Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un appel à projets pour le site de l'ancien fort de Taravao



La commune de Taiarapu Est a pu bénéficier de la cession à l'euro symbolique des terrains du fort de Taravao, de la station ionosphérique et du centre d’instruction nautique.
La commune de Taiarapu Est a pu bénéficier de la cession à l'euro symbolique des terrains du fort de Taravao, de la station ionosphérique et du centre d’instruction nautique.
TAIARAPU EST, le 4 mai 2017. La commune de Taiarapu Est a lancé un appel à projets pour le terrain de l'ancien fort de Taravao. Ce terrain est situé à l'entrée de Afaahiti.

La diminution des effectifs des personnels militaires et civils s'est traduite par une libération de terrains au profit de six communes. En début d'année, six décrets officialisant les décrets de cession sont parus au Journal officiel. La commune de Taiarapu Est a ainsi pu bénéficier de la cession à l'euro symbolique des terrains du fort de Taravao, de la station ionosphérique et du centre d’instruction nautique. Fin mars, la commune a déjà lancé un appel à projets pour le site de l'ancienne base ionosphérique (lire encadré), elle publie désormais un appel à projets pour le site de l'ancien fort de Taravao, situé à l'entrée de la commune de Afaahiti.

Le terrain s'étend sur 2.9 hectares.
Le terrain s'étend sur 2.9 hectares.
Le terrain s'étend sur 2.9 hectares. Les projets qui seront installés devront avoir une vocation économique. La commune a déjà en tête de mettre en place "une maison de santé pluridisciplinaire qui réunirait des praticiens issus du secteur privé, une salle de spectacle, un hébergement touristique et un parcours de santé" mais est ouverte à d'autres "projets qui pourraient s'insérer dans cet espace". La commune souhaiterait transformer cette zone, située au PK 52.7, à 100 mètres de l'intersection avec la route de Tautira et à 700 mètres de Faratea, en "centre-ville qui soit un vrai lieu de vie".

La mairie précise que les bâtiments existants, "en fonction des projets, pourraient être réhabilités pour accueillir des activités de services, de bureau, d'hébergement touristique, artisanales, de petites productions" mais qu'il y a aussi des "solutions foncières disponibles".
La commune propose différentes possibilités aux porteurs de projets : "un bail longue durée ou des droits à bâtir". Les terrains seront disponibles à partir de 2018.
Les personnes intéressées peuvent contacter Olivier Mazat à la mairie (lire encadré). La commune souhaite arrêter la liste de porteurs de projets en juillet.

Un appel à projets pour le site de l'ancien fort de Taravao
CONTACT :

Olivier Mazat
Directeur de la communication

Tel : 40 54 78 90 / 87 78 63 40

dircom.mazat@taiarapu-est.pf

Commune de Taiarapu-Est
BP 8105 - 98719 Afaahiti



La base ionosphérique cherche aussi des projets

La municipalité de Taiarapu Est a récupéré le terrain de la station ionosphérique. Situé sur le tronçon Taravao-Toahotu, à 900 mètres du rond-point, ce terrain peut accueillir plusieurs sociétés. Les porteurs de projets intéressés auront quelques règles à respecter puisque la situation géographique du terrain ne permet pas d'accueillir n'importe quelle activité. "Il y a des contraintes puisque le terrain est quand même situé près d'une vingtaine d'habitations, dans un quartier calme. On ne va quand même pas choisir un projet qui sollicitera des allers et retours en camion, toute la journée", soulève le directeur de la communication de la commune de Taiarapu Est.
Malgré ces contraintes, les avantages ne sont pas négligeables, puisque le site se situe à proximité des commerces et restaurants de la commune. Il sera livré viabilisé et vous pourrez bénéficier d'un bail à longue durée.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 4 Mai 2017 à 12:51 | Lu 2576 fois






1.Posté par DIké le 04/05/2017 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Incroyable pays ! C'est formidable de faire un appel pour trouver des PROMOTEURS de projet de développement. Mais c'est endroit fait partie du patrimoine historique de Tahiti. En février 1842, en pleines luttes d'influence entre Français et Anglais, ces terrains ont été confisqués sans indemnisation pour construire ce fort. Il est l'une des nombreuses causes du déclenchement de" la guerre franco-tahitienne" entre début 1842 et 1844 et un des rares témoignages restant. Il y eut au moins une bataille sanglante à cette endroit, avec des morts dans chaque camp. Si cela vous intéresse vous pouvez consulter l'Encyclopédie de Polynésie, tome 7, Editions de l'Alizé. Ces vieilles pierres pourraient très bien entrer dans un projet touristique, une étape du tour de l'ile. Pas une ligne dans le communiqué très technocratique de la Mairie! Etonnant qu'un taratoni s'en inquiète. Monsieur le Maire, monsieur le Président du pays, veuillez avoir la pédale douce avec vos bulldozers. Vos noms disparaitront dans l'histoire, pas celui du fort de Taravao. A moins que vous soyez responsables de sa destruction .

2.Posté par DIké le 04/05/2017 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"cet endroit"

3.Posté par taramea le 04/05/2017 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Diké, ton histoire sur cet endroit ne nous intéresse pas, pourquoi veux-tu qu'on fasse de cet endroit un lieu touristique, pour que votre souvenir de la bataille où vous avez tué des tahitiens reste à jamais, non, rasez cet endroit, qu'on oublie que des farani sont venu pour tuer des tahitiens qui n'avaient pour arme, que leur lance, ou flèche, cailloux, et eux, des canons, fusils. Diké, OFF ta radio

4.Posté par DIKé le 06/05/2017 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Taramea, je ne voulais pas répondre à ton commentaire très agressif, mais si, je le fais. 1) "ton histoire ne NOUS intéresse pas". As-tu été élu par l'ensemble de la population de Polynésie pour décider pour tous de ce qui est intéressant ou pas? Un peu dictatorial. Et en famille cela se passe comment? C'est toi qui décide pour tout le monde?
2°) "La bataille ou Vous avez tué des tahitiens". Vous?, moi , je ne sens ni concerné, ni fautif par des erreurs commises par d'autres, tahitiens et farani, d'une autre époque, avec des mentalités bien différentes des notres. Le passé on s'en fout, et on a bien tort.
"Celui qui ne connait pas son histoire est destiné à la revivre". Donc hier les farani, comme tu dis, alors que , comme tout le monde ici tu as une bonne proportion de génes européens, et demain d'autres viendront... Donc on n'oublie pas et on ne rase pas.
à suivre

5.Posté par DIKé le 06/05/2017 08:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite
3) Cela n'aurait pas été les farani, cela aurait été les anglais, les américains, les espagnols, les allemands, ou bien d'autres, pas du tout humanistes... Tu connais un peu l'histoire de l'Australie, de la NZ, de l'Amérique centrale et du sud, des indiens d'Amérique du nord, d'Hawaii?? Renseigne toi, LIS. Probalement que tu ne serais pas là pour nous dire "OFF ta radio".

4) pour le "OFF ta radio", ce qui en clair veux dire "Ferme ta gueule", nos ancêtres justement se sont battus contre des "petits chefs" et chefs féodaux de tribus, comme cela existait ici à TAHITI avant, qui interdisait tout, surtout de l'ouvrir. Donc je profite de la liberté qui m'est donné pour m'exprimer , en termes courtois, sur CE QUE JE VEUX, COMME JE LE VEUX. Etrange de la part d'un tahitien de dire à quelqu'un "Off ta radio"! Des arguments de discussion ,oui, des insultes et des ORDRES, non! Juste une question d'Education.

6.Posté par DIKé le 06/05/2017 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"ON the radio again" , Preuve qu'il y en a d'autres que cela "Intéresse", la partie historique du fort batie en 1842/1844 est classée monument historique depuis 1952;
Cher Taramea , souhaites tu aussi raser toutes les églises et tous les temples, signes de l'asservissement du peuple "Premier" devant les barbares missionaires occidentaux. Désolé d'être désagréable avec toi. Au plaisir de te rencontrer.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance