Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Municipales 2020 : Heia Parau s’attaque à Faa’a



Tahiti, le 7 décembre 2019 - La journaliste Heia Parau, conseillère municipale et élue de la majorité à Faa’a, s’est déclarée candidate aux prochaines élections municipales à la tête d’une liste et sous l’égide d’un nouveau parti politique, A Ti’a Mai.
 
La journaliste et syndicaliste Heia Parau a annoncé samedi après-midi lors d’une conférence de presse qu’elle serait candidate aux élections municipales des 15 et 22 mars prochain, dans la commune de Faa’a.

La conseillère municipale de la majorité, élue en 2014 sur la liste conduite par Oscar Temaru, le président du parti souverainiste Tavini Huiraatira, se présente cette fois-ci à la tête de sa propre équipe, sous l’égide du parti politique qu'elle préside, A Ti’a Mai (Lève-toi !).

"Bien sûr que l’on va se présenter aux communales. Bien sûr que l’on se présentera à d’autres élections. C’est notre objectif, si on veut se faire entendre", a lancé avec détermination Heia Parau, questionnée sur ses ambitions électorales. Entourée d’une demi-douzaine de "référents" de son parti constitué le 8 octobre dernier, elle assure d’ailleurs que dans l’immédiat des listes encartées A Ti’a Mai sont en préparation "à Papeete, Faa’a, Punaauia et aux îles Sous-le-Vent", notamment à Taha’a. Pour l’instant, aucun nom n’est cité, même si Heia Parau assure avoir gardé le soutien de Vatea Heller, le vice-président de la Confédération syndicale des agents communaux (Cosac).

En mars 2018, après le mouvement de colère populaire contre le projet de réforme des retraites, c'est sous la bannière du "mouvement citoyen" A ti’a Mai que Heia Parau et Vatea Heller avaient tenté une inscription in extremis au nombre des listes en course pour les élections territoriales. La tentative avait avorté pour cause de dossier incomplet, refusé par les services du haut-commissariat. Tous deux avaient amèrement dénoncé l'attitude d'élus locaux dans les sections des archipels, à l'origine de lenteurs pour faire barrage à leur initiative.

La feuille de route que présente le parti A Ti'a Mai  pour les prochaines municipales repose sur trois thèmes : l'autonomie alimentaire, l'autonomie énergétique, l'autonomie financière. "Nous voulons axer nos efforts sur la valorisation du secteur primaire pour mettre à profit nos ressources naturelles, nos savoir-faire, nos compétences, nos héritages qui ont été jusqu’à aujourd’hui sous-estimés, souvent trop peu ou très mal exploités. A partir de nos forces, des richesses de notre patrimoine naturel, nous voulons permettre à chaque famille dans chaque commune de se libérer de l’état de dépendance dans lequel les subventions du Pays et de l’Etat les enferment", clame sa profession de foi, en prônant un grand coup de balai sur les élites politiques en place. A commencer, de toute évidence, par l'indéboulonnable tāvana de Faa'a, systématiquement réélu à la tête de la commune depuis 1983. Un bastion que d'autres ont déjà tenté en vain de lui arracher.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Samedi 7 Décembre 2019 à 17:46 | Lu 4292 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Janvier 2020 - 10:54 Page enfant : c’est quoi un virus ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019