Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Vernaudon, Pomare et Tefaatau condamnés dans l’affaire Radio Bleue




L'ancien Tavana Emile Vernaudon est condamné à 1 an de prison, 5 ans d'inéligibilité et devra rembourser 65,5 millions Fcfp à la commune de Mahina.
L'ancien Tavana Emile Vernaudon est condamné à 1 an de prison, 5 ans d'inéligibilité et devra rembourser 65,5 millions Fcfp à la commune de Mahina.
PAPEETE, 16 mai 2017 - Emile Vernaudon, Joinville Pomare et Gilles Tefaatau ont été condamnés mardi en correctionnelle pour faux et usages de faux, abus de confiance et détournement de fonds publics dans l'affaire Radio Bleue. Les trois hommes doivent en outre rembourser 96,1 millions Fcfp à la commune de Mahina.

L’ancien maire de Mahina a été condamné ce mardi à un an de prison, 5 millions Fcfp d’amende, à 5 ans d’inéligibilité et à l’interdiction d’exercer une fonction publique pendant 5 ans, pour faux et usages de faux, abus de confiance et détournement de fonds publics dans l'affaire Radio Bleue.

Des peines de 5 ans d’inéligibilité et d’interdiction d’exercer une fonction publique ont aussi été prononcées à l’encontre de Joinville Pomare et de Gilles Tefaatau, également inquiétés dans cette affaire pour les mêmes délits. Joinville Pomare écope en outre d’une peine de 6 mois d’emprisonnement et d'une amende de 5 millions Fcfp. Gilles Tefaautau est condamné à 4 mois d’emprisonnement assorti du sursis simple et à 1 million Fcfp d’amende.

Tous trois sont par ailleurs condamnés à rembourser la mairie de Mahina des dépenses versées sans convention à Radio Bleue de 2002 à 2008 : 3,19 millions Fcfp pour Gilles Tefaatau ; 27,4 millions Fcfp solidairement pour Emile Vernaudon et Joinville Pomare ; et 65,5 millions Fcfp pour Emile Vernaudon. Ils ont 10 jours pour faire appel.

L’affaire Radio Bleue avait été mise en évidence à la suite d'un rapport de la Chambre territoriale des Comptes, en 2009. L'information judiciaire a établi l'existence de versements sans convention de la municipalité à l’association PIP Radio Bleue pour 40 millions Fcfp en 2005 et 2006, 35 millions Fcfp en 2007 et 21 millions Fcfp en 2008 en faveur de cette radio de Mahina, organe de propagande politique lié au Ai’a Api, le parti d’Émile Vernaudon.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 16 Mai 2017 à 09:36 | Lu 3938 fois






1.Posté par Mathius le 16/05/2017 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait nous expliquer pourquoi radio tefana est passėe entre les mailles du filet, bizarre vous avez dit bizarre comme c'est bizarre, n'est ce pas monsieur le garant de la légalité?

2.Posté par Ni vieux Ni jeune le 16/05/2017 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pauvre Emile, il devra renoncer aux croisières sur le Paul Guauguin

3.Posté par pif paf le 16/05/2017 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faites comme un ancien président du Pays, demandez la grâce présidentielle.

C'est votre droit !

4.Posté par bande de blaireau ! le 16/05/2017 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la caisse !

5.Posté par lolo98719 le 16/05/2017 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vernaudon va reJoindre la résidence des flots bleue........

6.Posté par Au pays de Gandhi le 16/05/2017 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

prison.

7.Posté par emere cunning le 16/05/2017 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces juges et magistrats de la Cour des Comptes font la guerre à E Vernaudon et G Flosse pour les radios Mahina et Pirae qui rendaient bien des services à leurs administrés (et je sais de quoi je parle), mais ils ferment les yeux sur les détournements de fonds publics de Oscar Temaru qui dépense des millions à faire la propagande de SON parti sur SA Radio Tefana payée par les contribuables de Faa'a, les plus pauvres de Polynésie. ET ça barde en ce moment avec les Présidentielles et les Législatives. Mais inutile de leur demander de l'écouter, ils faisaient la sourde oreille même quand ses sbires appelaient à mettre le feu à la Papeete. Pas de risque qu'ils se frottent à OT, surtout qu'un pote comme celui là sait se mettre à genoux quand il faut éliminer G Flosse. Même combat.

8.Posté par énervé come in le 16/05/2017 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est sûr, ces jUGES doivent regarder la chaîne de propagande de l'éTAT fRANCAIS, avec ces journaleuses qui détournent les informations et sont prêtes à mépriser le Peuple en racontant de fausses informations à propos de ceux que le Peuple a vraiment choisi au travers des élections, et avant d'être écarté, toujours par les mêmes jUGES.
Ne laissons pas la dictature des juges et des journalistes nous dire ce qu'il faut penser. Le Peuple peut penser par lui-même, et c'est cela qui leur fait peur.

9.Posté par Ropati RORO le 17/05/2017 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ emere cunning
Bonne analyse... ♥

10.Posté par Microstring le 17/05/2017 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces gens se sont servis de l'argent public pour s'en mettre plein les poches... QU'ILS REMBOURSENT MAINTENANT !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 28 Mai 2017 - 13:12 Linda Chung est la nouvelle Miss Dragon

Samedi 27 Mai 2017 - 17:55 Les reines de beauté au Golf de Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance