Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Deux ans ferme pour 56 cambriolages



Deux ans ferme pour 56 cambriolages
PAPEETE, le 21 mai 2019 – Un jeune sans-domicile d’un peu moins d’une trentaine d’années a été condamné mardi à 2 ans de prison ferme pour 56 cambriolages commis principalement à Punaauia entre 2017 et 2018.

Trois pages ont été nécessaires mardi matin pour afficher sur la porte du tribunal correctionnel de Papeete l’identité des victimes d’un seul et même cambrioleur. « C’est une affaire exceptionnelle, non par la nature mais par la répétition des faits qui sont reprochés », a constaté le président de la juridiction dès l’entame  du procès. Poursuivi pour 56 cambriolages, un jeune sans-domicile d’un peu moins de 30 ans a reconnu sans mal la quasi-totalité des faits reprochés. « Sauf pour ceux de Faa’a », a-t-il sobrement précisé à l’audience. Des faits commis uniquement selon lui pour manger et financer sa consommation de cannabis.
 
A l’origine de l’affaire, le jeune homme avait été interpellé le 23 mars 2018 pour un cambriolage et condamné à l’époque à huit mois de prison avec sursis en comparution immédiate. Il vivait alors dans une voiture, non loin du domicile de ses parents qui l’avaient « chassé » parce qu’il consommait trop de paka. Au lendemain de cette condamnation, c’est le cambrioleur lui-même qui était retourné voir les gendarmes pour reconnaître plusieurs dizaines de vols, avec ou sans effractions, dans des domiciles, hôtel, lycée ou encore mairie, principalement à Punaauia.
 
L’enquête a rapidement été confiée à un juge d’instruction. « Il a presque fallu mettre en place une cellule particulière pour ces faits », a lancé le président du tribunal. Le serial-cambrioleur visitait parfois plusieurs maisons dans la même journée. Il dérobait vélos, appareils électroménagers, bijoux, argent… Le tout pour un préjudice de « plusieurs dizaine de millions de Fcfp », selon le juge. Pas certains d’être remboursés un jour, une dizaine de particuliers se sont rendus à l’audience pour se constituer partie civile. Ils sont repartis en apprenant la condamnation de leur cambrioleur à deux ans de prison ferme.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 22 Mai 2019 à 12:36 | Lu 1752 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net