Tahiti Infos

Grippe aviaire: la flambée épidémique continue, 4,6 millions de volailles abattues depuis août


Crédit LOIC VENANCE / AFP
Crédit LOIC VENANCE / AFP
Paris, France | AFP | mardi 24/01/2023 - La grippe aviaire continue de progresser en France, avec plus d'un million de volailles euthanasiées en un mois, portant le bilan à 4,6 millions depuis l'été, a appris l'AFP mardi auprès du ministère de l'Agriculture.

Le précédent bilan de cette épizootie faisait état au 22 décembre de l'abattage de 3,3 millions de volailles.

Comme au printemps dernier, le virus a frappé fort dans la région Pays de la Loire, deuxième territoire de production des volailles françaises après la Bretagne. La découverte de nouveaux cas ralentit dans cette région mais des foyers sont en train d'émerger dans le Sud-Ouest, en particulier dans les Landes et le Gers, bastions historiques du foie gras.

Au total, 286 foyers en élevage, dont 120 en Vendée, ont été recensés par les autorités depuis le 1er août qui marque le début de l'épizootie 2022-2023.

La vague 2021-2022, entre fin novembre 2021 et mi-mai 2022, avait entraîné l'euthanasie de plus de 20 millions de volailles en France, la pire crise jamais enregistrée dans ce secteur.

En Europe, 29 pays ont détectés la grippe aviaire sur leur sol depuis le 1er août, relève la plateforme française d'épidémiosurveillance en santé animale (ESA).

D'octobre 2021 à septembre 2022, plus de 50 millions de volailles ont été euthanasiées dans les élevages européens infectés, selon les autorités sanitaires européennes. Un bilan qui n'inclut pas les abattages préventifs d'animaux sains autour des foyers.

La France est aujourd'hui le pays qui compte le plus de foyers en élevage, devant le Royaume-Uni et la Hongrie. Pour limiter l'hécatombe, l'Etat a demandé de réduire le nombre de volailles présentes simultanément dans des zones de l'ouest de la France.

Des animaux ont été envoyés à l'abattoir de manière anticipée pour éviter qu'ils ne soient infectés et donc perdus pour la consommation humaine. Les éleveurs doivent aussi attendre avant d'accueillir de nouveaux poussins et canetons.

En Vendée, "il reste très peu de canards, poulets et dindes", a déclaré à l'AFP Christian Drouin, un éleveur qui ne produit plus aucun poulet depuis fin septembre. 

le Mardi 24 Janvier 2023 à 04:22 | Lu 162 fois
           



Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.