Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une semaine pour parler du handicap



Une semaine pour parler du handicap
PAPEETE, le 24 avril 2017 - Depuis lundi, et jusqu'à jeudi, la présidence héberge la Semaine polynésienne du handicap ainsi que les premières Assises du handicap. Des stands et ateliers tenus par des associations permettront aussi au public de découvrir le quotidien et la vie des personnes handicapées. Vendredi sera une journée portes ouvertes au sein des centres associatifs du monde du handicap à Tahiti, Moorea, Raiatea et Bora Bora.

La Semaine polynésienne du handicap s'est ouverte hier à la présidence. Les premières assises qui s'y tiennent ont pour objectif de médiatiser le handicap en Polynésie, mais également de dresser un diagnostic sur la question des transports, de l'éducation, de la réglementation et de l'insertion professionnelle, mais aussi d'aborder un thème transversal : l'accessibilité. Ces thématiques sont reprises dans le schéma directeur 2015-2019 de la fédération Te Niu o te Huma et l’ensemble des associations qui y siègent.

Des représentants des ministères et différentes institutions administratives ainsi que les représentants d'associations ou de fédérations concernées par le handicap sont présents. "Nous aimerions qu'il y ait un observatoire du handicap. Aujourd'hui, il existe en Polynésie plus d'une trentaine d'associations qui œuvrent sur la question du handicap. Le problème est que tout le monde travaille dans son coin, les informations ne circulent pas. Je pense qu'en les réunissant toutes, en regroupant tous les partenaires pour coordonner nos actions et en faisant en sorte que les actions soient mieux communiquées, mieux organisées, les choses avanceront plus vite. Le but est qu'en travaillant ensemble nous puissions supprimer toutes les difficultés et tous les problèmes que nous rencontrons tout au long de notre vie quotidienne", explique Henriette Kamia présidente de la Te Niu o te Huma.

La Polynésie compte environ 9 000 personnes en situation de handicap. L'administration recense 30 associations et 18 centres d’accueil sur l’ensemble du fenua, parmi lesquels huit associations et trois centres d’accueil se trouvent dans les îles. "Être comme les autres tout en vivant son handicap, c’est un défi quotidien. C’est le défi de l’insertion, c’est le défi du travail, c’est le défi des transports, c’est le défi du logement. Alors, cette semaine, ce sera une occasion formidable pour votre fédération, Te Niu o te Huma, de faire connaître ses actions et ses projets, que ce soit dans les domaines de l’éducation, de l’accessibilité, de l’emploi et la formation, de l’accompagnement des usagers ou d’une meilleure information de la population polynésienne sur les différents types de handicaps existants dans notre Pays" déclarait hier Édouard Fritch, le président du Pays lors de la cérémonie d'ouverture. Il a par ailleurs indiqué que le fenua consacre 8,2 milliards de francs par an au secteur du handicap, avant de donner le nom de la nouvelle déléguée interministérielle en charge du handicap : Sylvia Berteil.

"Beaucoup reste à faire"

Et Édouard Fritch de conclure : "Nous devons accentuer notre politique globale en faveur du handicap afin que chacun puisse avoir une vie à l’égal des valides. Je pense notamment à l’accès aux lieux et bâtiments publics ou aux cheminements dans nos villes. Nous avons des textes réglementaires, mais ils ne sont pas toujours appliqués. Nos espaces urbains relèvent encore trop souvent du parcours d’obstacles, même si des efforts, pas encore suffisants, ont été effectués en certains endroits pour faciliter la circulation. Bien des choses ont été réalisées, mais c’est vrai que beaucoup reste à faire."


Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 24 Avril 2017 à 17:44 | Lu 1738 fois







1.Posté par Teina le 24/04/2017 22:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Période des nominations politiques des proches du président, hier déléguée au nucléaire, aujourd''hui délégué du handicap, demain directeur de la Cps. Mais Pourquoi aucun médecin à Atuona ou Hao. Ni des profs pour Moorea. CAR communes de l''opposition?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Juin 2017 - 10:13 Réforme des taxis, le Pays peut mieux faire

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance