Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une fille de 12 ans blessée dans un accident avec un ivrogne à Hitia'a



Le chauffard a indiqué aux gendarmes avoir bu une dizaine d'obus de bière avant de prendre le volant.
Le chauffard a indiqué aux gendarmes avoir bu une dizaine d'obus de bière avant de prendre le volant.
HITIA'A O TE RA, le 11 juillet 2017 - L'accident s'est produit dimanche soir vers 20 h. Le chauffard, en récidive, avait pris la route avec plus de 2 grammes d'alcool dans le sang.

L'automobiliste, un homme d'une trentaine d'années, a été présenté ce mardi devant le juge des libertés et de la détention à la demande du parquet qui sollicitait son placement en détention provisoire dans la perspective d'un jugement en comparution immédiate, jeudi. Il a finalement échappé à la prison mais a été placé sous contrôle judiciaire jusqu'à son procès, en septembre prochain, avec interdiction de conduire.

Le chauffard était en état de récidive légale pour avoir déjà été condamné en novembre dernier à une peine d'amende pour conduite en état alcoolique. Un casier un peu trop léger pour justifier la détention a estimé le JLD. Son permis de conduire, en revanche, est annulé.

Sortie de route

Chauffeur au noir pour un piscinier, le chauffard a indiqué avoir descendu dix obus de bière dimanche soir avant de prendre la route au volant de son véhicule professionnel. C'est ensuite qu'il a violemment percuté par le côté un SUV, l'envoyant dans le décor. La passagère arrière de la voiture emboutie, une fille de 12 ans, a été blessée à la tête dans cette sortie de route. Une incapacité totale de travail (ITT) de 6 jours lui a été délivrée.

Le chauffard présentait un taux de plus de deux grammes d'alcool dans le sang. "Cela fait quand même beaucoup", a ironisé le juge des libertés et de la détention. "Avec un taux pareil, beaucoup de gens ne seraient même pas capables de s'asseoir derrière le volant… Vous avez eu de la chance, si vous aviez tué quelqu'un la question de la détention ne se serait pas posée."


Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 11 Juillet 2017 à 17:10 | Lu 7152 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance