Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un an sur l'atoll de Clipperton, l'incroyable défi d'un greffé du cœur



PAPEETE, le 10 novembre 2016 - Francis Gazeau, 73 ans, a été greffé du cœur il y a plus de 10 ans. Pour remercier son donneur et sensibiliser le public aux dons d'organes, le septuagénaire part à l'aventure chaque année, perdu dans l'immensité du Pacifique. Depuis trois ans, Francis Gazeau se prépare à vivre un an sur l'atoll de Clipperton, mais tout ne se passe pas comme prévu.

Long cheveux poivre et sel ramassés en couette, barbe de plusieurs jours, chemise à fleur, short, baskets, Francis Gazeau a tout du parfait Robinson Crusoé. "D'habitude, je n'ai pas une barbe aussi longue. Mais je reviens d'un atoll où j'ai vécu plusieurs mois, alors forcément, je n'ai pas pu me raser", se justifie l'aventurier.

Depuis trois ans, Francis Gazeau prépare une nouvelle expédition : vivre pendant un an sur l'atoll de Clipperton. Cet île basse appartient à la France et se situe près des côtes d'Amérique centrale et du sud. Dessus : rien, hormis la faune et la flore locales. Alors, pourquoi se lancer ce défi? Francis Gazeau, 73 ans, a reçu une greffe de cœur il y a 12 ans. "Tous les ans depuis 30 ans, je passe quelques mois sur des petits motu. C'est ma façon de dire merci à mon donneur et de sensibiliser les gens au don d'organes. Je veux leur montrer que, même greffé du cœur, on peut vivre tout à fait normalement."

A chaque fois que l'aventurier part vivre en naufragé, il réalise un documentaire de près d'une heure. Deux ont déjà été tournés. Il souhaite en réaliser un dernier en se rendant un an sur Clipperton. Ces films seront ensuite projetés par le protagoniste en métropole. "Je veux faire un tour de France de conférences pour sensibiliser au don d'organes et montrer ce que j'ai fait."

Francis Gazeau a tout prévu pour cette nouvelle aventure. Il rejoindrait l'île et en reviendrait avec un bateau de l'armée qui y part en expédition chaque année. Une fois là-bas, il pourrait vivre en parfaite autonomie grâce à son expérience de plusieurs années en milieu tropical. "Il y a beaucoup d'oiseaux, je peux manger des oiseaux par exemple. Ou encore, quand il fera beau, j'irai pêcher et je ferai des réserves pour trois ou quatre mois. Et puis, je n'ai pas de problème avec la solitude. Je sais parfaitement la gérer. Je suis un solitaire…"

Francis Gazeau s'est aussi donné comme mission de planter 3000 arbres sur l'atoll pendant l'année. Il espère ainsi pouvoir participer à des études scientifiques. "J'ai pris contact avec plusieurs chercheurs pour leur proposer mon aide et observer comment redonner vie à un atoll par exemple. Je leur propose de faire gratuitement, pendant l’année où je suis là-bas et de leur rendre compte de mes observations…" Par sa présence, il propose aussi d'appuyer la souveraineté française dans un territoire contesté par le Mexique. " Je pourrais être là, installer le drapeau français et faire un peu de surveillance, car c'est une zone riche en thons. Beaucoup de gens viennent pêcher de manière totalement illégale…"
Malgré un plan bien rôdé, tout ne se passe pas comme il le voudrait.

"LE RISQUE ZÉRO N'EXISTE PAS"

Francis Gazeau lors d'une traversée à pirogue à voile.
Francis Gazeau lors d'une traversée à pirogue à voile.
Depuis le lancement de son projet, Francis Gazeau se heurte à plusieurs problèmes. Pour obtenir un passe-droit sur le bateau de l'armée, le septuagénaire doit contracter une assurance. Chose qu'il a bien du mal à trouver. "L'armée me demande de prendre une assurance rapatriement mais pour le moment, je n'ai trouvé aucune compagnie d'assurance qui veut bien m'en délivrer une pour différentes raisons : le lieu, mon page, ma santé... Je suis conscient que le risque zéro n'existe pas mais je sais quand même ce que je fais! "

Francis Gazeau assure avoir l'autorisation des médecins qui le suivent depuis des années.
Dans l'attente de la délivrance de cette assurance, le projet de cet aventurier au grand cœur reste au point mort. Cet habitant de Rangiroa espère que la situation se débloquera bientôt et que son dossier sera réétudié par les autorités et les compagnies d'assurance. "J'ai déjà attendu trois ans, je ne peux pas me permettre d'attendre cinq ans de plus…"

Rédigé par Amelie David le Jeudi 10 Novembre 2016 à 11:30 | Lu 3776 fois






1.Posté par zozo le 10/11/2016 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

heureusement qu'il y a des institutions . Se mettre en danger alors qu'on a eu la chance de continuer à vivre grace à un don d'organe et la solidarité financière de la population. C'est faire peu de cas des autres. Il pourrait aller dans les hôpitaux voir les futurs greffés et les aider à mieux comprendre la vie et les précaution à prendre pour faire en sorte de vivre aux mieux. lutter contre le diabete, la cigarette, l'alcool. Mais aller jouer au robinson Crusoé au mepris des risque et sans assistance médicale. Tout ça pour prouver qu'il a beaucoup de chance, c'est suicidaire. Mais il se dit que si il a un probleme il appelera au secours et nous payerons encore pour le sauver EGOISTE !!!

2.Posté par zozo le 10/11/2016 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite
si mes organes doivent servir un jour pour sauver la vie de quelqu'un je refuse que ce soit pour qu'ensuite il fasse n'importe quoi avec en se mettant en danger .Pas question de donner un poumons ou un cœur à quelqu'un qui continuerait à fumer, un rein a un diabétique qui refuserait de suivre son traitement et son régime, un foie a un alcoolique non sevré, et pas question de donner des organes a quelqu'un qui voudrait multiplier les expériences extrême et prendre les risques qui vont avec. cet homme fait passer son orgueil personnel avant tout le reste.Il veut qu'on parle de lui et braver encore une fois la mort.Il ferait mieux de recueillir des orphelins et des pauvres.

3.Posté par tortue verte le 11/11/2016 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo : Vis ta vie comme tu l'entends, et si tu veux poser des conditions à ton don, alors il vaut mieux que tu ne donnes pas... Tes exemples sont d'ailleurs très caricaturaux...

4.Posté par raph le 12/11/2016 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pauvre Zozo, comme je te plains ! Il faudrait commencer par te greffer un cerveau mais ce n'est pas encore au point, dommage !

5.Posté par tenauru le 13/11/2016 04:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo, à la lecture de ta prose, je pressens que tu ne donneras pas ton foie, ton coeur ou ton gésier car une fois entre tes 4 planches, tu pourras pas savoir à qui ils seront greffés : un alcoolo, un fumeur, un bandit.....
Cela dit, chapeau pour Francis Gazeau. Voila un type qui en a. De plus, il met son expérience au service des autres, scientifiques, chercheurs.... donc c'est loin d'être inutile comme de rester les fesses devant sa télé en attendant que ça se passe. Il prend SON risque, ça le regarde et ce n'est pas plus critiquable que les surhommes qui se paient le Vendée Globe. Heureusement qu'il y a encore des gens comme lui sur cette planète, les héros modernes en quelque sorte.

6.Posté par HARLEY le 15/11/2016 04:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'idée est louable et très courageuse, mais sur Clipperton on ne vit pas, on survit. Cette expérience comporte en plus des risques environnementaux des dangers graves; en effet des personnes débarquent régulièrement sur l'atoll dont certaines sont des trafiquants de drogues (armés), et ils ne sont pas tendres.
De plus, pendant six mois de l'année il y a des très forts cyclones avec des vents et des vagues qui dévastent tout sur la couronne corallienne , et il n'y a pas de possibilité de se mettre à l'abri, dans ce cas c'est la mort assurée.
C'est donc mettre sa vie en jeu à tous les niveaux que de séjourner seul sur Clipperton. Je parle en toute connaissance de cause pour y avoir séjourné plusieurs fois avec une grosse logistique de vie, et subit de très fortes tempêtes dans la bonne période. Je suis admiratif devant tant de courage mais il est de mon devoir de mettre mon expérience au service d'un Homme qui veut tenter l'impossible.

7.Posté par microstring le 16/11/2016 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque l'aventure se heurte à la raison, on ne peut qu'être désorienté. Cela me fait penser à Charles Lindberg lors de sa première traversée de l'Atlantique en avion. Si la Direction Générale de l'Aviation Civile avait existé, il n'aurait jamais pu partir...

8.Posté par Bois Hervé le 23/11/2016 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La vie se doit d'être célébrée et honorée. Un bel exemple d'aventurier au contact de la vie réelle, en véritable harmonie avec son environnement, qui n'a besoin de personnes et qui fait preuve d'un courage exemplaire pour vivre une telle aventure. Il est tellement facile de critiquer, et tellement difficile de réaliser? zozo , t'es un rigolo qui fait partie de la catégorie de ceux qui ne doivent réaliser grand choses, à part se mettre en valeur en critiquant ceux qui font.Tout ce qui est beau est difficile et d'autant plus rare. Chapeau Francis!!!

9.Posté par zozo le 23/11/2016 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BOIS HERVE un aventurier qui n'a et n'a eu besoin de personne ! besoin de rien à part le cœur d'un autre, la solidarité de tous 'et pour beaucoup d'argent) ,et un traitement gratuit à vie. La vie n'a pas de prix, et elle doit avant tout être respecter. Ton francis veut se mettre en danger malgré tous les sacrifices que nous avons fait pour lui. Il sait qu'il est fragile à cause des traitements qu'il doit prendre et de son a^ges. Il sait qu'il y a beaucoup de risque à vivre seul sur cet atol et qu'il n'y a aucun intérêt scientifique à vouloir le faire .Si il voulait se tirer une balle dans la tête tu lui fournirais le pistolet et la balle ? Il pourrait rendre à la société ce qu"elle lui a donné autrement mais on parlerais moins de lui

10.Posté par zozo le 23/11/2016 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BOIS HERVE moi et beaucoup d'autre avons fait beaucoup plus que ton irresponsable de FRANCIS pour les autres ! mais nous n'avons pas besoin de publicité et de passer dans les médias. Faire des choses pour les autres est notre quotidien. Quand on veut faire progresser la science ou l'humanité il arrive que ce soit dangereux mais la priorité est de réduire les risques à zero en mettant tout en œuvre pour la sécurité. Ton FRANCIS n'a même pas une assurance et une assistance capable d'intervenir à tout moment. Il compte sans doute sur nous pour venir le secourir et bien sur à nos frais. Ou alors la vie lui pèse et il veut mourir avec une couverture médiatique. dépressif et suicidaire ?qui sait !

11.Posté par zozo le 23/11/2016 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@microstring
d'accord avec toi, quand lindberg est parti il avait pris tous les moyen de sécurité possible et c'était une premiere. par la suite au fur et à mesure des progres il en a été de même. Si le radar ,le parachute, la radio ect avait existé il les aurait utilisé. Un avion a fait le tour du monde à l'electricité,ils ont pris le maximum de sécurité. FRANCIS lui veut mettre sa vie en danger pour rien . Juste pour tenter d'oublier qu'il est un survivant grace àu cœur d'un autre , à notre solidarité et vivre comme si il avait 20 ans! . Il doit tout faire pour que le cœur qui lui a été donné batte le plus longtemps possible et soit utile aux autres.il y a bien d'autre chose à faire que d'aller se mettre en danger à Clipperton !!!!

12.Posté par tenauru le 24/11/2016 06:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand est-ce que vous allez lui ,foutre la paix ? Zozo, tu ne penses qu'à l'argent "et combien ça nous a coûté pour l'opérer et combien ça va nous coûter pour le sauver et gna gna gna etc"....... sois cool et admire le geste même si c'est suicidaire.....

13.Posté par herve bois le 24/11/2016 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zozo, Que de contradiction: la vie n'a pas de prix...alors pourquoi ne parles tu que d'argent. Ensuite, Francis est tout sauf un irresponsable, il réalise la vie en autonomie sur atoll tous les ans, sur de longues périodes, avec une vie saine et active, dans le respect de ce qui est recommandé pour les greffés du cœur. Va dons voir le reportage "Les as de cœur: un an à Taanéa" et tu changeras d'avis, quoique j'en doute. Ensuite, il partira quand il aura une assurance, ce qui ne saurais sans doute tarder, et avec un téléphone satellitaire. Ne t'inquiète pas pour tes sous, on n'y toucheras pas! Enfin, il fait cela pour communiquer autour du don d'organe, et les reporters ne font pas de communications sur quelqu'un qui reste chez lui, il fait donc ce qu'il aime et cela intéresse les médias et est donc bénéfique à la sensibilisation au don d'organes
Un intérêt médiatique énorme, une communication assurée, et le dialogue sur le don d'organe qui avance!!
... sauf pour toi évidement, vu que tu ne donnerais à personne! Mais je pense que tu accepterais de n'importe qui si tu en avais besoin (et même d'un alcoolique j'en suis sûr...)
Enfin, tu nous parles de ton quotidien, tu te compares à l...

14.Posté par tenauru le 25/11/2016 04:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rien à ajouter à la prose de hervé bois;

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance