Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une première "excursion perle" à Papeete pour les touristes



La pirogue qui accueille l'Excursion perlière
La pirogue qui accueille l'Excursion perlière
PAPEETE, le 26 juillet 2015 - Les tour-opérateurs étaient réunis vendredi soir pour découvrir une nouvelle activité à offrir à leurs touristes : une excursion sur une pirogue double pour tout découvrir de la Perle de Tahiti, en plein Papeete.

Les touristes qui visitent Papeete manquent bien souvent de choses à faire, au-delà de l'obligatoire visite au Marché, un passage par la mairie, le Musée de la Perle et un dîner aux roulottes de Vaiete. Une nouvelle activité à proposer à leurs clients dans la capitale est donc très bien accueillie par les tour-opérateurs de Polynésie.

L'excursion consistera en une présentation exhaustive de la Perle de Tahiti, de son origine aux différentes marques de sa qualité, ses légendes, le processus de fabrication… Mais l'excursion offrira aussi des activités pratiques comme le perçage et le montage d'une perle pour un petit accessoire de sac, et pour finir un apéritif devant le coucher de soleil dans le lagon. De quoi occuper pendant quelques heures un public aimant les perles, mais qui n'aurait pas prévu de passer par les Tuamotu, Tahaa ou autres îles où cette activité est proposée directement dans les fermes perlières.

C'est le projet de Jeanne Lecourt, qui a plus de 20 ans de carrière dans la perle et conserve intacte sa passion pour la "seule gemme française", qu'elle souhaite promouvoir dans le monde entier malgré tous les obstacles qu'elle rencontre dans ce marché en crise... Cette femme d'affaires hyperactive avait créé la Fédération Perlière de Polynésie Française (FPPF, qui souhaitait prendre la relève de la Maison de la Perle) en février 2014 et elle siège à la commission perlière de la CIBJO (organisation qui chapote les bijoutiers du monde entier). Depuis, la FPPF a été mise en sommeil, faute d'avoir été inclue dans le versement des subventions publiques destinées à promouvoir la perle de Tahiti à l'international.


Patty Lussan, directrice des opérations chez Tekura Tahiti travel

"Ce soir j'ai découvert la Pearl Excursion pour la première fois. C'est très instructif, Jeanne est quelqu'un de très passionnée, donc le savoir passe très rapidement. Je pense que c'est une excursion qui va bien marcher avec certains touristes. D'autant qu'elle peut s'adapter. Aux chinois elle parlera aussi de leur perle blanche. Sinon des petit groupes, des gens qui ont de l'argent, qui veulent acheter des perles et veulent se renseigner avant, ou d'autres qui voudront juste apprendre quelque chose parce qu'ils voyagent et ne viennent pas que pour la plage et le soleil. Et même faire en combiné une visite de la ville avec son excursion avec la présentation, pour finir en sunset. Je ne sais pas encore combien on pourra le vendre, je viens de le découvrir, il faut encore qu'on étudie le produit !"


Jeanne Lecourt, organisatrice de l'excursion perlière

"J'avais créé ma société en même temps que la FPPF, Okana Pearl Consultant company, spécialisée dans le développement d'outils promotionnels pour la perle de culture de Tahiti. Donc Okana fait les professionnels, et pour le grand public il y avait quelque chose qui manquait. Les tours-opérateurs m'ont dit qu'il fallait développer deux activités en Polynésie, la gastronomie et la perle de Tahiti. Ils voulaient un centre d'information pour les touristes sur la perle de culture de Tahiti, en plus du Musée de la perle. Le musée c'est surtout sur l'histoire, et il n'y a pas de séminaire sur la perle de Tahiti. Donc je me suis lancée, et ici on va leur apprendre la nacriculture, la perliculture, l'histoire, les légendes, les différences avec les autres perles. On adaptera le séminaire à l'origine des touristes, au Chinois on leur parlera de la perle chinoise et la différence avec la perle de Tahiti. C'est moi qui animerai l'excursion, et je forme aussi une équipe. Ce vendredi 24 on lance officiellement l'excursion perlière avec mes partenaires, les propriétaires de la pirogue. Ils ont trouvé l'idée géniale, les agences de voyage ont répondu présentes, et elles sont toutes intéressées. Ca va bien marcher je pense.

On recevra les touristes tous les jours, matins et soirs, deux heures et demi à chaque fois. Il y aura donc le séminaire, ensuite on leur proposera de choisir une perle en cadeau, ensuite ils vont la percer et la monter sur un lit en cuir pour faire un accessoire, pas un bracelet, parce que je ne veux pas faire de concurrence aux bijoutiers. Et quand ils auront fini, on partira sur le lagon en balade, en sunset l'après-midi, et là ils passeront un test de 10 questions, ce qui leur donnera à la fin de l'excursion leur certificat "Ambassadeur de la perle de Tahiti"."


Karine et Fred, propriétaires de la pirogue "Un petit coin… de paradis"

"C'est Jeanne qui nous a présenté son projet, parce qu'elle n'avait pas moyens de monter une pirogue. Son projet nous a complètement emballés, elle a dû nous présenter pendant 5 heures tout ce qui tourne autour de la perle et son projet pour la pirogue, et du coup on a laissé tomber notre ancien métier des fare-bringue pour nous reconvertir dans la perle. Ce sera essentiellement pour le tourisme, mais aussi des séminaires avec les professionnels. La pirogue c'est parfaitement adapté puisque la perle vient de l'eau, et du coup c'est plutôt sympa d'avoir un bureau sur l'eau pour parler de perles.

Si Jeanne ne nous avait pas proposé ça, on aurait essayé de réactiver sur la pirogue, le fare "bringue", mais on avait très mauvaise presse, et du coup on a laissé tomber sans aucun état d'âme. Pourtant cette mauvaise presse n'était pas méritée. Les gens sont responsables, et les accidents on peut essayer de les éviter, mais on ne peut pas tenir les gens en laisse. Et toutes les pirogues ont été homologuées, on a toutes des cuves pour les eaux usées, donc les accusations de pollution étaient complètement fausses. Aujourd'hui la plupart ont vendu à des privés, il n'en reste plus que trois qui continuent, mais du coup ça marche bien pour eux, avec un encadrement beaucoup plus rigide. Je leur souhaite de continuer. Mais c'est dommage, la nouvelle réglementation va complètement arrêter la construction de pirogues de loisir, alors c'était produit localement et que c'était vraiment une spécificité locale. Encore quelque chose inventé à Tahiti qui explose dans les îles Cook alors qu'ici ça disparait…"


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Dimanche 26 Juillet 2015 à 19:25 | Lu 2955 fois

Tags : PAPEETE, TOURISME





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Août 2017 - 14:59 Back to school pour une rentrée réussie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance