Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Tubuai : deux frères rackettaient un sourd et muet depuis des mois



Le premier a été placé en foyer sous contrôle judiciaire, le second en détention provisoire en attendant leur procès, le 7 novembre prochain.
Le premier a été placé en foyer sous contrôle judiciaire, le second en détention provisoire en attendant leur procès, le 7 novembre prochain.
PAPEETE, le 3 octobre 2016 - Interpellés en fin de semaine dernière par les gendarmes envoyés sur l'île, les deux frères seront jugés le 7 novembre prochain. Ils étaient allés jusqu'à menacer d'étouffer et poignarder leur victime pour lui voler… du tabac et ses provisions.


Deux jeunes frères de 23 et 29 ans, illettré et sous tutelle pour le plus jeune, devaient être jugés ce lundi en comparution immédiate pour l'ensemble de leur œuvre : des vols et agressions en série commis depuis des mois sur un pauvre homme de 52 ans, sourd et muet de son état. En avril, en juillet, et jusqu'au 27 septembre dernier, les frangins harcelaient le malheureux chez lui, proie facile en raison de son handicap, pour lui voler son vélo tout d'abord, puis des denrées alimentaires, son tabac aussi.

Des petits larcins mais systématiquement accompagnés de violences, jusqu'à menacer d'étouffer ou encore de poignarder leur victime avec un couteau. Ce sont les proches du malheureux qui ont plusieurs fois alerté les gendarmes mais, en l'absence d'officier de police judiciaire sur l'île, il aura fallu attendre que la justice en dépêche un sur place pour que les agressions cessent. Interpellés, les deux frères ont été ramenés à Tahiti pour y être jugés.

La misère

Les deux hommes ont demandé aujourd’hui un délai, de droit, pour préparer leur défense. Le plus jeune, sous tutelle et au casier judiciaire vierge, a été placé en foyer avec obligation de pointer une fois par semaine à la brigade de gendarmerie de Punaauia en attendant l'audience de jugement le 7 novembre prochain. Le second, avec ses treize dossiers au casier et 14 mois de prison en attente d'exécution, a été placé en détention provisoire à Nuutania. Il est connu comme le loup blanc à Tubuai où il multiplie les vols et agressions depuis 2013.

Les deux frères, orphelins de mère et abandonnés par leur père, vivent ensemble dans une petite maison délabrée, d'expédients et de l'allocation pour adulte handicapé du plus jeune. Une expertise psychiatrique a été ordonnée.

Boire ou conduire, il ne sait pas choisir

Neuf mois de prison assortis du régime de semi-liberté. Histoire que cet homme de 41 ans, agent territorial de son état, ne perde pas son travail. C'est la peine prononcée cet après-midi en comparution immédiate par le tribunal contre un automobiliste récidiviste de chez récidiviste de la conduite en état d'ivresse, déjà condamné cinq fois pour cela depuis 2008. "J'ai rechuté", a t-il expliqué au tribunal. La police l'avait interpellé vendredi au volant avec 1,63 gramme d'alcool dans le sang, conséquence des 15 bières qu'il indiquera avoir bu. Il conduisait malgré l'annulation de son permis.

Beaucoup plus sévère, le parquet avait requis 1 an ferme avec mandat de dépôt : "La justice a déjà fait preuve de clémence avec lui jusque-là, je pense que le tribunal n'est pas là pour jouer les docteurs ou les psychiatres, il faut que nous fassions notre travail". Le prévenu pourra finalement conserver le sien, mais regagnera Nuutania tous les soirs par tout moyen à sa disposition ne nécessitant pas de permis de conduire.

Le voleur de bijoux en prison

Le tribunal a condamné à 10 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, cet après-midi en comparution immédiate, un jeune SDF coupable du vol d'un vanity-case contenant de nombreux bijoux et perles d'une valeur de 440 000 francs. Il avait revendu le butin de son cambriolage pour une misère, autour de 24 000 francs, pour s'acheter de l'alcool.

Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 3 Octobre 2016 à 17:30 | Lu 3637 fois







1.Posté par Le Vieux le 04/10/2016 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chroniques ordinaires de la vie misérable des îles dans les archipels oubliés de Polynésie. L’ennui, la pauvreté, l’absence des pouvoirs publics, des infrastructures dans certains endroits eau, électricité téléphone et internet inexistant ou aléatoire, sans emploi, sans amour, sans avenir et sans lendemain. Les prix trois à quatre fois plus chers qu’a PPT qui déjà sont trois à quatre fois plus élevés que partout ailleurs… Voilà la vie et le quotidien de bien des jeunes et moins jeunes des îles du bout du monde. Mais la saison des promesses électorales s’annonce et on prévoit une bonne, une très bonne saison cette année.

2.Posté par tutua le 04/10/2016 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Le Vieux, c'est parfois une vie à désespérer dans ces îles coupées de tout, mais il y en a aussi beaucoup plus qui s'en tirent bien et sans voler.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance