TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Une start-up bordelaise veut démultiplier la formation entre médecins




Faciliter la mise en relation entre médecins pour qu'ils partagent leurs savoir-faire innovants: la start-up bordelaise MedTandem veut accélérer les transferts de connaissances entre praticiens, au bénéfice des patients.

"Les congrès de médecine sont formidables pour la théorie, mais il manque des occasions pour l'apprentissage de gestes pratiques", explique Elodie Baer, anesthésiste de 36 ans au CHU de Bordeaux, co-fondatrice de la plateforme qui se revendique comme "première" du genre en France.

"Après la fin de leurs études, les médecins ne sont plus au contact de mentors. Il devient alors difficile de se former si vous n'avez pas de réseau avec des médecins qui possèdent certaines compétences. De la même façon, en clinique, il y a des médecins qui ne savent pas comment transmettre leur savoir-faire", explique la praticienne, qui s'est associée pour ce projet à Lucie Beylacq, 38 ans, anesthésiste dans une clinique bordelaise.

De la même façon qu'internet a révolutionné des secteurs d'activités comme l'hôtellerie et les transports avec de nouvelles possibilités de mises en relation, les deux médecins comptent sur la plateforme pour "démultiplier les acteurs de formation" dans des domaines marqués par des "innovations permanentes".

Lancée lors d'un congrès d'anesthésie annuel à Paris fin septembre, la plateforme, qui veut sortir du système des formations données par des médecins payés par l'industrie médicale, enregistre "une vingtaine d'inscriptions par jour", selon Elodie Baer. 

"Trois tandems" se sont déjà mis en place, précise-t-elle, et la première formation pour un apprentissage de "l'anesthésie de l'oeil sous échographie" aura lieu fin novembre in situ dans une clinique bordelaise avec un médecin venu depuis la région parisienne pour se former.

Encore limitée à trois spécialités (anesthésie, médecine d'urgence, orthopédie), la plateforme devrait aborder toutes les spécialités d'ici début 2017. La jeune pousse se rémunère grâce à une commission pour la gestion de la plateforme, la mise en ligne des annonces, le détail des formations, l'assurance intégrée, etc.

Pour Elodie Baer, "le secteur médical français reste un des meilleurs du monde. En créant un réseau de formations, il s'agit de devenir aussi un centre de formation de référence", non seulement pour les médecins en France, mais aussi, espère-t-elle, pour ceux de l'étranger. Et, in fine, de "faire bénéficier au plus tôt les patients" des nouvelles technologies médicales.

avec AFP


Rédigé par Roxane Berget le Mardi 18 Octobre 2016 à 04:13 | Lu 200 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies