Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Visite de Hollande : Oscar Temaru parle de sa "rencontre historique"



Le leader souverainiste a accordé un interview à Tahiti infos pour évoquer l’entretien privé qu’il aura avec François Hollande, le président de la République, lundi soir en marge de sa visite officielle en Polynésie française.
Le leader souverainiste a accordé un interview à Tahiti infos pour évoquer l’entretien privé qu’il aura avec François Hollande, le président de la République, lundi soir en marge de sa visite officielle en Polynésie française.
FAAA, 17 février 2016 - La rencontre aura lieu à la mairie de Faa’a peu avant la fin de la visite officielle du président de la République en Polynésie française. François Hollande a chevillé dans un planning extrêmement serré un entretien d’une trentaine de minutes avec Oscar Temaru, vers 18 h 45 lundi soir. Une "rencontre historique" pour le leader indépendantiste ; tout un symbole de la part du chef de l’Etat français qui n’aura accordé cette opportunité à nul autre localement. Et ce n’est pas faute d’avoir été sollicité.

Etes-vous satisfait que François Hollande vous accorde un entretien privé, lundi, à la mairie de Faa’a ?

Oscar Temaru : Je pense que, s’il y a quelqu’un ici qui le connaît bien, c’est moi. Je l’ai connu lorsqu’il était secrétaire général du parti socialiste, en tant que rassembleur d’hommes et candidat potentiel aux élections présidentielles. Nous l’avons soutenu en 2012, de même que Ségolène Royal en 2007, ou Christiane Taubira à une époque. Je l’avais invité à venir en Polynésie, en 2005 ou 2006, lorsque j’étais aux affaires du Pays. La réponse avait été positive. Mais lorsqu’on connait l’emploi du temps d’un président, on sait que ce n’est pas facile. Il n’y a qu’à voir le programme de sa visite officielle ici…
J’ai rencontré son conseiller aux affaires outre-mer, M. Marc Vizy, il y a deux semaines. Et nous avons fait un tour d’horizon des grandes questions qui concernent notre pays. Samedi dernier, la réponse nous est parvenue du Haut-commissariat pour m’annoncer qu’il me rencontrerait à la mairie de Faa’a. Nous allons le recevoir, bien sûr en tant qu’ami, mais en tant que président de la République, comme il se doit
.

Le symbole est fort, ne pensez-vous pas ? Vous êtes le seul leader politique à qui il accorde un entretien privé.

Oscar Temaru : Il y a plusieurs questions qui restent sans réponse. (…) Vous savez que depuis 2013 notre pays a été réinscrit sur la liste des pays à décoloniser. Et là, il y a eu des lacunes de la part du parti socialiste et je dirais même de l’Etat. Je rappelle que M. Laurent Fabius m’avait adressé un courrier à l’époque pour me demander de ne pas aller défendre cette résolution à New York ; que l’on pouvait discuter entre nous. Puis il y a eu également – et ça je n’ai pas apprécié – un travail diplomatique de sabotage par l’ambassadeur de France à l’ONU, en s’appuyant sur l’ambassadeur de Fidji pour que cette résolution soit remplacée par un accord entre la France et les pays du Forum du Pacifique. Cela ne s’est pas fait. Nous sommes allés jusqu’au bout. Aujourd’hui notre pays est réinscrit. Et ça, l’Etat et le parti socialiste ne l’ont pas encore digéré. Pourtant, ce n’est pas faute de l’avoir dit : nous sommes plus représentatifs que le FLNKS, qui a obtenu la réinscription de la Nouvelle-Calédonie en 1986. Avec ensuite la signature des accords de Matignon (1988), puis celui de Nouméa (1998). Ce n’est pas à l’assemblée territoriale que le président de la République aurait pu parler de tout cela. C’est un point que je vous cite comme ça. Il y a d’autres points importants que l’on ne peut pas comme ça…

Enfin quel symbole : le président de la République fait un passage éclair en Polynésie et consacre…

Oscar Temaru : Une demi-heure ; peut-être un peu plus…

… à s’entretenir avec un leader souverainiste. Qu’est-ce que ça veut dire, selon vous ?

Oscar Temaru : C’est une rencontre historique, bien sûr. Mais, je viens de vous le dire : je le recevrai en tant qu’ami autant que président de la République.

De quoi souhaitez-vous parler principalement ?

Oscar Temaru : Laissez-nous le temps de nous rencontrer. Peut-être que l’on pourra se voir ensuite, et je pourrai vous… Vous savez, c’est lui qui vient me voir. Je laisse au président de la République l’initiative d’entamer la discussion et de choisir de quoi il veut parler. Je ne vais pas m’imposer.

Parlerez-vous du changement de statut de la Polynésie française ?

Oscar Temaru : Ma Position n’est pas nouvelle. Depuis le jour où nous avons signé cette convention avec le parti socialiste en 2004, François Hollande connait très bien ma vision politique concernant notre pays.

Mardi à l’assemblée, Antony Géros a déclaré : "il serait bon qu’il fasse les comptes de ses engagements de 2012 ; de ce qui a été réalisé et de ce qui ne l’a pas été". Parlerez-vous de ses promesses politiques ?

Oscar Temaru : Pour moi, nous avons déjà tourné cette page. Si je suis candidat à l’élection présidentielle, c’est pour avancer. Pour retrouver notre droit de souveraineté. Les compétences, les partages de ceci ou cela, pour moi ce sont des promesses politiques. Et on sait très bien que ce n’est pas facile en une mandature de réaliser tout cela. C’est pour ça d’ailleurs que je souhaite qu’il soit réélu président de la République. Et il sera réélu président. Je lui dirai que je souhaite qu’il soit réélu parce que c’est plus facile pour nous de négocier avec quelqu’un que nous connaissons bien… Et je compte également gagner les élections présidentielles au premier tour, ici ! Voilà un peu comment je vois l’avenir.

Pour ce qui concernait les promesses de soutien dans le suivi des conséquences des essais nucléaires, celle du transfert de l’aéroport de Tahiti-Faa’a, de l’amélioration de la loi Morin… Ces engagements, il en sera question ?

Oscar Temaru : Il est bien au courant de tous ces points. Je suis sûr que nous allons aborder tous ces points ; mais je ne peux pas maintenant m’avancer en vous disant de quoi nous parlerons. Ce que je peux vous dire, c’est que mi-mars, une délégation du Tavini Huiraatira se rend à New York avec MM. Richard Tuheiava et Moetai Brotherson. Ils sont attendus à l’ONU où je peux vous assurer que l’on suit de très près ce qui se passe ici.

Cet entretien risque fort, en conséquence, d’être centré sur le processus d’émancipation initié en 2013 avec la réinscription.

Oscar Temaru : Oui, oui, oui... Encore une fois, ce n’est pas pour être un Etat ennemi de la France, bien au contraire. C’est pour être un Etat souverain, ami de la France, ami de la Chine, ami des Etat Unis, ami de tous les pays du monde entier qui font partie de la communauté internationale. C’est comme cela que l’on doit voir notre avenir.

C’est ce que vous plaiderez lundi soir ?

Oscar Temaru : Bien sûr. Cela fera certainement partie de la discussion que nous allons avoir. Puis ensuite, bien sûr qu’il y a des problèmes urgents dans notre pays. Des problèmes de santé… Nous en avons débattu hier (mardi) à l’assemblée territoriale. On sait bien que l’on peut appeler ça des "maladies de civilisation".

L’UPLD est intervenu d’ailleurs pour associer la forte prévalence de ces maladies non transmissibles aux bouleversements économiques et sociaux causés par l’installation du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP), en Polynésie.

Oscar Temaru : Oui, ce changement des habitudes alimentaires... Tout cela a été chamboulé et on voit aujourd’hui que 40% de notre population est en situation d’obésité, 37 000 patients sont suivis en longue maladies… Ces chiffres ne trompent pas. C’est un problème que nous devons prendre à bras le corps. Et il ne concerne pas uniquement l’Etat. Le Pays, les communes, l’Education, chacun doit s’en saisir.

L’UPLD a soutenu mardi à l’assemblée qu’il serait normal que l’Etat assume financièrement ses responsabilités.

Oscar Temaru : Bien sûr. Nous étions partis à Paris en 2006 pour essayer de voir comment l’Etat pourrait dédommager la Caisse de prévoyance sociale. Je pense qu’aujourd’hui nous avoisinons les 60 milliards (Fcfp) de dépenses. Et je crois que dans cette affaire l’Etat, à travers le CEP, a une grande part de responsabilité dans les dépenses occasionnées notamment pour le traitement de cancers radio-induits. C’est un point très important.
Mais il y a également la dette du Pays. Cette dette qui avoisine le 100 milliards. Je vous livre cela : dans le courrier que je lui ai adressé pour lui demander de soutenir ma candidature, je demande également l’annulation des dettes, de même que cela a été consenti en faveur de l’Afrique, de la Nouvelle-Calédonie, de l’Allemagne au lendemain de la seconde guerre mondiale… Pour que nous puissions développer notre pays comme il faut. Il y a des investissements à faire dans le secteur primaire : régénération de la cocoteraie, le café, les bananiers… tous les produits de la terre de notre pays. Il y a de quoi nourrir tout un peuple si nous travaillons dans ce sens. Il y a cet océan qui nous entoure, avec toutes les ressources que nous connaissons ; notre potentiel en matière d’énergie renouvelable, dans lequel il faut investir. Egalement ce projet d’aéroport aux Marquises... Il y a plein de projets.
Vous savez que nous remboursons près de 14 milliards tous les ans pour cette dette. En cas d'annulation de la dette, je demande que l'équivalent de ce remboursement soit exclusivement investi dans le secteur primaire de notre pays, pendant le temps qu’il faudra. C’est une façon de pérenniser notre économie. Il faut que ce soit dans le secteur primaire et que pas un franc ne soit consacré au fonctionnement de notre pays. Ca suffit comme ça : tout pour le secteur primaire !


Le soutien de François Hollande est-il acquis, au moins pour ce qui concerne votre candidature à la présidentielle ?

Oscar Temaru : (Rires) Ce n’est pas acquis. Je sais que c’est difficile.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 18 Février 2016 à 03:00 | Lu 4859 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

160.Posté par tutua le 17/03/2016 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P142
ce n'est pas parce qu'on n'a pas de pétrole qu'on va mourrir de faim. Il y a des pays avec beaucoup de pétrole mais aussi de corruption. Et chez nous? pas de pétrole mais corruption quand même.

159.Posté par tutua le 17/03/2016 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P163
j'ai vécu en France et j'ai beaucoup aimé, mais je ne veux pas que l'on soit comme en France et puis l'ambiance n'est plus la même, sans parler du terrorisme qui va marquer les Français pour longtemps.
Soyons heureux dans un petit pays, même s'il existe beaucoup de points insatisfaisants genre éducation (ça s'améliore ) environnement et sans doute beaucoup d'autres encore
quant au message distillé, je ne comprends pas très bien. La France soigne ses pauvres et autres, etc. c'est heureux, mais l'autonomie n'est pas aussi riche, et c'est pas ma tasse de thé, c'est une perte de temps, désormais nous sommes à l'ONU pour un autre développement : le nôtre et il est très encourageant mais en général, vous le refusez sans vous informer.

158.Posté par Poto le 17/03/2016 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout-a-fait d'accord avec Jeff. Quand nous mêmes, dans nos propres vies avons à faire a des personnes, soi disant des amis mais qui n'arrêtent pas de vous critiquer, de vous faire la gueule, de vous insulter carrément tout en vous exigeant plein de trucs, alors là c'est sur, vous faites tout pour les éviter ! Peut être que c'est l'orgueil démesuré de nos vieux qui à joué ? Ils pensaient pouvoir être plus forts, pouvoir faire mieux sans la France ? Ben là pour le résultat des courses, c'est plutôt la claque. Mais ce constat que tout le monde à pu faire ne semble pas ébranler nos vieux pour autant...Peut être que leur égo plane tellement haut dans le ciel, qu'il sont incapables de voir la réalité de ce qui se passe au sol ?

157.Posté par Roro LEBO le 17/03/2016 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
162.Posté par tutua
(humour)
" patrie des doits de l'Homme "
ce sont des droits ou des doigts ? ou partie des doigts de l'homme... ☺

156.Posté par Jeff le 17/03/2016 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P162, Tutua, je suis autant d'ici que toi même. Cela dit, quand tu fait le fier en disant : "beurkk ! jamais de la vie, aucun polynésien ne peut accepter se retrouver comme en France", c'est effectivement le message commun que vous nous avez distillé depuis l'autonomie pour mieux asseoir votre pouvoir. 35 ans après, on connaît le résultat on reviendra pas dessus ! En France les plus défavorisés ne sont pas oubliés et laissés à l'abandon comme vous le faites. Les chômeurs non plus. Les nécessiteux perçoivent une multitude d'aides sociales, celles que vous niez à nos pauvres. En faisant la course aux présidentielles, ton gourou démontre que nous avons eu tort de nous éloigner de la France, C'est l'inverse qu'il faut faire.

155.Posté par tutua le 16/03/2016 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P161
je me dis que tu ne dois pas être d'ici pour prôner la départementalisation, peut être de la France, patrie des doits de l'Homme qui a été très absente pour dire la loi chez nous.
L'autonomie c'est pas glorieux mais c'est un début, alors la départementalisation ... beurkk ! jamais de la vie, aucun polynésien ne peut accepter se retrouver comme en France

154.Posté par Jeff le 16/03/2016 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tutua : D'abord, perso et durant ces 35 dernières années j'ai gardé mon libre arbitre, ma libre pensée, j'ai gardé intacts mon indépendance et ma souveraineté dans mon âme et conscience et j'ai l'honneur de n'appartenir à aucun parti ! GF, OT ou n'importe qui d'autre, ne sont pas mes gourous. Aussi je me permets de juger nos élus à leurs actes et à leurs résultats. La crise du pays et la souffrance des familles sont beaucoup trop sérieuses pour accepter de vous voir, oranges et bleus, jouer au tennis avec les responsabilités qui pèsent sur vous et sur personne d'autre. C'est surtout au regard de cette attitude que beaucoup commencent à se poser la question, si ce ne serait pas mieux que l'on soit un département ?

153.Posté par tutua le 15/03/2016 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P158
tu déformes complètement.
il y a eu une attaque en règle contre Oscar, l'instabilité continuelle avec le Gip, les blocages du port (4 !!), Gaston avait même envahi la présidence et s'est fait sermoner par l'Etat, mais ça ne l'a pas calmé. Dans ce contexte, je n'ai jamais compris pourquoi Oscar s'est fié à sa dir cab, proche de Flosse, pour permettre à ton gourou de garder le sénat, très grosse erreur, trop naïf aussi ??? tant pis pour lui, Flosse a aussitôt donné l'envoi de sa campagne qu'il a très bien réussie, puisqu'il a bénéficié des voix de tous les perdants du 1er tour. Le jack pot !

152.Posté par Tahitian muslim le 15/03/2016 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@153
A force d’écrire de nombreux com, tu commences par dire tout et son contraire. Je te pensais plutôt flossienne adepte de l'autonomie et de l’attachement a la France et boom patatrac tu leurs crache dessus @P153.
Vu ton niveau d'anglais je te sens adepte des USA or il y aurait moult critique a prodiguer a leur encontre!!!!
Sinon, je suis d'accord avec toi malheureusement sur la malhonnêté des rapports entre la France et les anciennes colonies...il n’empêche qu'il faut tenter la positivité au lieu de se fermer et de se fâcher avec les autres...
One love One world

151.Posté par Jeff le 15/03/2016 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P157 : Tutua, merci pour ces précisions. C'est bien à partir de 2004 que la crise que nous connaissons à commencé.
Voici le cheminement de la formule :
OT/Indépendance=perte de confiance=arrêt de l'investissement=ralentissement de la croissance/consommation=chômage=faillite=ressource fiscale en berne=pays en crise= fuite des élites/jeunesse/cerveaux=décrochage monnaie=ostracisme=misère=violence=mort.

150.Posté par tutua le 14/03/2016 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P150
encore un qui parle de la politique et qui n'a rien compris en ce qui concerne le but ultime : être souverain. C'est autre chose que les zozonomies ( 5 ou 6ème version) toujours à "rénover" le statut, mais sans franchir la ligne rouge dictée par la France. Pov de vous !
ensuite il n'y a pas à demander, c'est un droit ( je rabâche !) inscrit dans la constitution française !!!! c'est clair, consultez le Préambule
en ce qui concerne Oscar, grosse erreur encore, il n'a dirigé le pays que de 2004 à 2013 dans le contexte de déstabilisation orchestré par Gaston qui a mis de pays sur la paille. Pour les années précédentes adresse toi à ton ancien gourou

149.Posté par Karl le 14/03/2016 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emere & Tutua ; Vous êtes persuadés d'avoir raison et on aura beau jouer de toutes les notes, rien ne vous fera changer d'avis. L'opportunisme extraordinaire dont vous faites preuve vous a rendus aveugles et sourds mais pas muets. Parce que pouvoir mentir avec une telle arrogance n'est pas donné à tout le monde. 35 ans que vous vous êtes partagé le pouvoir et on à envie de dire ; Et tout ça pour ça ?. La crise que nous traversons avec tout le malheur que cela comporte, c'est le peuple, c'est nous qui payons. Pas vous ! Cette crise est bel et bien de votre fait, le produit direct de vos actions. Alors, il n'y a pas besoin de faire un dessin ; On ne veut plus de vous !

148.Posté par Jako le 14/03/2016 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P151, 152 : Si tu lisait comme il faut tu apprendrais que ce n'est ni l'Etat, ni l'ONU et encore moins un petit parti indépendantiste ultra minoritaire comme le tien qui peuvent, aujourd'hui, imposer un statut quelconque au peuple. C'est ça la démocratie et la liberté !...Tous ces concepts dont vous avez plein la bouche, mais qu'en réalité vous violez et avez comme premier objectif de nous les interdire. Plus vous vous acharnez à nous imposer vos statuts et vos idéaux suicidaires, plus vous poussez la plupart à opter pour la départementalisation. Rien que pour vous effacer et tourner enfin la page sur un tel degré d'orgueil, d'irresponsabilité et d'incompétence ça vaudrait le coup ! On s'en sortirait bien mieux !

147.Posté par Roro LEBO le 13/03/2016 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
151.Posté par tutua
Je te rappelle que nos anciens ont combattu pour leur liberté contre les Français, n'oublie pas notre Histoire.
---------
Je te rappelle que Oscar s'est engagé dans la Marine française... et regarde bien quand il est revenu au Fenua ☺

146.Posté par emere cunning le 13/03/2016 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tahitian Muslim,
"Triste votre acharnement à condamner des concepts de libertés et de justice primordiale..."
C'est à moi que tu dis ça ? D'abord, je t'interdis (oups) de me mettre dans le même sac que les autres là. Je les ai lus ailleurs et je ne partage pas plus leurs idéaux comme de laisser notre pays à la botte de la France ou d'en faire un département. Quant à croire que la France et ses dirigeants et hauts-fonctionnaires nous traiterons d'égal à égal, vous rêvez. Comme disent très bien Mike/Cool ruler/Ralph (clever boys), la France "travaille" avec l'Algérie pour lui soutirer ses richesses. Ils nous ont aidé uniquement pour mener à bien leurs essais chez nous. Il n'y a que ses intérêts qui comptent. Après elle, le déluge peut nous engloutir, aucun risque qu'elle se retourne.

145.Posté par tutua le 13/03/2016 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

148
le peuple s'est exprimé dans un cadre étroit et jamais sur l'accession à notre souveraineté. C'est un droit inscrit dans le préambule de la Constitution française, on ne demande pas d'autorisation ! on engage le processus de l'Onu sur notre développement avec l'Etat français. C'est le mécanisme, jusqu'à présent la France a refusé de répondre à l'ONU, mais il faudra bien qu'elle y vienne.

144.Posté par tutua le 13/03/2016 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P148
Oscar n'a jamais caché ses buts politiques contrairement à tes affirmations. Je te rappelle que nos anciens ont combattu pour leur liberté contre les Français, n'oublie pas notre Histoire.
L'autonomie est un stade qui est dépassé, la preuve l'agitation de Flosse sur son Pays Associé qui pourrait obtenir des leviers beaucoup plus conséquents pour notre développement, mais vous n'en voulez pas davantage alors qu'il est ce qu'il y a de mieux que tout ce qui existe dans votre petit cadre

143.Posté par Timmy le 13/03/2016 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On verra surtout l'effondrement de ces deux vieux qui n'auront rien fait d'autre que penser à eux et à leurs copains coquins. En 35 ans de règne intermittent, ils ont tous deux amené le pays à la crise que nous connaissons aujourd'hui. Et ça ose encore nous prendre de haut !

142.Posté par Zembla le 12/03/2016 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P147 : Votre chanson et votre musique sont fausses !

141.Posté par Vai le 11/03/2016 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P146 Tahitian muslim ; C'est extraordinaire cette façon que vous avez à inverser les rôles ! C'est vous qui êtes des tristes personnages en vous acharnant à violer les concepts de liberté et de justice primordiales. C'est vous qui ne respectez pas la volonté clairement et librement exprimée par le peuple. C'est vous qui faites preuve d'une injustice crasse en engageant notre avenir et l'avenir de nos enfants en allant nous inscrire d'office sans nous avoir consulté. Sans avoir le moindre mandat pour le faire. Les principes de la démocratie c'est le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple. Le peuple en question ne veut pas de vos aventures. Commencez donc par respecter sa volonté et son libre choix.

140.Posté par tutua le 11/03/2016 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est plus la peine d'en dire plus, qui vivra verra, comme dans la chanson

139.Posté par Tahitian muslim le 11/03/2016 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@emere sam jason mako ralph leo et toute la clique....
Triste votre acharnement à condamner des concepts de libertés et de justice primordiale...
en 1945 vous seriez sous vichy...
Pour ma part ce qui me dérange est la vision capitaliste de la France ou l'argent est roi....ce modèle on nous l'impose et nos politiciens sont assez bêtes pour ne pas comprendre que ce schéma est négatifs pour notre population et n'engendre que pauvreté et exclusion pour le plus grand nombre et richesse pour un tout petit clan....
Notre modèle économique deplus est complétement faussé et loin d’être autonome...tout cela est fait exprès pour nous garder dans l'assistanat...si tous cela vous convient libre à vous...

138.Posté par Sam le 10/03/2016 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P140 : Tutua, Tahitian Muslim, on à du mal à vous comprendre les gars, mais dites, pourquoi, puisqu'il semble bien que vous ayez des problèmes de compréhension de la société moderne, d'urticaire vis à vis de la métropole, que vous soyez un peu dans le style anarchique et en difficulté avec tout ce qui représente la hiérarchie, pourquoi vous n'iriez pas tester vos idéaux durant une ou deux saisons dans un atoll éloigné ? Au lieu d'entrainer tout le monde dans votre délire, pourquoi vous n'iriez pas vous même nous faire la démo de ce que vous nous racontez et répétez à l'infini ? Si après deux saisons on voit que vous vous portez bien, c'est sur que vous ferez des émules !

137.Posté par Jason le 10/03/2016 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@P140 Tahitian Muslim, Le peuple dont tu fait référence ne t'appartient pas. Alors ne parle pas à sa place. C'est vous qui insultez le peuple. C'est vous qui êtes allés à NY où vous avez engagé sa parole, son futur, celui des générations futures. C'est vous qui avez signé au nom d'un peuple sans être représentatifs, sans l'avoir consulté, sans y être autorisés, sans avoir le moindre mandat. C'est vous qui insultez le peuple. Honte à vous !

136.Posté par Mako le 10/03/2016 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tutua, raconte-nous un peu, si tu devais choisir qu'on te fasse cadeau d'un billet en cfp, tu choisirais lequel ? Celui de 10.000 ou celui de 500 ? La réponse me semble évidente, quoi que... avec vous on ne sais jamais ! Bien, aux yeux du monde Tutua, le reflexe sera à peu près le même, ils seront toujours portés par le même choix. Donc, nous sommes bien plus souverains aujourd'hui en tant que polynésiens-français, que si nous étions indépendants et simplement ma'ohi nuiens ! Si t'arrives à me démontrer le contraire, je te fait cadeau du billet de 500.

1 2 3 4 5 » ... 7
Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance