TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Va’a V1 – Super Aito : La compétition fait peau neuve


La course de pirogue individuelle « Super Aito » se déroulera samedi 20 août dans la zone maritime de Pirae-Arue. Le Super Aito est le point culminant de la saison de V1, la course regroupera l’élite de la discipline. Plusieurs changements notables sont au programme, notamment au niveau du parcours. Comme le « Te Aito », le « Super Aito » sert d’événement test pour les championnats du monde prévus en 2017.



La conférence de presse s'est déroulée mercredi matin
La conférence de presse s'est déroulée mercredi matin
Le « Super Aito » est le point culminant de la saison de pirogue individuelle. Le « Te Aito » en est la course qualificative. Comme chaque année, les 100 premiers des 400 participants du « Te Aito » sont qualifiés pour le « Super Aito ». Ils seront rejoints cette année par une cinquantaine d’autres participants, les cinq premiers des catégories junior, master 40 et 50, des places étant également destinées aux meilleurs athlètes des îles.
 
Charley Maitere et Mara Aitamai, promoteurs du « Te Aito » et « Super Aito », ont respectivement créé ces deux évènements en 1988 et 1992. 2016 sera l’année du changement, les deux évènements étant organisés en partenariat avec le comité organisateur des championnats du monde de 2017-2018, en partenariat également avec la fédération tahitienne de va’a et son président Rodolphe Apuarii.
 
Les médias étaient conviés à une conférence de presse ce mercredi 17 août. Une des évolutions majeures concerne le parcours qui se fera sur une seule étape au lieu de deux et qui consistera à « tourner en rond », selon l’expression de Kévin Céran-Jérusalémy, le tenant du titre présent à cette conférence. En 2016 et 2017, les pirogues partiront de l’hôtel Pearl Beach, partenaire de l’événement, car la Pointe Vénus sera en travaux en 2017.

Les règles concernant les bateaux supporters ou accompagnateurs ont changé
Les règles concernant les bateaux supporters ou accompagnateurs ont changé
Le monde du va’a veut se moderniser
 
Après un départ et une arrivée au Pearl Beach (puis à terme à la Pointe Vénus), les pirogues réaliseront le même parcours que celui du « Te Aito » en trois boucles. (voir schéma). Le dispositif de sécurité restera la même, à savoir une interdiction de naviguer dans la zone centrale et dans la partie lagon pour les bateaux accompagnateurs ou spectateurs, ce afin d’éviter créer des vagues susceptibles de favoriser tel ou tel rameur.
 
Si cette disposition peut faire grincer les dents de certains « habitués », elle va dans le sens de l’équité sportive. Le service des sports de Tahiti Infos a été par ailleurs plusieurs fois interpellé sur la question du dopage. Comme d’autres sports d’endurance, le va’a n’y échappe pas. La consommation d’alcool de quelques capitaines de bateaux supporters lors de courses majeures est également un secret de polichinelle qui n’a pas encore été traité.
 
On peut légitimement se poser la question si ce « coup de pied » dans la fourmilière du va’a dont Reynald Temarii est un des artisans, va impacter à terme également les autres courses comme Hawaiki Nui Va’a ou autre. Pour le Te Aito et le Super Aito, les organisateurs ont collaboré avec le comité organisateur des championnats du monde et avec la fédé. Chaque entité doit se caler dans son nouveau rôle, non sans quelques difficultés.
 
Rappelons que le crédo du COL est le développement du tourisme à travers les évènements sportifs or les courses habituelles attirent peu d’étrangers, (Hawaiki Nui Va’a comme Tahiti Nui Va’a), tant au niveau des compétiteurs que des touristes, ce pour des raisons multiples. Le pari pour le COL et ses partenaires sera d’y parvenir sans pour autant perdre ce qui fait l’authenticité de ces évènements uniques au monde, par leur cadre comme par leur ambiance.

Les deux favoris restent Kevin-Céran-Jérusalemy et Steeve Teihotaata
Les deux favoris restent Kevin-Céran-Jérusalemy et Steeve Teihotaata
Kévin Céran-Jérusalemy reste le favori
 
En ce qui concerne les pronostics, Kévin Céran Jérusalemy reste le favori, il est le tenant du titre 2015, année où il avait réalisé le doublé Te Aito-Super Aito. Un second doublé serait historique, puisque Kévin a remporté le Te Aito 2016. Kévin est apprécié du public, il avait obtenu la 3e place au concours Tahiti Infos ATN Challenger 2016, le concours du sportif de l’année. Steeve Teihotaata, de Edt Va’a, reste son principal adversaire, en l’absence de Rete Ebb qui a dû déclarer forfait en raison du course de SUP aux Etats Unis prévue de longue date.
 
D’autres rameurs seront bien sûr à surveiller, notamment ses coéquipier de Shell Va’a Joann Cronsteadt et Damas Ami, ou encore Kyle Taraufau du team Opt. Le danger peut également venir de juniors talentueux que l’on a vu monter en puissance dernièrement. Revi Thon Sing avait mené le Te Aito pendant un bon moment alors qu’il avait remporté la veille le Te Aito junior. Hititua Taerea de Maire Nui, Sly Ly Sao de Teva, respectivement 4e et 5e au Te Aito 2016…SB

liste_officielle___v__11_8_16_a_15_45.pdf Liste officielle - V. 11.8.16 à 15.45.pdf  (176.78 Ko)


Charley Maitere l'organisateur et Rodolphe Apuarii président de la fédé, une collaboration chapeautée par le COL
Charley Maitere l'organisateur et Rodolphe Apuarii président de la fédé, une collaboration chapeautée par le COL
Charley Maitere, président du club organisateur Ruahatu :
 
Pourquoi avoir changé le parcours ?
 
« En premier lieu pour la sécurité des rameurs, ensuite en prévision des championnats du monde de 2017. C’est une aubaine pour ces athlètes de travailler sur le parcours des championnats du monde. C’est aussi pour que les bateaux spectateurs ne viennent pas troubler la course qui s’annonce bien entre athlètes. On a ressenti, après le Te Aito, un retour favorable des rameurs qui disent que lorsqu’il n’y a pas de bateaux, ils font leur course et ont la place méritée. »
 
C’est un plus pour les spectateurs ?
 
« Avec les médias qu’il y a aujourd’hui ce va être un plus. On le voit avec d’autres sports comme le beach soccer, beach volley, il y a du spectacle donc pourquoi pas. Une course où l’on voit les rameurs partir et revenir c’est un peu ennuyeux, à mon avis. Il y aura du spectacle, des combats, même si on devra attendre 2018 pour que le Super Aito revienne à la Pointe Vénus. On n’interdit pas de venir sur l’eau mais on demande uniquement le respect de la ligne du couloir de course. »
 
Le positionnement des ravitailleurs semble avoir été un souci au Te Aito ?
 
« La réglementation sportive exige un point de ravitaillement pour toute course de longue distance. On le voit dans les courses automobiles, celui qui veut ravitailler prend un autre couloir. C’est une option, celui qui ne veut pas, le prévoit et embarque avec lui ce dont il a besoin. C’est à chacun de s’organiser, c’est une habitude à prendre. Le positionnement habituel attire trop les enfants qui sont « sourds » aux appels du présentateur, on veut éviter tout problème. »
 
L’accent est mis sur le fait d’attirer les rameurs des îles, de l’étranger ?
 
« Le développement des archipels, c’est important. Ils ne doivent pas être handicapés par la distance, venir à Tahiti pour une course demande de l’argent. On a validé plusieurs Te Aito qui se déroulent dans les îles pour qu’ils soient qualifiés directement pour le Super Aito pour leur éviter de venir deux fois. On a 152 compétiteurs au total pour l’instant, avec chaque année de plus en plus d’étrangers. »
 
Vous avez fait un rappel à l’ordre pour les stickers autres que ceux des partenaires officiels ?
 
« Nous demandons aux rameurs de respecter le plan de pose qui leur est donné. Ils peuvent mettre leurs sponsors personnels s’ils ne font pas de concurrence directe aux sponsors officiels, c’est normal, ceux qui font concurrence directe doivent être camouflés. Le vainqueur touche 500 000 fcp, la moindre des choses, c’est de respecter les sponsors de la course. Merci de votre soutien. » Propos recueillis par SB

Le nouveau parcours
Le nouveau parcours

Rédigé par SB le Jeudi 18 Août 2016 à 11:29 | Lu 1532 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par TOM SING VIEN anthony le 18/08/2016 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo charley et mara !!!!!

Le nouveau Vice Président du va'a et l'ancien Pr de la fédé...... ça se colle bien ,,,,
a faaitoito vous être les meilleurs ,,

2.Posté par paku le 19/08/2016 07:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

reynald qui a reçu un coup pied de la fédération international de foot bal donne un coup pied dans la fourmilière du va'a
après on s'étonne ,les jeunes suivez l'exemple et on se la ferme a la fédération de va'a sinon pas de subventions .

3.Posté par Faut pas pousser! le 19/08/2016 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand le plus grand escroc tahitien, tristement célèbre dans le monde entier (plus que Flosse dont les exploits ne sont connus qu'en France...), donne un coup de pied dans la fourmilière du vaa pour soit disant en redorer l'image, il ferait mieux de se le donner à lui même et de disparaitre ensuite couvert par la honte d'avoir déshonoré notre pays...

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki