Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Une exp'eau à Faa'a pour sensibiliser les scolaires



Une conférence de presse a été organisée ce lundi pour annoncer l'événement de la semaine à Faa'a.
Une conférence de presse a été organisée ce lundi pour annoncer l'événement de la semaine à Faa'a.
FAA'A, le 23/10/2017 - À partir de ce mardi jusqu'à vendredi, les établissements scolaires de la commune de Faa'a pourront découvrir une exposition basée sur l'eau dans la salle du conseil municipal. Au service de l'eau à Saint-Hilaire, le public pourra découvrir les missions de cette structure. L'objectif est de sensibiliser les scolaires et les habitants à la protection de cette ressource.

Les communes ont jusqu'au 31 janvier 2024 pour fournir de l'eau potable à leurs administrés. Et c'est dans ce contexte que la commune de Faa'a a décidé de mettre en place une "exp'eau" basée sur l'eau afin de sensibiliser la population à la préservation de cette ressource, mais aussi à la réparation de leurs canalisations usées.

Et pour que le message soit bien compris, la municipalité a choisi d'axer sa campagne de communication sur les scolaires, "pas les maternelles, mais les élémentaires, collèges et lycées parce qu'ils sont en âge de comprendre et ça peut faire partie de leur apprentissage", souligne Clarisse Teauna-Poia, conseillère municipale en charge de la communication à Faa'a.

Le rendez-vous pour les scolaires est fixé à partir de ce mardi jusqu'à vendredi, dans la salle du conseil municipal à la mairie de Faa'a, de 8 heures à 15 heures, du mardi à jeudi, et de 8 heures à 14 heures, le vendredi.

Sur place, les élèves pourront retrouver des affiches, des photos et un petit questionnaire pour voir ce qu'ils auront retenu.

Si les habitants souhaitent également découvrir cette exp'eau, rendez-vous au Service Eau de la commune de Faa'a à Vaitea, Saint-Hilaire. Une occasion pour le public de découvrir les différentes missions de ce service.

ENCORE PRES DE 400 COMPTEURS À INSTALLER

Créée en 1965, la commune de Faa'a utilisait de l'eau venant de Papeete. En 1971, la municipalité a pris les taureaux par les cornes pour chercher la ressource dans les montagnes. Cinq forages ont été installés pour alimenter la commune. Aujourd'hui, l'eau de Faa'a provient des sources, des captages et des forages.

Mais en 2005, le code général des collectivités territoriales (CGCT) oblige les communes à fournir de l'eau potable avant 2024. En 2006, Faa'a fait appel à la Polynésienne des Eaux pour assurer cette mission.

"Tous les mois, nos agents sillonnent les quartiers pour voir s'il n'y a pas de problèmes. Et le Service de l'Hygiène se rend deux fois par an à Faa'a pour vérifier le taux de potabilité de l'eau", explique Andy Céran-Jérusalemy, adjoint au maire en charge de l'urbanisme et de l'environnement.

Sur Faa'a, on dénombre 6 400 compteurs installés, "et il y en a encore d'autres à mettre, on appelle cela des cas non résolus, parce qu'on ne trouve pas les propriétaires. Nous sommes en train de voir comment nous pourrions faire pour installer les compteurs", poursuit le mono tāvana.

Il resterait près de 400 compteurs à installer pour que toute la commune soit parfaitement équipée, avant le 31 janvier 2024.

Mais ce n'est pas la seule inquiétude pour la municipalité. "Nous faisons la guerre contre le gaspillage. Il y a des conduites d'eau à changer, et une société est actuellement en train de mettre des capteurs sur les conduites principales", assure Andy Céran-Jérusalémy.

Ces capteurs seront mis en service "lorsque tout le monde dormira", seul moment pour décrypter les probables fuites sur le réseau. "Ces capteurs vont enregistrer le lieu exact où se trouvent les fuites, ce qui nous permettra par la suite de localiser le quartier où il faudra intervenir, si les fuites se trouvent sur nos propres conduites. Et si elles se situent chez les particuliers, on pourra les informer afin qu'ils prennent les devants."

Les résultats de cette étude seront connus au mois de mars. Et cette "exp'eau" permettra aux administrés et aux plus jeunes de prendre en considération de l'importance de la préservation de cette ressource.



Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 23 Octobre 2017 à 15:55 | Lu 738 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 17:01 La Lutte anti-vectorielle se veut innovante

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance