TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un homme condamné à 20 ans de réclusion pour avoir frappé à mort son bébé de 7 mois




Nantes, France | AFP | vendredi 16/09/2016 - Un homme de 23 ans a été condamné vendredi par la cour d'assises de Loire-Atlantique à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir frappé à mort son bébé de sept mois, en 2014, parce qu'il était excédé par ses pleurs, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette peine, conforme aux réquisitions de l'avocat général Antonin Rousseau, a été assortie d'un suivi socio-judiciaire pendant quatre ans pour Jérémy Dombasi, qui était jugé depuis lundi à Nantes pour "violences habituelles ayant entraîné la mort sans intention de la donner", et pour des violences sur sa compagne, en état de récidive légale.

La mère de l'enfant, âgée de 21 ans, poursuivie quant à elle pour non dénonciation de mauvais traitements infligés à sa fille, a été condamnée à deux ans de prison, dont six mois ferme. Deux ans de prison avec sursis avaient été requis à son encontre jeudi.

La fillette de sept mois et demi était décédée dans la nuit du 9 au 10 juillet 2014, dans l'appartement du jeune couple dans les quartiers nord de Nantes, après avoir été rouée de coups, au visage et sur le corps, par son père, qui rentrait d'une soirée alcoolisée et qui n'avait pas supporté que le nourrisson pleure dans ses bras.

Le couple, qui avait tenté de faire passer le décès pour un accident, avait habillé quelques heures plus tard le bébé et l'avait installé dans sa poussette, puis avait erré plusieurs heures dans Nantes, avant de se rendre à l'hôpital.

asl/jlv/pad

Rédigé par () le Vendredi 16 Septembre 2016 à 06:03 | Lu 286 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance