Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Vœux aux employeurs : "nous allons y croire. Nous n’avons pas d’autre choix" (CGPME)



Christophe Plée, président de la CGPME-PF.
Christophe Plée, président de la CGPME-PF.
PAPEETE, 14 janvier 2016 - Le président de l’antenne polynésienne de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) s’est montré globalement optimiste mais résigné, jeudi, après l’allocation prononcée par le Président Edouard Fritch lors de ses vœux aux organisations patronales. Il accueille très favorablement l'annonce de plusieurs rencontres gouvernement-patronat en 2016, dont trois présidées par le chef de l'exécutif.

Par rapport à vos attentes, êtes-vous satisfait par les déclarations du Président ?

Christophe Plée : Je remarque que tout s’accélère, que les feuilles de route sortent. Nous avons un gouvernement volontariste. (…) Ce gouvernement a dorénavant une majorité. Je ne retire que des points positifs des vœux du Président. D’abord, avoir plus de communication avec les organisations patronales. Si déjà cela est acquis, c’est une très bonne chose. Il vient de nous annoncer que nous aurons plusieurs réunions par an afin de pouvoir se dire les choses et pouvoir faire avancer les dossiers, dont trois qu’il présidera lui-même. (…)
J’ai noté que beaucoup de projets sont en cours ou vont être réalisés. J’ai envie de vous dire que c’est au pied du mur que l’on verra le maçon. Comme nous l’avons fait jusqu’à présent, nous allons y croire. Nous n’avons pas d’autre choix.
Bien sûr que nous allons continuer de travailler avec ce gouvernement. Il ne faut pas qu’il nous déçoive : nous sommes tellement en attente ; c’est tout leur intérêt de réussir. D’abord parce que les Polynésiens seront contents d’avoir des projets réalisés – je dis bien réalisés, parce qu’on parle bien des vœux pour 2016, et non de 2017 ou 2018 où on nous annoncera les projets Mahana Beach et aquacole. Des lignes sont dessinées, tout de même.


Etes-vous rassuré pour 2016 ?

Christophe Plée : Rassuré, je ne sais pas. On verra en 2016 ce qui sera. Tout le monde a des attentes avec ce gouvernement. N’oubliez pas que les organisations patronales ont soutenu ce gouvernement pour qu’il se mette en place, dans un climat politique difficile. Nous avons été patients en 2015. Nous le serons encore pendant un an en travaillant avec le gouvernement, bien sûr.
(…) Le Président nous a remercié du soutien que nous lui avons apporté en 2015. (…) Le rôle de la CGPME et du Medef est d’agir pour que notre gouvernement ne s’endorme pas. J’ai cru comprendre qu’il était tout à fait réveillé. Alors attaquons l’année 2016 dans de bonnes conditions et dans le travail
.

Le Président vous a reproché aussi une certaine mauvaise foi dans les chiffres que vous avez choisis de mettre en exergue dernièrement, sur le solde d’emplois créés (13 emplois de juin 2014 à juin 2015 alors que le solde net sur les neuf premiers mois de 2015 est de 328, ndlr).

Christophe Plée : Pas du tout. Vous savez je prends ça très bien. Chacun son rôle. Moi j’ai pris des chiffres de l’ISPF, l’institut de la statistique de Polynésie française. Peut-être les chiffres ne sont-ils pas bons... Après vous savez, les chiffres on leur fait dire ce que l’on veut. Une chose est sûre, nous avons une bonne marge de progression avec largement de quoi battre en 2016 nos chiffres de 2015.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 14 Janvier 2016 à 15:40 | Lu 440 fois






1.Posté par Dans wakrap il y a krap le 16/01/2016 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Plée, fallait pas l'appeler.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance