Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Visé par deux enquêtes, Bruno Marty en garde en vue



L'ex-président du conseil d'administration de la TEP, Bruno Marty.
L'ex-président du conseil d'administration de la TEP, Bruno Marty.
PAPEETE, le 21 juin 2017 - Les policiers de la brigade financière interrogent le directeur du Laboratoire des travaux publics, ce mercredi dans les locaux de la DSP, dans le cadre des enquêtes préliminaires sur les soupçons de conflit d'intérêt à la TEP et d'abus de biens sociaux à la Spres.

L'ancien ministre des Transport du gouvernement Flosse et ex-président du conseil d'administration de la Société de transport d'énergie électrique en Polynésie (TEP) a été placé en garde à vue dans les locaux de la DSP ce mercredi après-midi, selon des informations de nos confrères de Radio 1. Bruno Marty, actuel directeur du Laboratoire des travaux publics et conseiller municipal de Papeete, est entendu par les enquêteurs la brigade financière dans le cadre des deux enquêtes préliminaires ouvertes en 2016 sur des soupçons de conflit d'intérêt à la TEP et d'abus de biens sociaux à la Spres.

La première affaire concerne un contentieux entre la TEP et la Spres. Cette ancienne société de Bruno Marty avait remporté en 2013 le marché de la pose d'un câble sous-terrain haute tension à Arue, des travaux évalués à 170 millions de francs. Mais le câble s'était déterré peu de temps après sa pose et la TEP avait exigé que les travaux soient refaits. La Spres s'était exécutée en présentant une nouvelle facture à la TEP qui avait refusé de payer. Devenu ministre de l'Equipement sous le gouvernement Flosse, et nommé à la tête de la TEP, les enquêteurs soupçonnent Bruno Marty d'avoir profité de sa position en faveur de la Spres.

La deuxième enquête porte sur des soupçons d'abus de biens sociaux à la Spres du temps de la gestion de Bruno Marty. Selon nos confrères, les enquêteurs soupçonnent cette fois l'ancien gérant d'avoir utilisé plusieurs dizaines de millions de francs de la société pour des dépenses personnelles.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 21 Juin 2017 à 16:39 | Lu 3108 fois

Tags : JUSTICE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance