TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un plan de développement durable pour la filière cocotier en Polynésie




Un plan de développement durable pour la filière cocotier en Polynésie
PAPEETE, mercredi 21 août 2013. La filière cocotier occupe une place importante en Polynésie française aussi bien d’un point de vue économique, social, culturel qu’environnemental. En 2013, les superficies en cocoteraie exploitées représentent 11 594.4 hectares. Ces dernières années, la production de coprah a augmenté de manière significative pour atteindre 12300 tonnes en 2012 (dont 77% en provenance des Tuamotu), soit le niveau de production de 1990. Le nombre de coprahculteurs a également dépassé le seuil des 10 000 (+64% depuis 2010). En 2012, l’Huilerie de Tahiti a produit environ 7 000 tonnes d’huile brute. Les exportations d’huile brute de coprah (711 millions F CFP) en et de monoï (229 millions de F CFP) ont représenté 940 millions F CFP pour 2012.

Aujourd’hui, il est indispensable de pérenniser et de moderniser la filière coprah et plus généralement l’ensemble de la filière cocotier polynésienne, afin de l’ancrer dans son environnement actuel tout en sécurisant au maximum le niveau de revenu des populations concernées, de lui donner un sens plus durable et de maîtriser le soutien financier public indispensable à son existence. Pour cela, le ministère de l’agriculture prévoit de mener une régénération active des plantations vieillissantes ou détériorées, en particulier sur les atolls les plus impactés, et une diversification des modes de valorisation des produits et sous-produits de la filière cocotier.

Pour ce faire, le ministère de l'agriculture prévoit la mise en œuvre d’un plan d’action reposant notamment sur trois volets : un volet agronomique pour améliorer la productivité des cocoteraies ; un volet qualitatif pour améliorer la qualité du coprah et enfin un volet qui concerne la diversification de la filière. L'objectif est dans ce domaine de soutenir le développement de nouvelles productions issues du cocotier et rechercher une meilleure valorisation de l’huile de coprah.

Rédigé par Compte rendu du Conseil des ministres le Mercredi 21 Août 2013 à 18:45 | Lu 1772 fois






1.Posté par TETUANUI Monil le 22/08/2013 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faaitoito Faatere Hau MOUTAME ! Pourquoi ne pas essayer de faire un essai de l'huile vierge à Tahaa avec ses 1 000 tonnes de coprah pour la consommation de l'huile de cuisine à commencer pour les ISLV ! Et utiliser le tourteau obtenu pour faire de l'élevage du poisson comme le parai, le omahamaha, le marava, le paraha peue, pour remplacer le pongga (ce poisson importé avec plus de 200 millions de francs pour les cantines scolaires actuellement) CONSOMMONS LOCAL ! VAS Y POUR LA PLANTATION DANS CHAQUE JARDIN D'AU MOINS DEUX COCOTIERS NAINS VERTS POUR REMPLACER LE COCA COLA ET SURTOUT LE RAAU TAHITI ! Je te propose 200 hectares à planter pour les cocotiers nains à Mataiva ! Bon courage Tavana ! Amitiés ! Monil

2.Posté par wakrap le 22/08/2013 07:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez, zou, on va des nouveaux impôts de type TDL sur le bois ou des huiles , des normes qui vont imposer l'utilisation du bois de coco dans la construction ou du mobilier.
C'est pas possible ce monde politique, qui ne sait réfléchir qu'en terme d'argent pris dans la popoche des autres.
Aussi nuls que le tavini.

3.Posté par Faut pas pousser! le 22/08/2013 07:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je rêve ou quoi!!! Cela fait 30 ans que j'entends parler de régénération des cocoteraies!! on a donc rien fait pendant ces 30 ans ? sauf à épuiser la ressource...
Et bien sûr le tahoeraa redécouvre l'eau chaude, arrive tel zorro pour remettre tout d'équerre, ce qu'il avait l'occasion déjà de faire il y a 30 ans......Pitoyable ce plan de com de faire croire qu'avant c'était nul et que maintenant on s'occupe de tout. Avant c'était bien eux qui étaient au pouvoir!.
Faut vraiment pas pousser!

4.Posté par toufenaitie le 22/08/2013 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bjr Monil, comme dab tu nous épates avec tes solutions miracles mais pourquoi tu ne fais pas une conférence de presse où tu pourras exposer tes idées, car tout le monde n'a pas accès à Tahiti-infos par le net.

5.Posté par toufenaitie le 22/08/2013 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monil, le haari nain oviri dont tu fais allusion c'est pour justement faire du raau tahiti pour t'informer!!! tu viens ho'i de la brousse comme moi!!!!

6.Posté par Moana le 22/08/2013 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourquoi pas une huilerie aux tuams ? Ca fait des annees qu'on sait utiliser du carburant fabriqué en partie avec du coco...

Mensonges politiques quand tu nous tiens ! Regenerer leur porte monnaie oui, pas les coco


7.Posté par tupai le 22/08/2013 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

33ème (? ) campagne de régénération du cocotier ! tout est bon, les feuilles , les noix, le bois, l'alcool, même le carburant et en plus ça sent bon l'huile de coco contrairement à l'essence ou diésel

8.Posté par Tehei le 22/08/2013 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hier encore , il y en a un qui m'a dit :
-" t'as rien dansl'coco! "
j'lui ai répondu :
- blairot , tu sais même pas que le développement durable c'est la filière coco , pauv'nain , et toc §

9.Posté par TETUANUI Monil le 22/08/2013 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui le haari erere (haari oviri), c'est ce que je dis pour le raau tahiti ! Je pensais donner des idées au gouvernement pour consommer de l'huile vierge local au lieu de l'huile importé (il y aurai des centaines de millions de francs d'importation pour l'huile pour la cuisine ! l'huile vierge, c'est vraiment bio et de très grande qualité (on peut même s'en servir 4 à 5 fois pour la cuisson) ! Plus 200 millions pour le pongga (c'est comme le nape qui mange des "poito" sous les maisons là bas) ! C'est encore 200 millions pour nos familles !
J'avais donné des idées au Faatere Hau Teari pour ouvrir la pêche à 5 000 tonnes de trocas et à quelques milliers de tonnes de "rori" pour que les petites familles puissent se partager plus d'1 milliards de francs pour la rentrée scolaire ou pour la noël ! Le kg de trocas, c'est un minima de 150 francs le kilo ! Quand est qu'ils vont pensé aux petits ?????
E mea ma , pensez un epu aux petits !!!!!! A faaitoito les FAATERE HAU !!!!!

10.Posté par Fredvn le 18/09/2013 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu de transporter les cocos, faire une premiere extraction sur place pour les iles lointaines.cela permettrait une plus value sur place et une economie de transport. L'huile de coco peut aussi servir de carburant pour les moteurs diesels, mais cela ferait de l'hombre aux importateurs de carburants... Mais aussi une perte sur les taxes prelevees sur le carburant... La bourre de coco broyee sur place permettrait le developpement des cultures maraicheres sur les atools mais tout le monde s'en fiche... Le materiel de transformation pour toutes ces transformations est vraiment abordable AVANT TAXES....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Avril 2017 - 14:33 OPH : Moana Blanchard nommé directeur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance