Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Aéroports : les grèves se poursuivent à Tahiti et dans les îles



Aéroports : les grèves se poursuivent à Tahiti et dans les îles
PAPEETE, le 16 mai 2017 - Une journée de grève s'est achevée à l'aéroport international de Tahiti-Faa'a hier. Les services d'Aéroport de Tahiti ont mis en place 150 lits de camp pour permettre aux passagers des vols long-courriers de dormir sur place en attendant que leur avion puisse partir. Plus de la moitié des vols inter-îles ont par ailleurs dû être annulés.

La grève des pompiers de l'aviation civile a commencé hier à minuit dans les 43 aérodromes du territoire alors que sur les 25 pompiers grévistes d'ADT, il n'y en avait que trois sur le piquet de grève. Les banderoles et les pneus étaient bien présents, ainsi qu'une table à l'ombre pour se ravitailler pendant les longues heures d'attentes. "Il n'y a pas grand monde parce qu'officiellement, ils sont tous en arrêt maladie, c'était pour éviter d'être réquisitionné", indique un ancien syndicaliste venu apporter son soutien au mouvement.

Tunia Terevaura, représentant syndical O Oe to oe Rima, explique : "Nous avons été obligés de pousser les gars à se mettre en arrêt maladie parce que le haut-commissaire a pondu un arrêté de réquisitions pour nous obliger à assurer un service minimum. Avec les réquisitions on perd tous nos moyens de pression."

Les pompiers de l'aviation civile sont obligés de respecter un service minimum du fait d'un protocole d'accord, cela permet d'assurer un minimum de vols en interne. Les vols entre Tahiti et Bora Bora, Raiatea et Rangiroa sont assurés. "Nous discutons sur les points de revendication. Le dialogue est ouvert et cordial, il n'y a pas de problème. Nos pompiers ont des revendications statutaires", raconte Jean-Christophe Shigetomi, directeur de l'aviation civile.

Ainsi, alors que le dialogue entre les délégués de la Confédération des syndicats des travailleurs de Polynésie-Force ouvrière (CSTP-FO) et la direction de l'aviation civile se poursuit et que les négociations vont bon train, côté ADT et O Oe to oe Rima, les négociations sont au point mort et le dialogue est brisé. "Tant que j'aurai 99 % des pompiers derrière moi, je continuerai cette grève. Nous ne céderons pas et nous poursuivrons jusqu'à ce qu'on nous ayons trouvé un accord", résume le syndicaliste d' O Oe to oe Rima.

Aéroports : les grèves se poursuivent à Tahiti et dans les îles
"Les négociations sont rompues pour l'instant puisque les pompiers ne souhaitent pas revenir sur leurs revendications. J'ai fait des propositions concrètes et au maximum de ce que je pouvais faire, juste avant la fin du préavis, qui ont été refusées en bloc. Ils m'ont informé qu'ils ne souhaitaient pas me rencontrer si ce n'était pas pour acter d'une part la création d'un accord dédié, ce dont il est hors de question, et l'attribution de ces fameuses primes qui viendraient augmenter un salaire de base qui est déjà considérable", confirme Éric Dumas, directeur général d'ADT. Ferme et ouvertement agacé, il ajoute : "Si nous lâchons à chaque mouvement de grève, nous tendons la perche pour le prochain mouvement. Aujourd'hui, la direction est ferme sur ses positions."

Par ailleurs, cette grève des pompiers de l'aéroport international de Tahiti-Faa'a ainsi que des aérodromes de Bora Bora, Rangiroa et Raiatea cause des perturbations sur le réseau d'acheminement du courrier avion. Des retards sont donc à prévoir sur l'acheminement du courrier interîles et international jusqu'à la fin du mouvement social.

Autre conséquence, les touristes dans les îles dont la desserte n'est plus assurée comme aux Marquises sont bloqués sur place et doivent se loger à leurs propres frais.

Tant qu'aucun accord ne sera trouvé d'un côté comme de l'autre, le trafic aérien continuera d'être paralysé et les voyageurs continueront de subir les conséquences de ce mouvement social.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 16 Mai 2017 à 17:51 | Lu 8487 fois





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par SIRE le 16/05/2017 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La sécurité en otage, quelle tragédie pour nos concitoyens.

Ce n'est pas dans ces circonstances que la concession de l'aéroport sera transférée à une société locale.

Les touristes, si peu nombreux, n'hésiterons pas à mettre de jolies images choc qui assureront la promotion par le bas de Tahiti et ses iles.


5.Posté par Kriss le 16/05/2017 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est n'importe quoi !!! ils avouent avoir des certificats de complaisance et aucune sanction n'est prise contre eux ni contre les médecins !
ils ne sont pas conscients du tort qu'ils font à l'économie locale ... bande d'idiots !

4.Posté par Pito le 16/05/2017 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A ce titre complètement idiot je répondrai tant que nous aurons des syndicalistes de ce niveau, notre pauvre fenua coulera. Ces syndicalistes sont la honte de notre polynesie. Pour des avantages sectoriels ils sont prêt à tuer le tourisme premier vecteur de notre économie. Pourtant tous ces fonctionnaires territoriaux ne sont pas, et de loin, les plus malheureux.

3.Posté par Vaimato le 16/05/2017 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les médecins ont donnés un arrêt de travail a des personnes qui n ont rien?

2.Posté par TOM le 16/05/2017 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abrutis sans cervelle, à vomir, virer tous ces connards !

1.Posté par pat le 16/05/2017 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des certificats médicaux de complaisance... qu'en dit la CPS ?

1 2
Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net