TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Vers une exploitation industrielle privée des massifs domaniaux de Pinus




Actuellement, moins de 1 000 m 3 de bois scié sont produits chaque année, alors que les peuplements disponibles pourraient permettre un volume 14 400 m 3 par an, soit 46 % de la consommation annuelle locale en bois de construction.
Actuellement, moins de 1 000 m 3 de bois scié sont produits chaque année, alors que les peuplements disponibles pourraient permettre un volume 14 400 m 3 par an, soit 46 % de la consommation annuelle locale en bois de construction.
PAPEETE, 18 octobre 2016 - Les massifs forestiers domaniaux pourraient être confiés à un opérateur industriel, sélectionné par appel à projet. Celui-ci devra gérer l’intégralité de la filière, depuis la coupe de l’arbre jusqu’à la distribution des produits finis.

Un appel à projets pourrait être lancé prochainement pour l’exploitation de l’important massif forestier domanial de Pinus sur l’île de Nuku Hiva. La question a été évoquée lors du Conseil des ministres décentralisé à Taiohae, ce mardi.

Mais à terme, le Pays envisage de confier l’exploitation des 5900 hectares de massifs forestiers domaniaux de pins des caraïbes à un opérateur industriel privé. Retenu à la suite d’un appel à projet, ce dernier devra intervenir sur l’intégralité de la filière.

La mise en place de la filière complète est, en effet, la condition indispensable pour que de petits porteurs de projets forestiers plus modestes, se limitant à certains segments de la filière qui ne nécessitent que des équipes et des moyens matériels de bien moindre importance, puissent y écouler leurs propres productions.

De nombreuses petites entreprises forestières se consacrant par exemple à la coupe et au débardage y trouveront le débouché indispensable pour leurs grumes. De plus, l’exploitation des massifs domaniaux par l’opérateur industriel principal permettra aussi qu’il fournisse à ces plus petites entreprises les prestations qui leur sont nécessaires telles que l’affûtage, le séchage, le traitement des bois, lesquels nécéssitent, elles aussi, des investissements conséquents. Ces différents points doivent être intégrés parmi les critères de sélection de l’appel à projet relatif à la mise en valeur des peuplements domaniaux de pinus qui sera lancé très prochainement.

Le domaine sylvicole du Pays résulte du très important programme de boisement initié dans les années soixante-dix par le département de la forêt et de la gestion de l’espace rural du SDR. Ce programme visait à couvrir, au moins en partie, les besoins du marché intérieur en bois d’œuvre pour la construction qui, en 2013, a représenté 31 000 m3 d’importations en provenance de Nouvelle-Zélande, des Etats-Unis ou du Chili.

Aujourd’hui parvenus à maturité, les plantations en Pinus caribaea offrent des volumes importants pour la viabilité économique de l’exploitation forestière. Sur les 5 900 ha plantés en vue d'une exploitation, on estime à 3000 ha la surface réellement exploitable car accessible.

Actuellement, moins de 1 000 m 3 de bois scié sont produits chaque année, alors que les peuplements disponibles pourraient permettre un volume 14 400 m 3 par an, soit 46 % de la consommation annuelle locale en bois de construction.

Le programme de politique agricole de la Polynésie pour les années 2011-2020, validé par le comité d’orientation et d’évaluation de la politique agricole, définit en tant qu’objectif général la dynamisation du secteur forestier polynésien dans le respect de l’environnement.

Dans cette optique, ce programme décennal fixe comme orientation l’exploitation et la commercialisation d’au-moins 60% de la ressource disponible des massifs existants, en garantissant la pérennité de la ressource par le renouvellement des parcelles exploitées.

Rédigé par JPV le Mardi 18 Octobre 2016 à 15:26 | Lu 1528 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Chris beez le 18/10/2016 15:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc le pays va faire couper, les arbres plantes dans les années 70, quid des plantations a prévoir pour les 40 prochaine s années...

2.Posté par Zorro le 18/10/2016 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

5 900 ha plantés en vue d'une exploitation, on estime à 3000 ha la surface réellement exploitable car accessible: l'administration francaise a la sauce locale dans toute sa splendeur. On a concretement planté des arbres dans des zones inacessibles et on ne pourra en exploiter que la moitié selon une estimation. Bravo les génies clap clap clap

3.Posté par simone grand le 19/10/2016 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as raison Zorro; les experts planteurs de Pinus et falcata étaient des crétins.

4.Posté par tutua le 19/10/2016 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais quand ces zombies sur les posts vont-ils cesser de critiquer pour un oui ou un non ? Ces plantations sont une bonne entreprise sur le long terme, il y aura beaucoup de travail et on paiera moins cher le bois, voilà une opération très positive.

5.Posté par Poluplus le 19/10/2016 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un bois médiocre, juste bon à faire de la pâte à papier.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance