Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un Français consomme 12 tonnes de matières premières par an



Un Français consomme 12 tonnes de matières premières par an
PARIS, 9 octobre 2013 (AFP) - Du sable pour la construction à la viande en passant par le pétrole, un Français consomme directement 12 tonnes de matières premières par an, un chiffre qui double si l'on inclut des consommations "cachées", selon une étude diffusée mercredi par le ministère de l'Ecologie.

Au total, la consommation totale directe de matières premières en France a reculé de 12% entre 2008 et 2010, à 780 millions de tonnes, selon les statistiques du Commissariat général au Développement durable (CGDD) publiées le mois dernier mais diffusées cette semaine.

Soit 12 tonnes par habitant, contre 14 en 2008. En 1990, cette consommation moyenne était déjà de 14 tonnes annuelles.

"Cette diminution est liée à la contraction de l'activité économique, en particulier dans le secteur de la construction", souligne le CGDD.

Car les minéraux utilisés principalement dans la construction (graviers, sables...) représentent près de la moitié (50,2% en 2008) du total, devant les produits de l'agriculture et de la pêche (28,6%), puis les combustibles fossiles (16%, dont les deux tiers de pétrole).

La consommation totale du Français le place un peu en dessous de la moyenne de l'Union européenne (17 tonnes en 2008, pas de chiffre disponible pour 2010). Et loin des Etats-Unis (23 tonnes) et des recordmen australiens (44 tonnes).

Mais il est devant le Russe, le Britannique, le Japonais, l'Italien (tous autour de 11 tonnes en 2008), sans parler de l'Indien (4 tonnes). Le Chinois de 2008 "pèse" aussi lourd qu'un Français, mais son impact a doublé depuis 2000.

A cette consommation française baptisée "apparente", le ministère ajoute une consommation "cachée", qui inclut certains usages indirects.

Ceux-ci incluent notamment les matières inutilisées (résidus de récoltes agricoles, érosion des sols, terres excavées pour extraire les minerais et les travaux de construction) ainsi que, pour les importations et exportations, "les matières utilisées qui ne sont pas incorporées dans les produits échangés", c'est-à-dire principalement les combustibles utilisés pour les produire et les transporter.

L'impact "matière" d'un Français grimpe alors à 23 tonnes par an (contre 28 tonnes en 2008 et 30 tonnes en 1990), pour un total de près de 1,5 milliards de tonnes.

Le charbon, quasi absent de la consommation directe d'un Français, devient alors significatif (100 millions de tonnes par an en France), du fait de l'importance de cette énergie polluante chez des grands partenaires commerciaux (Chine, mais aussi Allemagne et Etats-Unis).

Rédigé par () le Mercredi 9 Octobre 2013 à 06:36 | Lu 637 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies