Holozer a monté sa société de rame de va'a, Marere Tahiti, il y a quatre ans et demi.
Kevin Holozer a monté sa société de rame de va'a, Marere Tahiti, il y a quatre ans et demi.
Papeete, le 11 février 2019 - Le forum de la micro entreprise : " Mon Patron, c’est moi ! " aura lieu les 12 et 13 février prochains à l’Assemblée de Polynésie. Pendant ces deux jours, les porteurs de projet pourront trouver des réponses aux nombreuses questions qu'ils se posent. Ils pourront également échanger avec de jeunes entrepreneurs, à l'image de Kevin Holozet, qui a créé sa société de rame de va'a, Marere Tahiti, il y a quatre ans et demi.


"Aujourd'hui, j'arrive à vivre de ma passion, je fais ce que j'aime, c'est carrément génial !", lance dans un sourire modeste Kevin Holozet, le patron de l'entreprise de rame de va'a, Marere Tahiti.
Fan de va'a depuis des années, cet ancien participant à la Hawaiki Nui a décidé il y a un peu plus de quatre ans de réaliser son rêve : vivre de sa passion en fabriquant des rames de va'a. "J'ai eu l'occasion de racheter cet atelier à Faa'a et j'ai créé Marere Tahiti, je ne le regrette vraiment pas maintenant. J'ai payé sur fonds propres avec mes économies le local et le matériel, car je voulais que ça aille vite. Quand j'ai une idée en tête, je veux la réaliser rapidement. Je suis comme ça", poursuit avec conviction le Tahitien de 35 ans, qui a vécu longtemps à Raiatea.

LES DEUX PREMIERES ANNEES ONT ETE DIFFICILES

Mais si la société de Kevin est aujourd'hui très prospère et que les commandes s'enchaînent au quotidien, le chemin pour en arriver là au bout de quatre ans n'a pas été qu'un long fleuve tranquille et le Tahitien a bien ramé. Car si Kevin est fan de va'a et a toujours été intéressé par l'évolution des rames, son BTS action commerciale ne l'a pas forcément formé à l'art de la menuiserie et de la découpe.
"Au début c'était très dur, car on n'avait pas l'expérience de la fabrication des rames, parfois elles cassaient, et on nous les ramenait, c'était dur !", raconte le jeune entrepreneur.
Pendant ces temps de galère, il est arrivé que Kevin ne se paye pas ou très peu, "j'ai toujours fait passer mes gars avant, car sans eux, je ne suis rien ", insiste-t-il. Malgré les deux premières années difficiles, Kevin, dont c'est le tempérament, ne s'est pas découragé. Avec ses employés, "ses gars" comme il les appelle avec affection, ils ont persévéré."Au fil du temps, on a réussi à se perfectionner avec mes gars et on a créé des rames avec du beau bois de Tahiti faites à la main".

"ÇA RAME DANS PLEIN DE PAYS"

Petit à petit, Marere Tahiti s'est fait connaître et a eu pignon sur rue. Et parfois, la chance vient donner un petit coup de main au destin... Pour Kevin, ce fut l'organisation des Championnats du monde de va'a à Tahiti deux années de suite, en 2017 et 2018. Une véritable aubaine pour le jeune chef d'entreprise ! "Au bout de deux ans et demi, nos produits étaient au top. On était déjà un peu connus à l'extérieur, mais les championnats nous ont donné une super vitrine, ça nous a boosté. Maintenant, je vends environ 40% de ma production à Tahiti et 60% à l'international. Tahiti est un petit marché. En réalité, ça rame dans plein de pays, même à Singapour. J'exporte à Hong Kong, au Pérou, au Chili, au Canada, au Brésil… La demande explose. Je reçois des messages sur Facebook de partout. Maintenant je vis bien, je paye bien mes gars", poursuit-il avec enthousiasme.

"ON VEUT CONTINUER A SURFER SUR LA VAGUE !"

Et pour répondre aux commandes qui affluent des quatre coins de la planète, Kevin, ses trois gars et ses deux jeunes stagiaires n'arrêtent pas. "J'ai demandé des CAE, mais pour l'instant, je n'ai pas eu de réponse positive. On sort environ entre 15 à 20 rames par jour des murs de l'atelier quand on y va fort. On fabrique même des rames adaptées aux enfants. Chaque gars a un rôle spécifique".
La société travaille en flux tendu et n'a pas de stock. "On livre les rames dans un délai de 15 jours après la commande. Quand j'ai fini de gérer les papiers, je m'y mets aussi. J'aime bien être proche de mes gars. Si j'en suis là, c'est grâce à ma ténacité, mais surtout grâce à eux, car sans eux, je ne suis rien. On n'a pas fini, on veut continuer à surfer sur la vague !"

Infos pratiques :
Marere Tahiti à Faa'a,
Renseignements : http://www.mareretahiti.com
Facebook : Marere Tahiti

Le Forum de la micro entreprise :
Mardi 12 et mercredi 13 février de 8 à 16 heures, à l'assemblée de Polynésie française
Toutes les informations relatives au Forum " Mon patron, c’est moi ! " sont disponibles sur la page dédiée à l'événement sur le site internet de l'assemblée et sur la page facebook de l’évènement.

Concernant, les ateliers proposés lors du Forum, le nombre de participants étant limité, une inscription sur le site internet de l’Assemblée devra être effectuée par les personnes souhaitant venir. Les non sélectionnés pourront néanmoins y assister en live dans une salle attenante.
Renseignements : 40 41 61 66 ; [email protected]

Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 11 Février 2019 à 14:59 | Lu 1775 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués