Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Gaston Flosse éligible en sursis



Gaston Flosse éligible en sursis
PAPEETE, le 23 juillet 2019 - Le leader du Tahoeraa, Gaston Flosse, est de nouveau éligible après avoir purgé les cinq ans de privation de ses droits civiques dans les affaires du SED et des emplois fictifs. L’ancien président sera donc éligible s’il souhaite se présenter aux élections municipales de mars 2020, mais sera toujours sous la menace d’une nouvelle peine d’inéligibilité dans l’affaire de la citerne d’Erima.

Cinq ans jour pour jour après le rejet de son pourvoi en cassation dans l’affaire des emplois fictifs, Gaston Flosse est de nouveau éligible depuis ce mardi 23 juillet 2019. L’ancien président du Pays et leader du Tahoeraa a terminé de purger les peines de deux et trois ans d’inéligibilité prononcées en 2013 et 2016 dans les affaires des emplois fictifs et du SED.

On se souvient qu’avant les élections territoriales de 2018, Gaston Flosse avait épuisé tous les recours juridiques afin de tenter de faire valoir son éligibilité. Le leader autonomiste avait défendu, par la voix de son avocat, la confusion des deux peines de privation de ses droits. Or, la commission administrative de la commune de Arue, puis le tribunal de première instance et enfin la Cour de cassation avaient refusé son inscription sur les listes électorales confirmant que les deux peines devaient se cumuler.

On notera d’ailleurs au passage que Gaston Flosse n’a pas subi cinq années complètes d’inéligibilité, puisque la date retenue pour le début de sa peine a été celle du 23 juillet 2014 lors du rejet de son pourvoi, mais qu’il n’a été démis officiellement de ses fonctions de président du Pays que le 4 septembre 2014.

La menace Erima

Les affaires judiciaires ne sont pas pour autant terminées pour l’élu le plus condamné de la Polynésie française. Toujours mis en examen dans l’affaire du Ranelagh, l'octogénaire reste dans l’attente de son jugement en appel dans l’affaire de la citerne d’Erima. En effet, le 27 juin dernier, Gaston Flosse a été condamné pour détournement de fonds publics à trois ans d’inéligibilité dans ce vieux dossier.

L’ancien président a fait appel de ce jugement, les peines prononcées en première instance sont donc actuellement suspendues. Et au regard des délais de la cour d’appel de Papeete et de la Cour de cassation à Paris, Gaston Flosse ne sera pas définitivement jugé dans ce dossier avant la fin 2020.

Les municipales, c’est possible

Gaston Flosse pourra donc, s’il le souhaite, se présenter aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Il n’en a, jusqu’ici, jamais encore exprimé officiellement la volonté et, s’il le décide, il devra au préalable se réinscrire sur les listes électorales d’une commune. Avec la menace, comme lors des territoriales de 2013, de redevenir inéligible en cours d’un éventuel mandat.

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 23 Juillet 2019 à 16:23 | Lu 2267 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués