Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Va'a V1 - Super Aito : Retour en interview sur l'accrochage


Samedi dernier s'est déroulé le Super Aito, le moment fort de la saison de pirogue V1. Kévin Céran Jérusalémy était parti favori, mais suite à un accrochage avec le deuxième Steeve Teihotaata en fin de parcours, après plus de trois heures de course, c'est finalement le junior Tutearii Hoatua qui avait passé la ligne d'arrivée le premier, suivi de Steeve Teihotaata et de Kevin Céran Jérusalémy. Le Super Aito a été aussi un événement-test en vue des championnats du monde prévus à Pirae en 2017-2018.


Le moment fatidique de l'accrochage
Le moment fatidique de l'accrochage

L'édition 2016 du Super Aito aura été une belle fête du va'a, même si des améliorations seront vraisemblablement apportées suite à la réunion de débriefing prévue ce vendredi. Le COL, le comité organisateur des championnats du monde de va'a de 2017-2018, a préconisé la mise en place d'une zone interdite à la navigation pour les bateaux accompagnateurs ou supporters. La fédération tahitienne de va'a est un partenaire important du club organisateur, le club Ruahatu de Charley Maitere.

 

Ce fut également l'occasion de nous entretenir avec Heitara Tehahe, le père de Kevin Céran Jérusalémy, qui a pu nous donner son avis sur les nouvelles dispositions de navigation autour de la course, ou encore avec le vainqueur Tutearii Hoatua. Tutearii est le fils de Serge Hoatua, le rameur de Tautira à qui le Mémorial Hoatua est dédié, le mémorial Hoatua est une course de V1 qui se déroule à la presqu'île. SB


Kévin Céran Jérusalemy "Il faut savoir accepter la défaite."
Kévin Céran Jérusalemy "Il faut savoir accepter la défaite."

Kevin Céran Jérusalemy après la course :

 

Ton analyse de la course ?

 

« J'ai manqué de jus vers la fin. Je n'arrivais plus à tenir ma vitesse de pointe. C'est comme ça qu'ils sont revenus sur moi. On a fait un beau combat, je tiens à féliciter le jeune, il a prouvé que même en étant junior, il pouvait gagner la course aujourd'hui. La course était ouverte, tout le monde avait sa chance. Je partais favori mais dans ma tête je ne sous-estimais personne. Je suis quand même un peu déçu de ma course mais je pars toujours la tête haute pour les prochaines courses. On ne va pas baisser les bras, encore félicitations aux deux devant moi, ainsi qu'aux autres rameurs. »

 

Il y a eu ce petit accrochage ?

 

« Oui, il y a eu un petit accrochage entre Steeve et moi, je n'ai pas fait exprès. Quand il m'a doublé, il a voulu couper tout de suite devant moi, et à ce moment là, mon avant est parti sur son arrière. Je pense que la course s'est jouée là pour le jeune. Il en a profité, et avec cinq mètres d'avance, à ce stade de la course, c'était difficile à reprendre, à revenir. »

 

Cela reste une très belle course ?

 

« Oui, il y a eu un super beau combat aujourd'hui. Il y a eu toutes les conditions. (...) Des jours on gagne, des jours on perd, c'est comme ça, on peut peut pas tout le temps gagner, il faut savoir accepter la défaite. Moi j'accepte très bien cette défaite-là et je pense que les deux devant étaient là pour venir me chercher. Félicitations encore à eux. »


Heitara Tehahe, le père de Kévin
Heitara Tehahe, le père de Kévin

Heitara Tehahe au micro de Tahiti Infos :

 

Que penses-tu de la zone interdite aux bateaux :

 

« C'est merveilleux maintenant, c'est quelque chose qu'il fallait déjà faire depuis des années. Il y en a beaucoup qui ont gagné des courses comme ça, avec les vagues de bateaux. Il faut être logique, si on gagne avec les vagues de bateaux, on ne gagne pas avec la force de ses bras. C'est bien facile de gagner comme ça. Tout le monde peut gagner comme ça. »

 

« Cette année, les bateaux ne peuvent pas rentrer dans le lagon, c'est merveilleux ! Ils restent dehors et respectent les pirogues. On voit bien qu'il n'y a pas de cafouillage. Les bateaux ne coupent pas la route des piroguiers. Il n'y pas de casse, c'est « chacun pour soi et que le meilleur gagne ». On y gagne en plus en sécurité, pour les rameurs, comme pour ceux qui assistent à la course. »

 

Tu penses qu'on devrait s'en inspirer pour les courses V6 ?

 

« Justement, c'est quelque chose qu'il faudrait régler tout de suite, ça aussi. J'espère que cette année la fédération fera quelque chose pour ça. Je rajouterai aussi pour le problème de la ligne de départ. Les départs à Hawaiki Nui Va'a ont toujours laissé à désirer, pour rester poli. Il faudrait trouver un moyen en V6, surtout à Huahine où il y a du courant, car pour les V6 ce n'est pas évident pour les rameurs de rester sur place en attendant le départ. Il faut trouver un moyen. »

 

Cela reste une fierté de voir ton fils à ce niveau ?

 

« S'il en est arrivé là, c'est que dès petit, à cinq ans, il a eu sa première pirogue. Il ramait déjà avec moi en haute mer dans son île de Huahine. Maintenant, je le vois dans de grandes courses comme le Super Aito...Moi, je n'ai jamais gagné le Super Aito, ni le Te Aito d'ailleurs. Jamais. Mais je suis quand même arrivé sur le podium. Quand il gagne, c'est comme si j'avais gagné avec lui. Bien sûr que je suis content de le voir en tête. »

 

Un dernier mot ?

 

« On va remercier les acteurs de cette course là. Bien sûr que le podium n'est pas donné à tout le monde mais ils doivent être contents de leur course, quel que soit leur résultat. Vive le Super Aito. »


Le rameur de Tautira Tutearii Hoatua a remporté le Super Aito 2016
Le rameur de Tautira Tutearii Hoatua a remporté le Super Aito 2016

Tutearii Hoatua après sa victoire :

 

Tu as profité de leur accrochage ?

 

« Il fallait saisir l'opportunité aujourd'hui.Vu qu'il se sont accrochés, j'ai voulu pousser, même si je n'avais plus de jus. Cela s'est bien terminé pour moi. »

 

Tu avais cet objectif initial ?

 

« Je visais le Top 10 à chaque tour, cela s'est bien passé puisque j'ai bien surfé, je suis bien remonté. (…) Je n'ai pas vraiment de point fort, j'ai 50% dans la descente et 50% dans la remontée. Je me suis bien entrainé. »

 

Tu avais prévu d'accélérer à la fin ?

 

« Je m'étais dit que j'allais prendre l'intérieur en m'approchant du récif et pousser, quitte à n'avoir que la 3e place, mais vu qu'ils se sont accrochés, c'est passé. »

 

Un mot sur ton district de Tautira ?

 

« J'ai grandi à Tautira, j'ai évolué là-bas. Je remercie tous ceux qui m'ont soutenu et ma grand mère, ma petite famille et tous mes sponsors. Merci à ma tati qui m'a logé hier soir. Vu que Tautira c'est pas la porte à côté, cela m'a permis de me réveiller tranquillement et de pouvoir bien m'alimenter ce matin. » Propos recueillis par SB


Rédigé par SB le Jeudi 25 Août 2016 à 11:12 | Lu 2028 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017