Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un premier cas de Xylella Fastidiosa (bactérie tueuse d'olivier) détecté en Corse du sud



Paris, France | AFP | jeudi 23/07/2015 - Un premier cas de Xylella Fastidiosa, la bactérie tueuse d'olivier qui frappe en Italie notamment, a été détecté à Propriano en Corse du sud sur des feuilles de myrte, a annoncé le ministère de l'Agriculture d'après des informations de la Préfecture.

La présence de la bactérie a été décelée sur une haie en bordure d'une zone artisanale de Propriano, a précisé le ministère ajoutant que les autorités sanitaires devraient arrêter un plan de lutte dans la journée.

Dans un communiqué, la Préfecture d'Ajaccio explique que la Xylella fastidiosa "a été identifiée aujourd'hui en Corse-du-Sud sur des plants de Polygale à feuille de myrte (Polygala myrtifolia) dans une zone commerciale de la commune de Propriano".

La Fastidiosa avait été une première fois détectée mi-avril en France, au Marché de gros de Rungis en région parisienne, sur un plant de caféier ornemental en provenance d'Amérique Centrale, et aussitôt isolée.

Cette fois, elle a été découverte en pleine nature.

Cette "détection du végétal suspect a été opérée dans le cadre du renforcement des mesures mises en oeuvre" par l'Etat depuis le printemps 2014 afin de prévenir l'introduction de cet organisme qui a dévasté des milliers d'oliviers dans la région des Pouilles (sud-est de l'Italie).

Dans ce cadre, des prélèvements sont régulièrement effectués. Ils se sont jusqu'alors révélés négatifs.

Celui du 20 juillet, réalisé par la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (FREDON) et transmis au laboratoire de référence de l'ANSES, "s'est révélé aujourd'hui positif", indique la préfecture.

"Le Préfet de Corse-du-Sud a immédiatement demandé à ce que les premières mesures du plan d'urgence soient mises en oeuvre" dont l'arrachage des plantes concernées, la désinsectisation de la zone et la conduite d'une enquête épidémiologique.

Le Conseil régional d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CROPSAV) doit faire le point de la situation vendredi et arrêter des mesures, poursuit-il.

Rédigé par () le Mercredi 22 Juillet 2015 à 23:34 | Lu 146 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies