Tahiti Infos

Australie: un groupe aborigène gagne un procès contre le géant du pétrole Santos


GREG WOOD / AFP
GREG WOOD / AFP
Sydney, Australie | AFP | mercredi 21/09/2022 - Une victoire "historique": un groupe aborigène en Australie a remporté mercredi un procès contre la compagnie pétrolière Santos qui se verra révoquer l'autorisation de forer dans la Mer de Timor.     

"Je suis l'homme le plus heureux du monde", s'est exclamé Dennis Tipakalippa, à l'origine de la plainte contre Santos, à propos de ce jugement. 

Pour le peuple Munupi, l'un des huit clans Tiwi,  "la chose la plus importante (...) est de protéger notre +Sea Country+", un terme utilisé pour désigner leurs terres, a-t-il souligné.

En juin, cet aîné d'un groupe aborigène présent sur les îles Tiwi dépose plainte contre Santos, arguant que la compagnie n'avait pas consulté de manière satisfaisante le clan Munupi avant de présenter son projet de forage au régulateur national qui décide ou non d'accorder les autorisations de prospection gazière et pétrolière. 

A cause de ce manquement, a poursuivi le membre de ce clan, le régulateur n'aurait pas dû accorder à Santos l'autorisation de forage pour son projet dans le champ de gaz Barossa dans la mer du Timor.

La Cour fédérale australienne a donné raison à M. Tipakalippa, révoquant l'autorisation accordée à Santos et lui ordonnant de quitter Barossa avant le 6 octobre.

"Nous voulons que Santos et toutes les compagnies minières se souviennent (du fait) que nous sommes puissants, que nous nous battrons pour notre terre et le pays de la mer, pour nos générations futures, peu importe la difficulté et la durée. Nous nous battrons du début à la fin", a asséné M. Tipakalippa.

Durant l'audience, les propriétaires ancestraux des îles Tiwi ont exprimé leurs inquiétudes autour du projet gazier Barossa, craignant qu'il nuise à leurs sources de nourriture mais aussi au lien spirituel qu'ils entretiennent avec la région. 

En août, la Cour a pris la décision inhabituelle de se rendre sur les îles Tiwi pour recueillir les témoignages de ces propriétaires.

C'est une victoire "historique", s'est félicitée Alina Leikin, avocate de M. Tipakalippa, qui y vit aussi "une mise en garde pour les compagnies pétrolières et gazières".

Santos a de son côté déclaré avoir "noté" le jugement de la Cour, qu'elle a qualifiée de "décevante", indiquant qu'elle ferait appel.

La compagnie a par ailleurs assuré avoir consulté des groupes autochtones représentatifs.

le Mercredi 21 Septembre 2022 à 01:02 | Lu 564 fois
           



Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.