Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un instituteur itinérant soupçonné de viols sur des écolières mis en examen et écroué



PAPEETE, le 13 juin 2016 - Placé en garde à vue jeudi dernier chez les gendarmes, l'homme, qui aurait reconnu les faits, a été mis en examen et écroué samedi le temps de l'enquête. Une douzaine de victimes auraient déjà été recensées.


L'information a été révélée ce lundi par nos confrères de La Dépêche de Tahiti. Le suspect, un instituteur itinérant d'une cinquantaine d'années, a été appréhendé par les enquêteurs de la gendarmerie jeudi dernier après que ses agissements aient été dénoncés par huit fillettes. Les jeunes victimes, scolarisées en classe de CE1, CE2 et CM1 sont âgées de 6 à 8 ans. Les fillettes ont déclaré avoir été victimes d'agressions sexuelles et même de viols pendant les heures de récréation. Le suspect, amené à exercer entre Tahiti et les Tuamotu, a officié ces dernières années dans quelques écoles de la côte Ouest de Tahiti, à Papara, Mataiea, Papeari ou encore Teva i Uta.

L'enquête se poursuit

L'instituteur aurait reconnu les faits, qui se seraient étalés sur les cinq dernières années. Toujours selon nos confrères, les investigations, confiées à la brigade de recherches de Faa'a, feraient état d'une douzaine de victimes à l'heure actuelle. Mis en examen par le juge d'instruction après avoir été déféré au parquet samedi, l'homme a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention. Les enfants ayant été en contact avec lui seront entendus par les gendarmes dans le cadre qui suit son court. L'instituteur a déjà eu maille à partir avec la justice par le passé pour des faits identiques.

Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 13 Juin 2016 à 14:52 | Lu 7870 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par Nat's le 13/06/2016 16:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chaannn c affreux pourquoi des enfants innocent...

2.Posté par dared le 13/06/2016 19:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Castration chimique... naaaaan... physique !!! Adieu les boules!!! Pourquoi cette peine n'existe pas...

3.Posté par fiututafé le 14/06/2016 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il mérite la castration...

4.Posté par fiututafé le 14/06/2016 07:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aberrant, il aurait eu des antécédents???? les affaires sociale??? le sce de l'éducation???la gendarmerie?? pas de communication entre services administratifs??? c'est quoi ce schmilblik???, qui va morfler??hein...les GOSSES...purée de m...e...y a pas de mot pour exprimer votre laxisme...c'est tout simplement minable...

5.Posté par TARTONPION le 14/06/2016 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nat's ce type est un malade ! un pervers ! maintenant, il faudrait que la population soit au courant de son identité pour ne plus qu'il approche de jeunes enfants lorsqu'il sortira de prison.

6.Posté par Le Vieux le 14/06/2016 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je lis "" L'instituteur a déjà eu maille à partir avec la justice par le passé pour des faits identiques.""
Je constate : La complicité passive de l’éducation nationale, des chefs d'établissement. La responsabilité du ou des ministres de l'éducation de Polynésie.

7.Posté par fiututafé le 15/06/2016 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ne serait pas le seul à avoir ce gros problème dans les îles...les autorités devraient faire une investigation....la omerta existe bien...

8.Posté par Tehau le 15/06/2016 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On devrait CONDAMNER le JUGE qui l'a mis en examen puis RELACHER !!! Il a relâcher CONSCIEMMENT un VIOLEUR ! Il a cautionner ses actes ! On devrait condamner les juges qui donnent des peines trop légères et qui favorise ce genre de récidive ! C'est navrant de voir la justice être aussi laxiste !

9.Posté par Hoa le 15/06/2016 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A 6ans, ce sont encore des bébés...comment on arrive à vivre avec ça?

10.Posté par fiututafé le 15/06/2016 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dakodak avec tehau

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance