Tahiti Infos

À la rencontre de « Vik’ura & Co », représentantes des Loris Polynésiens


PAPEETE, le 13 juillet 2016 - Vik’ura, Vik’iti et Vik’ana sont les trois représentantes des loris endémiques de Polynésie. Elles seront au rendez-vous tous les mercredis. Ces perruches polynésiennes, dont l’héroïne Vik’ura sont devenues les starlettes d’une bande dessinée dont tu vas pouvoir découvrir les vignettes semaine après semaine. Aujourd’hui, faisons les présentations !

Le lori c’est une perruche très colorée, hyperactive, curieuse, enjouée. Il en existe trois en Polynésie. L’une vit à Rimatara aux Australes, c’est le ‘Ura de Rimatara. Une autre vit à Ua Huka aux Marquises, c’est le Pihiti et la dernière vit à Rangiroa aux Tuamotu, c’est le Vini Peruviana.

Ces trois oiseaux sont des espèces endémiques. Cela signifie qu’elles vivent chacune sur leur île et seulement là. Il n’y en a pas ailleurs dans le monde. Dans les autres pays ou îles, ce sont des cousines. Cela signifie aussi qu’elles se doivent d’être protégées et surveillées au travers de nombreuses actions portées par les associations de sauvegarde locales et internationales.

Faire plaisir À tous les enfants

David Proia (créateur du concept) est un papa qui s’intéresse beaucoup à la faune polynésienne. Ce qu’il aime surtout ce sont les oiseaux et en particulier les loris. Ces oiseaux sont menacés d’extinction. Ils sont classés en danger sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Au départ, il souhaitait offrir la plus belle peluche à sa fille en imaginant reproduire les caractères propres de ce lori haut en couleurs (le ‘Ura de Rimatara). Comme sa fille s’appelle "Vikki", la peluche a pris le nom de "Vik’ura".

Il était heureux de faire plaisir à sa fille mais il s’est dit qu’il pourrait faire plaisir à d’autres enfants tout en leur expliquant la vie des loris en Polynésie, en présentant leur île respective et en leur parlant des menaces qui pèsent sur eux. Il souhaite permettre aux enfants de s’approprier cette espèce endémique. De nombreux projets pédagogiques sont en cours de réalisation pour sensibiliser les enfants de façon ludique.

Préserver les loris c’est d’abord préserver leur lieu de vie, d’habitat. David Proia a donc imaginé, avec la graphiste Mickey Moto, deux autres personnages, "Vik’iti" (en référence au Pihiti de Ua Huka) et "Vik’ana" (vini peruviana de Rangiroa). L’heure est à l’élaboration de bandes dessinées avec le dessinateur Danilo Munoz et l’auteur Louise Roullet orientées sur la présentation de ces trois îles encore préservées.

Peluches, mascottes, figurines, bandes dessinées…

Maintenant, il existe ces trois personnages. La mascotte à taille humaine Vik’ura va voir le jour afin d’animer plusieurs manifestations sportives et culturelles en Polynésie. Le lancement de cette mascotte est prévu pour le début de l’année 2017. L’intégrale de ces bandes dessinées devrait sortir à la fin de l’année. Celles-ci vont raconter les aventures de "Vik’ura" et de ses deux copines. En attendant la sortie, tu pourras retrouver quelques extraits chaque semaine dans la page qui t’est destinée.

Plus d’informations

Page Facebook : "Les Aventures de Vik’ura & Co, nos Perruches Polynésiennes"
Tél. : 87 28 03 28
Site : www.laperruchepolynesienne.com



Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 13 Juillet 2016 à 08:08 | Lu 1167 fois
           



Commentaires

1.Posté par Pierre DURGTEL dit Tian le 13/07/2016 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop mignon...

2.Posté par TIHOTI le 13/07/2016 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au sujet du vini peruviana ou lori nonnette , si il vit a rangiroa , l'espece est beaucoup mieux représentée dans les atolls de Mopelia , Scilly et Bellighausen où des centaines d'oiseaux vivent et y nichent ...Ces trois lieux qu'ils sont les plus nombreux J'ai eu l'occasion de les observer a Mopelia où la population est en constante augmentation depuis qu'il n'y a plus qu'une vingtaine d'habitants et ,surtout plus de chats ou presque !