tahiti-infos

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

Vendredi 22 Août
3:44
I


S'inscrire

Un groupe international de scientifiques plaide pour les océans avant Rio



Un groupe international de scientifiques plaide pour les océans avant Rio
WASHINGTON, 14 juin 2012 (AFP) - Un groupe international de scientifiques a lancé un appel jeudi en faveur de la protection des océans aux dirigeants de la planète avant le sommet de Rio sur le développement durable du 20 au 22 juin.

"Notre analyse montre que quasiment tous les engagements pris par les gouvernements pour protéger les océans n'ont pas été remplis", déplore le professeur Jonathan Baillie, un responsable de la Zoological Society of London (ZSL) un des cosignataires de cet appel publié dans la revue américaine Science datée du 15 juin.

Au sommet du développement durable en 2002, les chefs d'Etat et de gouvernement de 192 pays s'étaient mis d'accord sur plusieurs questions clé dont des objectifs pour protéger des espèces et des habitats marins vulnérables ainsi que pour gérer les pêcheries de manière responsable dans les eaux nationales, rappellent ces scientifiques.

"Dix ans après, aucun de ces objectifs n'a été rempli et dans certains cas la situation a empiré", affirment-ils.

"L'épuisement des stocks de poissons menacent l'intégrité des écosystèmes marins et les risques posés par le changement climatique et d'autres facteurs auront un énorme impact sur les écosystèmes déjà fragilisés par la pêche excessive, la pollution et d'autres activités humaines néfastes", alertent-ils.

Ces scientifiques citent le cas de l'effondrement de la population de morues de Terre-Neuve il y a vingt ans, surprenant tout le monde car c'etait alors la plus importante dans le monde.

Ils notent toutefois des initiatives encourageantes en faveur des océans comme la création récente de très vastes réserves marines autour des îles de l'Archipel des Chagos, au centre de l'océan indien, et au large des îles Orcade, au nord de l'Ecosse.

Les signataires de l'appel estiment aussi qu'il y a eu des améliorations dans les équipements de pêche utilisés pour réduire l'impact sur les populations d'oiseaux marins.

Mais ils insistent toutefois sur le fait que selon eux "la situation reste critique et qu'il y a peu sinon aucune protection pour les habitats marins les plus vulnérables où l'on continue à pêcher de façon destructive".

La conférence de l'ONU Rio+20 s'est ouverte mercredi à Rio de Janeiro, en amont du sommet officiel des chefs d'Etat et de gouvernement des 20 au 22 juin.

Rédigé par AFP le Jeudi 14 Juin 2012 à 11:33 | Lu 393 fois


Notez


Actualité People | Actualité Santé | Environnement | Nouvelles technologies








Depuis 1 mois les articles les plus...