Tahiti Infos
Tahiti Infos
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #12 : Elodie Menou


Elodie Menou est une athlète qui a passé la quarantaine mais cela ne lui empêche pas de faire du sport et d’obtenir de bons résultats.



Licenciée à l’AS Punaruu à Punaauia, Elodie est la mère de Loïc Mevel un excellent coureur qui est du niveau et de la génération de Samuel Aragaw, l’actuel n°1 de la course à pied en Polynésie. Loïc, ambassadeur pour ATN, a passé une bonne partie de 2016 en métropole.
 
La course à pied est très populaire en Polynésie. Des milliers de personnes participent à des courses sur route, à des raids. Jusqu’à presque 5 000 participantes pour « La Tahitienne ». Les distances varient, de 4 ou 5 kilomètres jusqu’à 100 km pour les adeptes de « l’ultra ». Elodie est venue au sport sur le tard mais depuis le sport est une composante incontournable de son quotidien.
 
Elodie ne se contente pas de remporter les courses sur route, elle pratique également la piste et s’illustre régulièrement en tant que 1e femme. Ses bons résultats lui ont permis d’être sélectionnée pour les Jeux du Pacifique en 2015 et même d’être médaillée de bronze du 10 000 mètres sur piste en 39’32. Dernièrement, elle diversifie son entrainement avec de la natation et du vélo, les deux autres disciplines du triathlon.
 
En avril 2016, elle devient championne de Polynésie de semi-marathon en 1H33. Malheureusement, une blessure au genou va lui faire rater une partie de la saison 2016 mais elle a su être présente lors des grands rendez-vous. Porter le maillot de Tahiti est pour elle une fierté. Elle « rêve de s’aligner un jour sur un marathon international comme le marathon de New York ».

En bref

Née le :
le 9 mars 1971 en région parisienne
 
Origines

métropolitaine… j’ai vécu à Paris jusqu’à 30 ans avant d’arriver en Polynésie
 
Situation familiale

divorcée, deux garçons
 
Un héros de ton enfance ?

Aux grands hommes je préfère souvent les héros du quotidien…. par exemple les bénévoles du milieu sportif !
 
Si tu étais un animal ?

Un chat
 
Une valeur morale ?

La chance aide parfois, le travail toujours

Ton activité professionnelle :
Traductrice indépendante
 
Tes sponsors ?

Nike shop Vaima, Vittel (PBC), Vaima Fitness Club

3 meilleurs résultats de ton palmarès ?
championnat de cross country à Tahiti, 1ère femme
championnat de 10 km sur route, 1ère femme
championnat de semi-marathon à Tahiti, 1ère femme

5 questions à Elodie Menou

Tes débuts ?
 
« Pendant longtemps, je n’ai fait du sport qu’à titre de loisir : ski alpin, randonnée en montagne, footing… Je me suis mise à la course à pied peu de temps après mon arrivée à Tahiti et il m’a fallu encore quelques années pour venir à la compétition. Depuis, je ne peux plus m’en passer et j’enchaine les courses sur route, sur piste ou en nature, sur moyenne distance. »
 
Ton entrainement ?
 
« Les séances d’entraînement rythment ma semaine ! J’enchaîne parfois jusqu’à cinq séances de course, avec des exercices spécifiques, comme le fractionné. Il faut arriver frais sur chaque séance, sous peine de ne pas en tirer tout le bénéfice. Et il faut suivre un plan d’entraînement rigoureux pour atteindre des objectifs. Actuellement, je m’entraîne deux fois par semaine en groupe. J’aime cette émulation. Je ne suis jamais fiu de m’entraîner ! »
 
Tes plus beaux succès en compétition ? Une anecdote ?
 
« Ce sont mes records personnels sur le 5 000, le 10 000 et le semi. Certains podiums aussi sont plus beaux que d’autres, comme celui du marathon de Moorea que j’ai partagé avec Sophie Gardon. Mais mon plus beau souvenir, ce sera d’avoir été sélectionnée et médaillée aux Oceania et aux Jeux du Pacifique en même temps que mes fils, Loïc et Ian. Une première apparemment ! »
 
Tes motivations ?
 
« Ma motivation, c’est de continuer à prendre autant de plaisir à faire du sport ! Cela passe par un entraînement régulier et une vraie discipline. Le mental n’est pas un souci pour moi. L’entraînement et la compétition sont une source de dépassement de soi. C’est très gratifiant. Très vite, chacun à son niveau peut se rendre compte de l’influence qu’il exerce sur lui-même. Les limites sont faites pour être repoussées ! »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Je participe à quelques courses locales du début de saison. Ensuite le calendrier va s’accélérer. J’aimerais améliorer encore mon semi. Entre autres ! Je tiens à remercier mes fidèles sponsors : Nike, Vittel et Vaima Fitness Club, dont le soutien moral et matériel m’est précieux au quotidien. »





Les Trophées du Sport