TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Valls au Canada et à Saint-Pierre-et-Miquelon pour parler échanges commerciaux




Manuel Valls se rend en visite officielle au Canada à partir de mercredi, pour évoquer notamment le traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, avant une escale à Saint-Pierre-et-Miquelon pour parler développement économique.

Le Premier ministre avait annulé cette visite initialement prévue mi-juin en pleine organisation de l’Euro-2016 de football et au moment des manifestations en marge des débats parlementaires de la loi travail en France adoptée cet été.

Pour sa première visite officielle au Canada en tant que Premier ministre, il se rendra d'abord à Ottawa, la capitale fédérale, où il passera la matinée du jeudi avec son homologue canadien Justin Trudeau.

Les deux hommes devraient discuter de "la manière dont France et Canada peuvent coopérer ensemble, notamment sur les crises mondiales, les questions environnementales et de changement climatique", a-t-on précisé dans l'entourage de Manuel Valls.

Depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, Justin Trudeau a fait part de sa volonté de faire revenir son pays sur la scène internationale. La question du réinvestissement du Canada dans les opérations de maintien de la paix des Nation unies va être abordée, a-t-on précisé de source diplomatique, le Canada souhaitant par exemple apporter un soutien logistique au Mali.

Les deux hommes discuteront également "des moyens qui permettront de rehausser la collaboration en matière de sciences, d'innovation et de technologie, et de promouvoir la protection des femmes et des enfants", ajoute un communiqué du Premier ministre canadien.

Autre objectif de cette rencontre: "explorer les façons d'accroître les échanges commerciaux entre les deux pays, y compris en ce qui a trait aux débouchés qu'offrira la mise en œuvre de l’Accord économique et commercial global (AECG)", ajoute le communiqué.

Ce traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, qui doit être signé fin octobre, est largement souhaité par le Canada, inquiet des récentes réserves formulées par certains pays européens, dont l'Allemagne.

-Rassurer le Québec-

M. Valls devrait rassurer son interlocuteur sur la nécessité de ce traité, qui sera aussi au coeur de la rencontre prévue jeudi après-midi avec M. Trudeau et le chef du gouvernement du Québec, Philippe Couillard, à Montréal. Des rencontres avec des entrepreneurs et des start-up innovantes sont également au programme.

Vendredi, M. Valls se rendra à Québec, dans le cadre de la 19e Rencontre alternée des Premiers ministres québécois et français. Parmi les thèmes abordés avec M. Couillard, figurent "l'économie, le numérique, la jeunesse, la promotion de la langue française, la lutte contre les changements climatiques, la prévention de la radicalisation et la stratégie maritime", précise un communiqué du Premier ministre du Québec.

A l'occasion de cette visite, des représentants des gouvernements québécois et français se rendront également à Rimouski, ville située à 250 km au nord-est de Québec, pour procéder à l’inauguration de l’Institut France-Québec maritime. L'institut analysera les aspects économiques, environnementaux et sociaux de la stratégie maritime que le Québec entend accentuer.

Enfin, après avoir rencontré l'importante communauté française du Québec et le monde des arts et du spectacle, Manuel Valls sera samedi à Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel français situé dans l'Atlantique nord en face de l'embouchure du Saint-Laurent.

Le Premier ministre évoquera notamment le développement économique, maritime et touristique de ce territoire d'environ 6.000 habitants, qui a fêté en juin le bicentenaire de sa rétrocession à la France.

Il signera également une convention pour le désenclavement numérique de l'archipel, et posera la première pierre d'un internat de la réussite à Saint-Pierre pour accueillir les lycéens de la commune isolée de Miquelon-Langlade d'ici à 2018.

M. Valls est le premier chef de gouvernement français à se rendre à Miquelon-Langlade depuis Jacques Chirac en 1987, et à Saint-Pierre depuis Alain Juppé en 1996. Le président François Hollande, lors de sa visite officielle au Canada début novembre 2014, avait également fait escale sur l'archipel.

avec AFP


Rédigé par Roxane Berget le Mardi 11 Octobre 2016 à 05:54 | Lu 203 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Kaddour le 11/10/2016 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Normal que ce représentant des transnationales se rapproche du Canada !!
L'accord TAFTA (TTIP) avec les patrons du monde (les USA) a du plomb dans l'aile. Mais les compagnies américaines ont des accords de libre échange avec le Canada (ALE). Donc si l'Europe marche avec lui, les US reviennent en Europe via le Canada !!! Et on contourne le TTIP !!! CQFD ........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance