Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Australie: tous les bateaux de migrants clandestins interceptés ces six derniers mois



SYDNEY, 19 juin 2014 (AFP) - Aucune embarcation transportant des immigrés clandestins n'est parvenue sur les rives de l'Australie ces derniers six mois, a annoncé jeudi le Premier ministre Tony Abbott, qui s'est dit "très satisfait" de la politique de son gouvernement, contestée par les défenseurs des droits de l'Homme.

A son arrivée au pouvoir en septembre dernier, Tony Abbott avait promis que son gouvernement conservateur mettrait un terme à l'arrivée de dizaines de bateaux avec à leur bord des immigrants, pour la plupart kurdes, iraniens ou irakiens.

Ils embarquent en général depuis l'Indonésie à bord d'embarcations souvent surchargées et en mauvais état, pour tenter0 de rejoindre l'Australie et d'y demander le statut de réfugié.

Des centaines se sont noyés lors de ces voyages à haut risque, au cours des dernières années.

Les bateaux sont désormais interceptés pendant la traversée par les autorités australiennes et renvoyés vers l'Indonésie. Les demandeurs d'asile sont envoyés dans des camps en Papouasie-Nouvelle Guinée ou sur des îles du Pacifique, telles que Nauru ou Manus, pendant l'examen de leur dossier, qui prend souvent plusieurs mois.

"Je ne crie pas victoire", a déclaré jeudi le Premier ministre dont l'un des slogans de campagne l'été dernier était "Stop the boat" ("Arrêtez les bateaux"). "Mais c'est une étape très satisfaisante que d'avoir franchi le cap des six mois sans arrivée de bateaux de clandestins amenés par des passeurs".

De décembre 2012 à mai 2013, soit la même période il y a un an, 190 bateaux étaient arrivés en Australie avec 12.773 personnes à bord, selon les chiffres officiels.

L'Australie avait déjà durci sa politique d'immigration sous le précédent gouvernement de centre gauche, quelques mois avant les élections de septembre.

Les opérations d'interception des embarcations, entre le nord de l'Australie et l'Indonésie, ont provoqué des frictions entre les deux pays, Jakarta accusant Canberra de violer ses eaux territoriales, ce que l'Australie a reconnu.

Le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations unies et les défenseurs des immigrés clandestins ont eux aussi vertement critiqué le gouvernement australien et jugent indignes les conditions de vie dans les camps de rétention.

Les demandeurs d'asile sont devenus un sujet de crispation, dans ce pays de 23 millions d'habitants fondé par des émigrés, depuis la campagne menée en 1996 par une candidate populiste, Pauline Hanson.

Rédigé par () le Jeudi 19 Juin 2014 à 06:26 | Lu 2315 fois






1.Posté par tupai le 19/06/2014 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est indigne d'un pays comme l'Australie, ce sont tous des immigrés, ce pays est immense, il a besoin de monde pour se développer. Cette immigration blanche se réserve toute la place pour elle et que les autres démerdent ! Ils se débarrassent des intrus chez les Papous. Racistes jusqu'au bout.

2.Posté par nertel le 20/06/2014 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Australiens blancs ont construit et développé ce pays pour en faire l'un des plus agréables à vivre au monde.
Les Indonésiens, qui pourtant sont dans leur pays depuis bien plus longtemps, ont fait du leur un pays qu'ils sont des millions à tenter de fuir.
Il est plus que normal que les Australiens ne souhaitent pas accueillir ceux qui, incapables de construire quoi que ce soit chez eux, veulent venir profiter du, et détruire, le travail qu'ils ont accompli.
Car de plus l'immigration indonésienne entraine l'islamisation d'une terre de libertés.

3.Posté par gandi le 20/06/2014 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Australie a bien raison !!!!!

4.Posté par Ol le 20/06/2014 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le droit absolu de tout pays de décider qui peut ou ne peut pas venir. Les clandestins ne sont jamais les bienvenus dans aucun pays de la planète.

5.Posté par tupai le 20/06/2014 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis ébahi par ces réponses ! Les migrants sont des personnes qui fuient un pays où leurs droit sont bafoués, ou n'ont aucun avenir, ou il y a de la violence, les gens n'émigrent pas par plaisir mais obligation de survie. Ceux qui refusent ces personnes en détresse se comportent comme des malfaiteurs.
Pour rappel quand même, les Australiens ne sont pas les vrais "propriétaires" de ce pays, il est d'abord celui des Aborigènes dont on sait comment ces immigrants voleurs de terres se sont conduits vis à vis d'eux.
18 millions de km2 et 7 millions d'habitants dont 300 000 Abos, il y a largement de la place ! Seuls les blancs sont acceptés la très grande majorité originaires d'Europe...

6.Posté par Narmer le 20/06/2014 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'australie appartient aux aborigène pas aux blancs
c'est aux aborigène de décider qui a le droit de venir sur leur terre, pas aux blanc

7.Posté par chilbaric le 20/06/2014 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tupai

Vous nous les aurez toutes sorties !

Ah non, il manque encore la petite ode au métissage et "qui payera la retraite des australiens ?"

8.Posté par tariparau le 20/06/2014 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore le cliché blanc et autres, propriétaire d'une terre ou pas.
Dans une vie, c'est le lot de l'humanité, que de migrer pour trouver meilleur ailleurs. N'oublions pas que nous sommes des peuples issus de la migration, à la recherche d'un avenir meilleur, ou, selon les anciens écrits, pour fuir la surpopulation.
Ceci dit, l'Australie a raison de se protéger en refusant cette afflux massif indésirable, comme cela doit être le cas en Italie ou actuellement autour de l'Irak. A quand une aide pour faire en sorte que les politicards ou responsables des armées dans ces contrées n'arrêtent de s'octroyer tous les biens du pays ou les aides, pour que, justement, les populations se sentent bien chez eux et arrêtent de fuir?
C'est exactement l'exemple de la pirogue pleine d'eau qu'il faut vider, mais, tant qu'il y aura un trou dans cette pirogue, il faudra vider tout le temps. Aidons ces peuples à rester chez eux et ils le feront, plus tot que ne rien faire et créer des polices aux frontières avec toutes les dépenses que cela comportent.

9.Posté par Popoti le 20/06/2014 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un jour, il faudra bien aborder sérieusement la question de la réduction de la natalité, en effet; la terre est comme un grand aquarium qui a ses limites, nous sommes trop nombreux, c'est une évidence.
A noter, que ses migrants proviennent principalement de pays à très forte natalité et dont toutes les ressources sont surexploitées.

"Orange mécanique" : c'est pour bientôt;

Bon week end

10.Posté par Tamanu le 20/06/2014 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh Tupai, si on suit ton raisonnement, pourquoi tu ne les invites pas tous ces immigrants à venir chez nous ? Parce qu’après tout nous ne sommes que 270.000 habitants et il y a encore pas mal de place aussi bien à Tahiti que dans les iles. A raison de 15.000 kurdes, iraniens et irakiens par an, notre belle culture polynésienne sera balayée vite fait. Il n’y a pas à dire, au Tavini vous n’êtes vraiment pas cohérents les gars.

11.Posté par Tamanu le 20/06/2014 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Narmer p6 : Oui et l'amérique appartient aux amérindiens ! Va donc te plaindre à l'ONU !

12.Posté par Joman le 20/06/2014 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le grand fléau, le dénominateur commun qui touche tous ces pays qui se vident de leur peuple, c’est l’exercice chez eux d’un pouvoir passéiste qui regne sans partage et qui demeure uniquement assis sur des aspects idéologiques, un pouvoir absolu qui écrase toute initiative de développement politique culturel et économique. A force de ne pas respecter leur population, de nager contre le courant du progrès et de la civilisation d’un monde qui est en perpétuel mouvement, ces pays se vident de leur substance et se meurent. Les pays développés ont bien raison de se protéger car ils n’ont pas vocation d’accueillir toute la détresse ni à jouer les gendarmes du monde.

13.Posté par tupai le 20/06/2014 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P10
autour de nous, il n'y a pas foule, qui va tenter de traverser le Pacifique pour trouver refuge ??? c'est vrai que chez nous il y a de la place et nous avons pas mal de migrants aussi mais plutôt d'Europe (et pourtant c'est loin ! ) L'Australie est la porte d'à côté et a plein d'atouts pour les chercheurs de nouvelles patries
PS : je ne me plains pas, j'ignore quelle est la position de l'ONU quant au Tavini, hé bien il accepte les migrants originaires de tous les pays, il n'y a qu'a entendre tous les noms de familles tahitiennes qui disent leurs origines européennes et qui parlent le reo tahiti, je crois que sur ce point, il n'y a pas critique. Ces migrants cherchaient à s'intégrer, c'était facile, c'est moins le cas aujourd'hui...

14.Posté par alvaro le 21/06/2014 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tamamu
Le premier ministre australien Julia Gillard voulait renvoyer tous les musulmans dans leurs pays d'origine car ceux installés en Australie parlent déjà de créer une cité de dieu islamique en Australie. Le problème devient de plus en plus difficile dans ce pays. C'est pour cette raison que le gouvernement australien cherche à se débarrasser immédiatement des migrants qui sont pour la plupart des musulmans et, qui créent aujourd'hui des problèmes à n'en plus finir parce qu'aussi ils se multiplient beaucoup plus vite que les autres émigrés.
Nous sommes un peu loin de tous ces problèmes car notre distance est trop grande pour les bateaux-people.
Heureusement pour notre fenua!

15.Posté par chilbaric le 21/06/2014 06:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ONU organise la subversion de tous les Etats qui contiennent un stock européen prépondérant.
Ceci ne ressort pas d'une affirmation "complotiste".

Résumé officiel du rapport de l'ONU :
http://grandremplacement.files.wordpress.com/2014/05/resume-un-org-rapport-migrations-de-remplacement-rc3a9sumc3a9-fr.pdf

Texte complet en anglais :
http://www.un.org/en/development/desa/population/publications/ageing/replacement-migration.shtml

16.Posté par tupai le 21/06/2014 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P14
c'est vrai que parmi ces chercheurs de nouvelles patries il peut se glisser des personnes qui voudront recréer leur style de vie et peut être même penser à islamiser l'Australie !!!??? quand on voit ce qui se passe en ce moment en Irak, il y a de quoi être prudent, mais quand même, l'Australie est bien loin de ces situations extrêmes et il lui serait facile de localiser et expulser,

17.Posté par CM le 21/06/2014 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tupai, p13, Quand vous traitez les non-ma’ohi de tous les noms d’oiseaux, est-ce que c’est ca ta version de l’acceptation des migrants par le Tavini ? Quand tu parles de toutes ces familles tahitiennes qui portent des noms d’ailleurs…de leur bonne intégration, alors que ce sont ces mêmes familles que le Tavini rejette en refusant qu’ils puissent participer lors d’un éventuel vote référendaire sur notre statut…Est-ce que c’est comme ça que le Tavini les considère ? Franchement Tupai, entre ce que vous dites et ce que vous faites au Tavini il y à un monde d’incohérences que visiblement même toi tu as du mal à gérer et à assumer.

18.Posté par coyote le 22/06/2014 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tupai,

tu penses qu'il y a beaucoup de migrants européens actuellement en Polynésie ???

19.Posté par alvaro le 22/06/2014 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P16
D'après les statistiques seulement des Kurdes, des Iraniens, des Syriens et des Irakiens veulent rentrer actuellement en Australie.
Ne pensez pas qu'au nom de la grande humanité, l'Indonésie, plus grand pays musulman au monde pense à accueillir ses frères les bras ouverts! Non, elle ne les veut pas et les font suivre vers l'Australie. Il ne s'agit pas de quelques personnes ayant adopté la religion musulmane mais de légions et, évidemment vu les problèmes créés en Australie, le pays à mis le frein à tout cela.
La ligue des droits de l'homme pointe du doigt le pays mais peut-on critiquer? Problème insoluble actuellement.

20.Posté par Stéphane Molina le 23/06/2014 02:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
@tupai Je suis de métropole... Votre discours est joli, il engendre le multiculuralisme et donc le multiracisme ! Les pays ont le droit de décider ce qui est bien pour eux. Ne vous déplaise ! Donner moi un seul pays dans le monde où votre concept utopique de société fonctionne ? Sans la moindre violence...

21.Posté par tupai le 23/06/2014 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P17
je n'ai jamais traité les non ma'ohi de noms d'oiseaux !
le Tavini ne rejette personne sur la loi électorale pour le référendum, il veut un temps de présence à définir, comme en Kanaky
nous sommes pour la légalité des actes et nous sommes républicains nous aussi.
P 20 : il y a de + en + de "migrants" chez nous qui fuient la France et ses problèmes et qui semblent bien s'intégrer mais qui devront répondre aux conditions décidées avec l'état pour voter au référendum.
franchement, je préfère partir sur des bases optimistes et ouvertes dès le départ, mais en restant ferme sur les objectifs : la fierté de la nation ma'ohi, notre souveraineté, Pouvanaa, les essais nucléaires, la corruption, et le développement durable,
ce ne sont pas que des mots.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus