Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un SDF agresse deux femmes à Punaauia et confie aux gendarmes avoir voulu les violer



Poursuivi pour vol avec violences et agression sexuelle, le SDF, déféré ce matin au parquet, sera jugé jeudi en comparution immédiate.
Poursuivi pour vol avec violences et agression sexuelle, le SDF, déféré ce matin au parquet, sera jugé jeudi en comparution immédiate.
PUNAAUIA, le 2 février 2016 - Un sans domicile fixe d'une trentaine d'années a été placé en détention provisoire ce mardi par le juge des libertés et de la détention. Il avait été interpellé, samedi, pour deux agressions commises coup sur coup en milieu de semaine dernière à Punaauia. La première sur une femme qu'il avait surprise à son domicile avant de la tabasser et la seconde sur une joggeuse le long de la RDP.


Dix jours d'incapacité de travail (ITT) pour la première, et la frayeur de sa vie pour la seconde. Deux femmes ont vécu la douloureuse expérience d'avoir croisé la route, mercredi dernier, d'un sans domicile fixe aux allures de prédateur sexuel. Agé d'une trentaine d'années, ce dernier s'est présenté de lui-même trois jours plus tard à la gendarmerie de Punaauia pour se constituer prisonnier. Il se savait recherché. Placé en garde à vue samedi, il a été déféré ce mardi au parquet qui a requis son placement en détention provisoire en attendant l'audience de jugement. Des réquisitions suivies par le juge des libertés et de la détention.

Il cherchait des femmes tel un chasseur

La première agression s'est produite au domicile de la victime, une femme d'une cinquantaine d'années, aux environs du PK 15 à Punaauia. "Il l'a épiée alors qu'elle rentrait chez elle, vers midi", précise une source judiciaire. "L'observation a duré un certain temps puisque la victime a eu le temps d'aller faire une sieste. C'est à son réveil qu'elle s'est retrouvée nez à nez avec cet homme, chez elle".

La malheureuse ne s'est pas laissée faire mais a reçu de nombreux coups dans la bagarre avant que son agresseur ne se décide à prendre la fuite, volant au passage son iPad. Il est poursuivi pour vol avec violences dans cette première partie du dossier.

La seconde agression s'est produite le même jour du côté de la contre-allée le long de la RDP, appréciée des coureurs à pied. Cette fois, le sans domicile fixe traînait à vélo quand il a sauté sur une joggeuse pour lui toucher les parties intimes. Là encore, l'agresseur sera mis en fuite avant d'aller plus loin. Il est poursuivi pour agression sexuelle dans le cadre de cette seconde affaire qu'il a de lui-même révélé aux gendarmes lors de sa garde à vue. Ce sans domicile fixe avait déjà été condamné pour des faits identiques en 2006, et deux fois pour des vols aggravés en 2011.

Lors de sa garde à vue comme devant le procureur, le trentenaire a précisé spontanément qu'il s'était mis en quête de femmes ce jour-là pour les violer. Il sera jugé demain jeudi en comparution immédiate.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 2 Février 2016 à 18:42 | Lu 3323 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par Hans Van Barneveld le 02/02/2016 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Commence à bien faire toutes ces racailles ! un jour la population excédée rendra elle-même sa justice. On sait tous qu'il fera juste un p'tit séjour au trou et recommencera quelques semaines plus tard à chercher une nouvelle proie.

2.Posté par beaulieu le 03/02/2016 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il serait grand temps que la justice fasse son boulot, à savoir permettre aux gens d’être tranquille chez eux, mais nous savons bien que ce genre d'individu n'aura qu'une peine de principe et recommencera à la première occasion.

3.Posté par Vaitiare le 03/02/2016 14:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On est à l''abri de rien, partout où on va!! Ça me rappelle que mardi dernier j''attendais le bus vers 09h15 au rond point du lycée hôtelier et un homme un peu louche est venu me voir et ma demander si je voulais pas avoir un rapport avec lui! Oww

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance